De la créativité à l'innovation

Ma classe décolle !

Accès à la vidéo : https://youtu.be/CWMM1nbIGyk

Y a-t-il un âge pour faire décoller sa classe ? Doit-on attendre les dernières années d’étude pour être enfin capable d’apprendre à travailler ensemble ? Souvent, lorsque je décris ma classe renversée dans laquelle mes étudiants construisent par eux-mêmes le cours de génétique moléculaire, on me dit que cela n’est possible que parce qu’ils sont en licence de biologie et déjà maîtres de beaucoup de connaissances (les prérequis indispensables pour pouvoir résoudre toutes problématiques en lien avec la matière enseignée), voire d’autonomie et de capacité à travailler ensemble. On me dit que cette méthode est intéressante, mais qu’elle ne peut pas être menée avec des élèves n’ayant pas encore eu le baccalauréat ! En effet, comment imaginer que des élèves puissent construire un contenu de cours en équipe et le travailler de manière collaborative alors que l’enseignant ne leur a pas livré la connaissance toute prête à consommer lors du fameux cours magistral ? Cela parait logique…

 

L’expérience que je relais ici est peut-être une première réponse aux interrogations justifiées qui me sont adressées depuis des années, au fur et à mesure des partages d’expériences que je mène avec de nombreux enseignants « inverseurs », « renverseurs »… voire tout simplement favorisant le travail collaboratif en cours « un peu moins magistral ». Dans cette pédagogie qui est proposée à des élèves de CM1 à l’Ecole Sainte Marie de Rouen par Monsieur Jhon-Fredy HELMER, professeur des écoles, on retrouve tous les ingrédients de ma classe renversée comme la recherche d’information en équipe, son tri avec discernement accompagné par l’enseignant, l’enrichissement des productions par la méthode des dossiers enrichis (les fameux tableaux tournants), la présentation des productions à l’oral et la valorisation du travail réalisé sous la forme d’un document collaboratif (le journal de la classe ici en CM1, le Google drive dans ma classe de licence).

Pour ma part, je n’ai jamais filmé mes étudiants en classe, mais en visionnant cette vidéo je peux témoigner qu’il se passe exactement les mêmes scènes dans mon cours renversé de génétique moléculaire que dans celui de cette classe de CM1. De même, l’agencement de la salle, à la fois en îlots et en mode plénière, comme décrit par Vincent FAILLET avec sa classe mutuelle, est similaire qui permet d’alterner des séances vraiment innovantes avec d’autres plus classiques pour renforcer les fondamentaux. On voit bien ici que les approches innovantes en pédagogie ne s’opposent pas au cours magistral, qui reste particulièrement utile (mais non plus suffisant) aux apprentissages, mais qu’elles renforcent vraiment l’enseignement académique. La seule chose qui dénote en fait par rapport au cours magistral est très certainement le mode d’interaction entre l’enseignant et ses élèves (je ne parlerais pas, pour une fois, du « changement de posture » qui mériterait d’être davantage explicité) qui permet à tous de vivre des temps de travail dans lesquels tout le monde peut se faire plaisir et pas forcément en même temps. Je retrouve dans le témoignages des élèves de CM1 à la fin de la vidéo les mêmes remarques que celles de mes étudiants à l’université. Preuve que tous les enseignants devraient s’inspirer entre eux, indépendamment du niveau et de la nature de leurs disciplines.

Florence CATHALA , Présidente et Fondatrice de @overthemoon Paris et Juliette Des  GARETS, sont à l’origine du projet « Ma classe décolle » qui se présente comme un espace d’expérimentation pour aider la communauté éducative à s’enrichir de l’expérience collaborative issue du monde de l’entreprise. D’après elles, il y a un rapport évident entre l’éducation et la collaboration, ce qui est le crédo des pédagogies dites « actives » (merveilleux pléonasme) qui favorisent le travail et l’entraide entre les apprenants. L’école n’apprend pas qu’à lire, écrire et compter. Elle fait aussi les professionnels de demain. C’est tout l’esprit de l’initiative « Ma classe décolle » ! Les élèves deviennent acteurs de leur apprentissage. Les professeurs les y aident en laissant place à l’initiative individuelle, à la concertation, et à l’intelligence collective de la classe. Parce que les savoir-être comptent autant que les savoirs, « Ma classe décolle » pense que le leadership collaboratif est la compétence des managers de demain. Et l’école, le lieu de la vraie révolution à venir de ce XXIe siècle.

Be Sociable, Share!

Commentaires (3)

  1. Gérald TIROT

    Magnifique article Jean-Charles !

    En regardant la vidéo de la classe de CM1 de Monsieur HELMER s’affairer à la réalisation/production de « leur » journal avec un agencement de la salle à la fois en îlots et en mode pleinière, tout cela m’a fait penser indubitablement à Célestin Freinet.

    Très belle source d’inspiration !

    Répondre
    1. Jean-Charles Cailliez (Auteur de l'article)

      Merci Gérald, je suis d’accord avec vous. On reproduit aujourd’hui les expériences de Freinet et Montessori de l’école primaire à l’université.
      La différence avec ces précurseurs de l’innovation pédagogique est que l’on dispose maintenant de l’internet pour le diffuser à l’échelle mondiale. C’est ça qui fera avancer les choses de manière à rendre l’enseignement plus efficace et l’apprentissage plus intéressant et adapté à tous (non plus seulement aux élèves adaptés à l’académisme du système éducatif). Merci à vous pour votre relai dans les réseaux sociaux de ce que nous faisons en classe. Cdt, JC2

      Répondre
      1. Gérald TIROT

        On ne peut qu’être d’accord avec vous Jean-Charles.

        Comme vous le dites si justement dans votre article « Preuve que tous les enseignants devraient s’inspirer entre eux, indépendamment du niveau et de la nature de leurs disciplines ».
        C’est pourquoi je me fais une joie de relayer tous ces battements d’ailes pédagogiques qui sont autant de promesses pour, et là je vous cite encore, « rendre l’enseignement plus efficace et l’apprentissage plus intéressant et adapté à tous ».

        Merci à vous également, pour votre inépuisable envie de partager avec les autres.

        Bien à vous.

        Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.