De la créativité à l'innovation

Atelier de créativité

De jeunes pédagogues challengent la classe renversée !

Quelle meilleure façon pour faire progresser une innovation pédagogique comme la « classe renversée » que celle de la challenger avec des professionnels ? Et pourquoi pas par de jeunes ingénieurs pédagogiques en formation, en l’occurrence les étudiants du Master Conception, Formation, Technologie (CFT) de l’Université de Strasbourg ? Le défi a été relevé le 8 décembre 2017 à l’invitation de Najoua MOHIB, Responsable de l’équipe Recherche Tech&Co et Responsable scientifique du DU en Pédagogie de l’Enseignement Supérieur de l’Université de Strasbourg. Une conférence interactive a d’abord été donnée de manière à présenter l’expérimentation de « classe renversée », telle qu’elle est menée à Lille depuis 5 ans. Les étudiants en master ont pu réagir individuellement avec le conférencier, juste avant le travail collectif. Un exercice de type « tableaux tournants » a ensuite été mené qui a permis aux étudiants de répondre successivement et en équipe à 4 questions : Ce que je retiens, ce qui m’interroge, ce que je conseille et ce que j’ai envie de mettre en œuvre. Ci-dessous le résultat en quelques lignes tracées sur de grandes feuilles, puis débattues ensemble. Ce que je retiens : un engagement fort des étudiants, des outils et méthodes mixés et hybrides (numériques et traditionnelles, ensemble), la place… Savoir plus >

Et pourquoi pas un nouveau cours de smurtz ?

Texte avec illustrations à télécharger en PDF : Impressions participants Atelier Smurtz 2017 Un nouvel atelier de « smurtz » a été organisé par HEMiSF4iRE Design School, le 22 novembre 2017 à l’Université Catholique de Lille à l’occasion de la journée d’immersion des lycéens. Le défi qui a été proposé aux 52 participants (majoritairement des professeurs de lycée) a été comme à l’habitude celui de construire ensemble de nouveaux modules transdisciplinaires, nommés pour l’occasion cours de « smurtz », ce qui ne veut rien dire, mais dont on peut faire ce que l’on veut. Pour cela, une méthode de travail co-élaborative (protocole construit par Delphine CARISSIMO et Jean-Charles CAILLIEZ ; co-animation avec Nathalie LAUGIER) a été menée en regroupant les participants en 9 équipes et pour un temps de travail de 3 heures. Pas assez long pour produire de véritables modules, mais suffisant pour se rendre compte de la puissance créative des enseignants de lycées quand on les stimule à travailler et créer ensemble, bref, quand on les invite à décloisonner ! Les participants à l’atelier en une phrase de 7 mots, dont un verbe. Je transmets ma passion de l’anglais – Adepte de créativité pour transmettre le management – J’enseigne l’espagnol avec amour et passion,… Savoir plus >

Fenêtre sur cours : 50 profs en quête d’innovation !

Quelles attentes ont les enseignants d’une journée pédagogique ? Peut-on les satisfaire en les faisant réfléchir à leurs pratiques pédagogiques pour qu’ils imaginent de nouvelles approches ou ont-ils tout simplement et presqu’exclusivement besoin d’outils ? Pour répondre à ce questions, revenons sur une journée pédagogique qui a été organisée en juin 2017 à l’Université Catholique de l’Ouest (UCO Angers) et qui a réuni une cinquantaine d’enseignants du supérieur. Cette journée a été organisée sous la forme d’ateliers co-élaboratifs par la Design School HEMiSF4iRE de l’Université Catholique de Lille et animée par Jean-Charles CAILLIEZ. Fenêtre sur cours : dans un premier temps, il a été demandé aux participants de l’atelier de se présenter en une phrase de seulement 6 mots, petit exercice en guise d’échauffements. Puis faire un focus en forme de « fenêtre sur cours » sur les innovations pédagogiques qu’ils expérimentent déjà à Angers dans le cadre de leurs enseignements à l’UCO. Force est de constater qu’ils ne sont pas novices en la matière et que bon nombre d’entre eux se sont lancés dans des pratiques non seulement variées, mais particulièrement innovantes. Ce n’est d’ailleurs pas une surprise, car on remarque souvent que les enseignants les plus créatifs, ceux qui innovent sans cesse dans leurs cours, sont… Savoir plus >

S’il te plait,… dessine-moi un hangar !

