De la créativité à l'innovation

Jean-Charles Cailliez, créateur de rencontres improbables

LE MONDE | 26.12.2016  | Par Sophie Blitman 

Jean-Charles Cailliez. 

Vice-président Innovation de l’Université catholique de Lille, ce professeur de biologie cellulaire et moléculaire développe de nouvelles formes de pédagogie, basées sur le travail collaboratif et la créativité. Il ne s’arrête jamais. En voyage d’études à Bangkok ou dans la Silicon Valley, avec ses collègues ou ses étudiants de Lille, Jean-Charles Cailliez est mû par la même énergie et la même volonté d’« insuffler un mouvement d’innovation ». Telle est sa mission en tant que vice-président innovation et développement de l’Université catholique de Lille, un poste qu’il occupe depuis sa création, il y a quatre ans. A la tête d’une équipe de dix permanents, il s’attache à impulser de nouvelles dynamiques en matière de pédagogie, de recherche et d’entrepreneuriat. Concrètement, cela passe par l’organisation d’événements, dont des ateliers de codesign, une démarche fondée sur l’intelligence collective et la créativité venue de l’université de Stanford (Etats-Unis). Au programme : des réflexions sur l’évaluation des étudiants, la conception de nouveaux packagings commerciaux ou encore l’intérêt de la conférence dessinée par rapport au bon vieux PowerPoint.

Quelle que soit la thématique, le mot d’ordre reste le même : la transdisciplinarité. « Nos événements rassemblent des enseignants, des étudiants et des chercheurs, mais aussi des techniciens et des administratifs, ainsi que des représentants d’entreprises et de collectivités locales », souligne le biologiste, attaché à la diversité des publics comme à celle des espèces vivantes. « Nous veillons à créer des rencontres improbables car pour innover, il faut sortir de sa zone de confort, prendre des risques et explorer de nouveaux territoires, à l’intersection de différents domaines. » Un état d’esprit qui s’inscrit dans une démarche d’innovation ouverte : « Les gens qui ont peur protègent leurs découvertes, mais ils se nécrosent, affirme-t-il. Si vous êtes en perpétuel mouvement, vous n’en avez pas besoin. Le temps que les autres vous rattrapent, vous aurez déjà avancé ! »

Spécialiste de la classe inverséeConvaincu que l’« on ne peut pas entraîner les gens dans une dynamique d’innovation si on ne le fait pas soi-même », le vice-président tient à être, lui aussi, « un expérimentateur ». Il soumet ses dispositifs au débat sur Le blog de JC2. Après vingt ans passés dans les laboratoires de l’Inserm et de l’Institut Pasteur de Lille, il se consacre désormais à la recherche en pédagogie. Des innovations qu’il met en application lors de ses cours de biologie cellulaire et moléculaire, soucieux de « garder un contact avec [sa] discipline ». Fait rare dans le monde académique, ce professeur d’université enseigne ainsi une centaine d’heures par an, y compris à des étudiants de première année. Sa spécialité ? La classe inversée, et même renversée, méthode suivant laquelle l’enseignant amène les étudiants à chercher les ressources nécessaires pour construire eux-mêmes le cours.

Hacker Pédagogique. En amont, le développement de nouvelles pratiques pédagogiques passe par une prospective internationale. « Si la Suisse, la Belgique et le Québec sont très avancés en la matière, les méthodes d’éducation orientales sont aussi intéressantes, car elles s’attachent moins au résultat qu’à la manière d’y parvenir, explique-t-il. Quant aux Anglo-Saxons, ils ont des approches beaucoup plus globales que nous, cartésiens, qui avons tendance à séparer les disciplines. » En aval, Jean-Charles Cailliez prend soin d’évaluer les actions menées, notamment en demandant aux étudiants de remplir des questionnaires de satisfaction. Deux étuidants de l’Université catholique ont par ailleurs commencé des thèses sur « l’impact des innovations pédagogiques sur celles et ceux qui les pratiquent, c’est-à-dire les étudiants, mais aussi les enseignants ». Une manière pour le chercheur de continuer à se remettre en question.

Enseignant-chercheur qui travaille à l’interface entre le monde de l’université et celui des entreprises, Jean-Charles Cailliez est titulaire d’une Habilitation à Diriger des Recherches, d’un Doctorat en Sciences biologiques et d’un Executive MBA. Il est Professeur de Biologie cellulaire et moléculaire à l’Université Catholique de Lille où il enseigne en facultés de sciences, de médecine et en écoles d’ingénieurs. Il a été Vice-recteur, Doyen et Chargé de recherche pendant 15 ans à l’INSERM, puis à l’Institut Pasteur de Lille. Aujourd’hui Directeur d’un Laboratoire d’Innovation Pédagogique et Vice-Président Innovation de son université, il accompagne en favorisant la transdisciplinarité les enseignants désirant pratiquer de nouvelles formes de pédagogie (classes inversées ou renversées,…). Il participe à la construction de « communautés apprenantes » dans le domaine de l’éducation et dans celui du management en entreprise. Il utilise pour cela des méthodes de créativité et des outils de travail collaboratifs (codesign, design thinking, coworking,…) liés à l’intelligence collective et favorisant les changements de posture. Enfin et c’est sans doute le plus important,… il est collectionneur de marathons.

