De la créativité à l'innovation

Lecture

La classe renversée,… l’innovation par le changement de posture !

Imaginez qu’un professeur, le premier jour de sa classe, propose à ses élèves de travailler vraiment différemment. Imaginez qu’il leur dise qu’il n’a plus « envie » de leur faire cours du haut de l’estrade, face à eux, alignés les uns à côté des autres, crayons ou claviers en main, prêts à prendre toutes sortes de notes et de schémas. Imaginez qu’il leur propose une méthode plutôt originale, différente de celles déjà tentées pour remplacer le cours magistral et qu’il résume par une petite phrase : « Désormais, vous ferez tout,… je ne ferai plus rien ! ». Bienvenue dans la « classe renversée », l’innovation par le changement de posture ! Cette méthode d’enseignement, sorte de classe inversée poussée à l’extrême, a été inventée par un professeur d’université soucieux de rendre se « classe » plus active et de responsabiliser davantage ses étudiants. Les questions qu’il se pose sont simples. Pourquoi avoir envie de sortir de sa zone de confort ? Pourquoi accepter de se mettre en danger ? Pourquoi vouloir enseigner différemment, jusqu’à demander à ses propres élèves de prendre leur part du travail ? Evidemment pour arpenter de nouveaux chemins, découvrir de nouveaux territoires, très certainement pour multiplier les rencontres et parmi les plus improbables. La classe renversée est une méthode… Savoir plus >

Comment être plus efficace dans sa prise de parole en public ? Un bon conseil en format TED !

Contrairement à ce que l’on pourrait penser, il n’est pas nécessaire d’être dans la préparation d’un TEDx pour lire ce livre. Cet ouvrage de Chris ANDERSON, directeur des conférences TED, est intéressant car il nous donne les bonnes recettes pour apprendre à parler en public et à captiver son auditoire dans un temps imparti qui n’excède jamais 20 minutes. L’exercice pourrait paraître futile, mais point du tout. Nous sommes très souvent dans le cadre de notre travail dans la situation où nous devons présenter une idée, un projet, voire défendre un bilan ou une activité. Ce n’est pas toujours facile, surtout si on utilise des méthodes classiques et souvent mortelles comme celle du Powerpoint ! La prise de parole efficace en public n’est pas innée. Elle s’apprend, elle se travaille. Son apprentissage devrait même être au programme de tout cursus scolaire à en croire l’auteur de ce remarquable ouvrage ! En le parcourant, vous découvrirez les bases de l’exposé oral et comment donner forme à l’idée que vous souhaitez partager. Vous verrez aussi quels sont les pièges à éviter, quand on veut par exemple trop en dire ou que le fil conducteur de sa narration n’est pas bien tissé. Vous y découvrirez des outils et astuces comme celles qui… Savoir plus >

Osons l’improvisation dans l’éducation et le management,… une inspiration qui nous vient du jazz !

Osez l’improvisation ! Voilà bien un conseil qu’il est peu courant d’entendre à l’école ou en entreprise… Dans un monde où l’on nous apprend à ne prendre aucun risque, qui oserait se fier à son inspiration, ses sensations du moment, tout simplement son intuition pour résoudre un problème ou s’engager dans un projet ? Et pourtant, à lecture de l’ouvrage de Franck J. BARRETT (traduit par Evelyne KUOH) : « Jazz & Leadership, Osez l’improvisation !« , on se rend compte que l’idée n’est pas si saugrenue. L’auteur, musicien lui-même, qui fait un parallèle entre le monde du jazz et celui de l’entreprise nous invite au fur et à mesure des chapitres à bousculer nos routines (maîtriser l’art de désapprendre), à oser le chaos (dire oui à l’inconnu), à expérimenter dans l’action (transformer les erreurs en apprentissages), à équilibrer entre liberté et contraintes (entre une structure minimale et une autonomie maximale), à improviser et partager les expériences, à alterner entre le followship et le leadership (pour un véritable accompagnement), à provoquer (insuffler l’envie de se dépasser) et à maîtriser le chaos.

Une classe renversée à l’Ecole du Feu. Des pompiers belges qui pratiquent l’innovation pédagogique en formation professionnelle !

Récemment, l’Institut Provincial de Formation du Hainaut en Belgique a proposé un retour d’expérience dans la revue Formation et Profession (« Chronique – Technologies en éducation ») signé par Joachim De Stercke et intitulé : « Une classe renversée à l’Ecole du Feu : récit d’une expérience pédagogique en formation professionnelle », Formation et Profession, 23 (2), 83-86. Dans cette expérience qui concerne la formation des adultes, l’approche de la pédagogie inversée a été choisie avec un mixte de mise à disposition de documents, de recherche en « do it yourself » et d’utilisation de tableaux interactifs. Les participants ont utilisé différentes méthodes dont celles des « ateliers tournants », variante des tableaux tournants, méthode déjà décrite dans l’une de nos expériences à l’université.  Cette expérience de classe renversée à l’Ecole du feu a conduit ses organisateurs à un constat d’efficacité d’une méthode pédagogique, jusqu’alors plus souvent utilisée dans la formation initiale à l’école ou à l’université. Elle a aussi conduit à une satisfaction des apprenants, qui malgré la nouveauté de l’approche, s’y sont familiarisés et l’ont trouvée positive. Que demander de mieux ? Vous pouvez lire l’article de Joachim de Stercke dans son intégralité en cliquant sur : Classe renversée à l’Ecole du Feu

Comment innover dans l’enseignement supérieur ? Un ouvrage de référence de Denis BERTHIAUME et Nicole REGE COLET pour accompagner vos pratiques pédagogiques et expérimenter !