Télécharger l’article en version PDF avec les illustrations en cliquant sur : STP Dessine-moi un hangar Peut-on être créatif de manière collective ? Peut-on être créatif sans forcément suivre immédiatement l’avis des experts ou des plus expérimentés d’entre nous en la matière ? La réponse est oui, mais à condition bien sûr d’utiliser une méthode de travail qui le permette. Celles de codesign ou de coworking répondent à cela. Une illustration est donné avec cette expérience menée à l’Université Catholique de Lille. Le 21 octobre 2017, a été organisé à la Maison des Chercheurs de l’Institut Catholique de Lille un atelier co-élaboratif dont le but était de co-dessiner le projet d’un nouveau lieu, dans un bâtiment récemment acheté, qui doit voir se mixer des activités artistiques proposées à des étudiants et d’autres menées par une Design School autour de la création d’entreprises, de l’innovation pédagogique et de la prospective sur les écosystèmes innovants. L’atelier a réuni 54 participants aux profils très variés (enseignants-chercheurs, étudiants, créateurs d’entreprises, artistes, designers, journalistes, responsables de la communauté municipale,…) et aux origines géographiques dépassant le cadre lillois, notamment par la présence de collègues universitaires de Liverpool Hope University (UK) et du Campus Collaboratif Numérique du Saguenay/Lac-Saint-Jean… Savoir plus >

HIBSTER Lille 2017, des étudiants en mode créatif qui résolvent des problématiques d’entreprises !

Pour télécharger le communiqué de presse de lancement de l’édition 2017, cliquez sur : 2017_05_Communiqué_Hibster_présentation_projets_.01 Des étudiants provenant de divers établissements d’enseignement supérieur et de recherche peuvent-ils résoudre des problématiques d’entreprises de santé ? Comment les y inciter, voir les aider à y parvenir ? Une idée originale est celle d’un BootCamp ou Booster Camp. L’expérience a été menée avec succès l’année dernière à Lille qui verra sa deuxième édition voir le jour en novembre 2017. N’hésitez pas à contacter les organisateurs si vous êtes intéressés par l’événement, soit comme participants (vous êtes étudiant) ou comme expert/mentor si vous avez une expertise particulière qui vous permettra de challenger los équipes projets ou les faire progresser dans la résolution des problématiques. L’événement qui aura lieu du 17 au 19 novembre 2017 à Lille est  organisé par Eurasanté à l’ILIS (Faculté d’Ingénierie et Management de la Santé),  la 2ème édition d’Hibster. Ce bootcamp de l’innovation santé en Région Hauts-de-France est un sprint de créativité de 48h qui réunira 120 étudiants de tous horizons  (UTC Compiègne, ENSIAME, SKEMA, EArtSup, Centrale, Yncréa …) et 12 entreprises de santé des Hauts-de-France. Hibster a pour vocation de renforcer les liens entre les mondes de l’industrie de santé (1000 à l’échelle régionale)… Savoir plus >

MOSAIC Lille 2017, une version 3D de la créativité collaborative !

Téléchargez la version complète en format PDF avec les illustrations en cliquant sur : MOSAIC Lille 2017 Télécharger le film (11 minutes) en cliquant sur : https://www.youtube.com/watch?v=UgvZ-bNUjek La troisième édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2017) s’est déroulée à Lille du 16 au 19 mai 2017. Elle a réuni 50 participants provenant d’origines diverses, du monde de l’entreprise à celui des universités, et de cultures assez différentes,… françaises, belges, québécoises, américaines, turques, moldaves, espagnoles et italiennes. Elle a été organisée dans les espaces collaboratifs de l’Université Catholique de Lille par une équipe de 30 personnes, enseignants, chercheurs, cadres, administratifs, techniciens, vacataires de l’Institut Catholique de Lille (ICL) et du groupe Yncréa (HEI-ISA-ISEN). La thématique de cette année a été centrée sur le projet de réhabilitation de la friche industrielle de « Fives Cail », sous le titre « Réinventez les territoires ». Comme lors de ses précédentes éditions, MOSAIC Lille 2017 a invité l’ensemble de ses participants, animateurs compris, à venir expérimenter les processus de créativité au service de l’innovation. En d’autres termes, comment susciter la créativité au sein d’une équipe de manière à la transformer ensuite en innovation ? Plutôt que de procéder par une approche individuelle de… Savoir plus >

Des profs d’université en soif d’innovation !