JC2 bureau 2

Professeur de Biologie Cellulaire et Moléculaire à l’Université Catholique de Lille, enseignant en Facultés de Médecine, de Sciences et Technologies et en Ecoles d’Ingénieurs, JC2 est depuis juillet 2012 Vice-Président de l’Université chargé de l’Innovation et du Développement après avoir été Vice-Président et Vice-Recteur chargé de la Recherche et Doyen de la Faculté Libre des Sciences et Technologies. Docteur d’Université (1990) et Habilité à Diriger des Recherches (1998) en Sciences Biologiques à l’Université du Droit et de la Santé de Lille, titulaire depuis 2010 d’un Master of Business and Management (MBA) à l’IESEG (Lille). Depuis septembre 2012, Directeur d’une Ecole de Doctorants (ED2) dont le but est d’accompagner la construction du projet professionnel des étudiants engagés en thèse. Cela explique la thématique de ce blog : « Du plaisir de chercher à celui d’innover ». Auteur de douze ouvrages pédagogiques aux éditions Ellipses (Paris) et chroniqueur à la « Voix du Nord » dans la rubrique « Le Regard ».

Chercheur pendant une vingtaine d’années à l’INSERM et à l’Institut Pasteur de Lille dans le domaine de la parasitologie-mycologie médicale, je me suis complètement retrouvé dans cette citation du biologiste Albert SZENT-GYÖRGYI (Prix Nobel de Médecine en 1937) : « Ma carrière a été comme une descente des dimensions les plus grandes aux dimensions les plus petites, sous le désir de comprendre la vie. Je suis ainsi passé des animaux aux cellules, des cellules aux bactéries, des bactéries aux molécules, des molécules aux électrons. Mais l’ironie de cette histoire est que les molécules et les électrons n’ont précisément pas de vie. Dans ma démarche, la vie m’a comme filé entre les doigts. Il me faut désormais retourner sur mes pas, en remontant cet escalier que j’ai eu tant de peine à descendre ». Aujourd’hui encore, j’en mesure la véracité.

Enfin et j’aurais pu commencer par cela, je suis collectionneur de marathons (222 au compteur en décembre 2016), ce qui me permet de découvrir différemment et en prenant mon temps les gens qui m’accompagnent d’un point à l’autre de la planète…

Commentaires (11)

  1. OSWALD Jocelyne
  2. Pingback: En quoi L’innovation pédagogique peut révéler le talent? | BEEZ&CO

  3. francois Bernardeau

    Tous mes encouragements pour ce défi hors norme de la trans gaule. Avec mon admiration et mon amitié sportive…envoyee du Quercy, sur le chemin de Compostelle. Francois – de Le Maisnil et fouleur Sainghinois.

    Répondre
  4. DESCAMPS OLIVIER

    Bonjour Jean-Charles et Bravo pour ta sympathique et enthousiasmante prestation ce mardi au Colibri !Tu nous as fait revivre ton exploit,sans toutefois réussir à me donner envie,je reste un (petit)coureur du dimanche ! Amitiés Olivier

    Répondre
  5. do_ob

    Bonjour,
    belle, énergique et intéressante prestation au TEDX.

    bonne continuation.

    Répondre
  6. Rébecca Lazzerini

    Bonjour,

    Je suis Rébecca Lazzerini, rédactrice Web chargée des contenus du blog du groupe Innovatech, basé à Aubagne (13).

    J’ai visité votre site Internet, et au vu de sa grande qualité, nous souhaiterions vous proposer un échange de liens. Il s’agirait d’une collaboration gagnant-gagnant.

    Nous sommes également très soigneux en ce qui concerne la qualité de l’information que nous fournissons à nos lecteurs sur le blog. Vous pourrez le constater en découvrant nos articles à l’adresse suivante : http://www.innovatech.fr dans la partie  » Actualités « .

    Nous pourrions ainsi vous rédiger (gratuitement) un article invité sur la thématique que nous avons en commun, à savoir l’innovation et les start-up, et y insérer un lien vers notre blog. Et réciproquement, si vous le souhaitez.

    Je reste à votre disposition et vous remercie de votre réponse par avance.

    Bien cordialement,
    Rébecca Lazzerini.

    Répondre
  7. Ciolacu

    Bonjour monsieur Jean-Charles! Vous etes Bravo! On peut apprendre beaucoup de choses en discutant avec vous. Puis – je vous contacter? Merci.

    Répondre
  8. Pingback: Et si nous renversions tout !? | LEARNING LAB

  9. soret

    Bonsoir Jean Charles,
    Je suis très heureuse qu’Aurélien Regnier ait voulu s’inscrire à Mosaic, c’est le signe de la réappropriation par la direction, de ta dynamique sur l’établissement. C’est pour moi un signe de réussite fort. On lui demandera de nous raconter.
    Bien à toi.
    Dorothée Soret

    Répondre
  10. Pingback: Dessiner et équiper de nouveaux lieux pour apprendre – Formations

  11. VERDIERE CELINE

    Bonsoir Jean-Charles,

    Je n’ai pas eu l’occasion de vous remercier, ni de vous saluer à la fin de la formation KRONOS mardi 11/07.
    J’écris donc ce petit message!
    J’en profite pour dire à quel point j’ai trouvé cette journée formidable, ce n’est pas tous les jours que je rencontre des gens comme vous, innovants, passionnés…et donc passionnants!!
    Encore un grand merci, j’ai beaucoup appris.
    Au plaisir de vous revoir.
    Bien cordialement,

    Céline VERDIERE (KRONOS)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>