Texte illustré en format PDF à télécharger sur : Atelier Innovation pédagogique HE VINCI 2017 Qu’attendent les profs pour innover ? Quels sont leurs besoins en matière d’outils et de méthodes ? Peut-on imaginer ensemble de nouvelles façons d’enseigner et/ou d’évaluer nos étudiants ? Le 18 avril 2017, a été organisé dans les locaux de l’Université Catholique de Lille (UCL) un atelier pédagogique avec une cinquantaine d’universitaires de la Haute Ecole Vinci de Louvain-la-Neuve (Belgique) sur la thématique : « Peut-on enseigner autrement à l’université, et de manière plus innovante ? Peut-on évaluer différemment nos étudiants ? Comment initier, puis amplifier une démarche d’innovation pédagogique à l’université ? ». Cette journée en format « coworking » a réuni des chefs de département et des coordinateurs pédagogiques, enseignants-chercheurs pour la plus part, professeurs dynamiques ou responsables pédagogiques innovants, tous intéressés à découvrir les méthodes d’innovation pédagogique expérimentées à Lille comme par exemple les classes inversées, les classes renversées, les approches numériques, les serious games, les cartes mentales, les méthodes de scénarisation, d’improvisation ou de storytelling, les apprentissages par projets, les ateliers de codesign,…La préparation en amont et l’animation de cette journée en intelligence co-élaborative ont été assurées par Jean-Charles Cailliez et Delphine Carissimo du Laboratoire d’Innovation Pédagogique de l’UCL. Le… Savoir plus >

Un CV unique pour 12 doctorants !

Imaginez des doctorants qui écrivent de manière collective un seul CV et une seule lettre de motivation, tout cela pour une seule candidature spontanée. Quel intérêt ? Imaginez des doctorants qui profitent d’un atelier collaboratif pour échanger leurs points de vue sur la façon d’obtenir un rendez-vous pour un poste en entreprise, une première offre d’emploi, et qui confrontent leurs idées à l’expérience de cadres universitaires. Cela devient déjà plus intéressant. Revenons quelques mois en arrière, lors d’une journée Doc ’Emploi 2016, événement organisé à Villeneuve d’Ascq par le Collège Doctoral « Lille Nord de France », sous la responsabilité de Laurence DUCHIEN (direction du département « Carrières et Emplois »), Nathalie BERTEAUX (direction administrative) et Aïcha AARAB (chargée de la formation doctorale), un atelier interactif et collaboratif qui a eu lieu le 24 novembre 2016. Un événement qui a permis à une douzaine de doctorants de disciplines différentes de s’intéresser à la manière dont les entreprises pouvaient les recruter, notamment en leur donnant dans un premier temps un rendez-vous sur la base de leur CV et de leur lettre de motivation. L’atelier a été animé par Jean-Charles CAILLIEZ (Ecole des Doctorants, Université Catholique de Lille) et Delphine CARISSIMO (Institut de l’Entrepreneuriat, Université Catholique de… Savoir plus >

Que pensent les profs de la classe renversée ? Je t’aime,… moi non plus !

Que pensent les profs de la classe renversée ? Ont-ils envie de se lancer dans l’aventure des pédagogies innovantes ou bien ont-ils peur de s’y risquer ?  Telles sont les questions qui ont été posées à une quarantaine d’universitaires de l’Università di Corsica Pasquale Paoli lors d’un séminaire d’innovation pédagogique organisé par Thierry Antoine SANTONI , Vice-Président en  charge de l’innovation et du numérique, les 1 et 2 décembre 2016 à Corté. Leurs impressions positives et négatives ont été recueillies suite à une conférence de Jean-Charles Cailliez sur son expérience de classe renversée en « Do it Yourself«  et précédant deux jours d’ateliers collaboratifs (co-animés par Delphine CARISSIMO, chargée de mission à l’Institut de l’Entrepreneuriat de l’Université catholique de Lille) consacrés aux méthodes pédagogiques innovantes et aux communautés apprenantes. D’un point de vue méthodologique, il a été demandé à chacun de donner obligatoirement un point positif (ce qui lui donne envie de se lancer dans une pédagogie innovante, classe inversée ou autre méthode) et un point négatif (ce qui le freine, voire ce qui lui fait peur). Ci-dessous leurs réactions : Impressions positives et inspirations. La méthode des tableaux tournants me semble très didactique et intéressante à mettre en place –

Tout à déclarer ! Des universitaires français et belges qui échangent sur leurs innovations pédagogiques…

Film de l’événement téléchargeable sur : https://www.youtube.com/watch?v=gwpRnEWeZOA Article en format PDF : Hack’Apprendre Lille 2016 Une frontière invisible qui sépare deux régions particulièrement riches en établissements d’enseignement supérieur et de recherche : les Hauts de France et la Wallonie. Des communautés de pédagogues, enseignants et formateurs, qui se posent souvent les mêmes questions : Comment innover en pédagogie ? Comment enseigner différemment ? Comment partager sur nos pratiques pédagogiques et progresser de manière collective ? Comment bénéficier de l’apport des uns et des autres qui expérimentent avec leurs étudiants ? Peut-on imaginer, de part et d’autre de la frontière, une communauté apprenante impliquée dans une dynamique collective d’innovation pédagogique ?