Comment innover dans l’enseignement supérieur ? Comment motiver ses étudiants et les accompagner efficacement dans leurs apprentissages ? Comment rendre ses cours plus intéressants ? Comment utiliser efficacement les nouvelles technologies ? Comment favoriser le travail en équipe des étudiants ? Comment mieux les évaluer ? Comment mieux les noter ? Comment finalement faire preuve de créativité pour innover dans son enseignement et améliorer ses pratiques pédagogiques ? Voici très certainement la solution grâce à cet ouvrage remarquable codirigé par Denis BERTHIAUME (consultant en développement de l’enseignement supérieur) et Nicole REGE COLET (directrice de l’Institut d’Innovation et de Développement Pédagogiques de l’Université de Strasbourg) aux Editions Peter LANG et intitulé : La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques (tome 1 : Enseigner dans le supérieur).   Ce premier tome, car suivi d’un second volume portant sur leur développement professionnel, s’adresse en priorité aux enseignants et conseillers pédagogiques de l’université ou des grandes écoles. C’est un livre qui peut se lire d’une traite, mais pas forcément en fait car il est organisé en 20 chapitres, les auteurs parlant d’une vingtaine d’îles à visiter, un archipel au pays de l’innovation pédagogique, que l’on peut découvrir comme on le souhaite ! Donc pas forcément dans l’ordre. Ces chapitres qui sont très agréables à lire… Savoir plus >

Le changement de posture peut-il favoriser l’innovation pédagogique ? A vous de juger en découvrant l’étrange cas du Docteur et al. et de Mister Hack !

Texte complet en format PDF à télécharger en cliquant sur : Docteur et al et Mister Hack Nous vivons une transition fulgurante qui modifie considérablement le monde dans lequel nous vivons. Elle déstabilise notre place au cœur de nos écosystèmes organisés et nous oblige à changer de posture pour revoir en profondeur nos modes de fonctionnement. Voilà qui pourrait résumer la thèse défendue dans l’ouvrage de Pierre GIORGINI, Président-recteur de l’Université Catholique de Lille, « La transition fulgurante »  (Editions Bayard, 2014) et qui a inspiré le contrepoint que je vous livre ici, davantage illustré par de petites expériences de terrain que par de grandes démonstrations. J’ai choisi d’introduire mon propos en utilisant les vertus de la métaphore telles qu’elles sont rappelées au début de l’ouvrage en question. Il me fallait pour cela trouver une histoire qui puisse illustrer un concept, une idée que je souhaitais développer, en l’occurrence le pouvoir des méthodes de créativité en matière d’innovation pédagogique et l’articulation que je trouve essentielle entre les modes d’organisation en mode maillé coopératif et les autres, plus linéaires et traditionnelles. N’ayant pas réussi, malgré les quelques aptitudes de mon cerveau gauche à rechercher de manière bibliographique la moindre petite fable existante, je… Savoir plus >

Tout ce que qu’il faut savoir sur le doctorat avant de s’y engager… par Laetitia GERARD (Editions Téraèdre)

Vous désirez vous engager dans un doctorat ? Peut-être l’êtes-vous déjà ? Vous vous posez la question du post-doc ? Alors, un très bon conseil, lisez attentivement l’ouvrage de Laetitia GERARD, docteure en sciences de l’éducation, intitulé : « Le doctorat : un rite de passage. Analyse du parcours doctoral et post-doctoral » (Editions Téraèdre). Il est remarquable par son approche sociologique et par la qualité de ses illustrations (ses témoignages), par sa connexion au terrain et ses nombreuses références (issues d’enquêtes et études sérieuses). Il nous emmène dans le monde de la thèse, dans le quotidien de la recherche pendant ces quelques années. Il s’intéresse aux rapports humains, particulièrement ceux entre doctorants et directeurs de thèse. L’ouvrage est articulé autour de trois chapitres : un état des lieux sur le diplôme lui-même, une étude sur la socialisation des jeunes chercheurs et l’après-doctorat dont la carrière académique et l’insertion professionnelle. Comme le montre Laetitia GERARD, le doctorat ne se limite pas à un diplôme ou une ligne prestigieuse sur son cv. C’est d’abord une aventure unique au travers d’une première grande expérience professionnelle dans le monde de la recherche. C’est aussi plusieurs années dans le début d’une carrière de chercheur qui comptent et dont on se souvient toute sa vie. L’auteure nous… Savoir plus >

De la compétition à la collaboration radicale,… Vive la Co-révolution !

VIVE LA COREVOLUTION ! Pour une société collaborative. A l’heure où tout le monde parle, use et abuse du CO, codesign, coworking, collaboratif, et autres… quitte à galvauder ce préfixe au combien riche de sens, je vous conseille une petite lecture qui vous permettra de remettre les choses au point. Cet ouvrage intitulé : « Vive la Co-révolution ! Pour une société collaborative » (éditions Gallimard) co-signé par Anne-Sophie NOVEL et Stéphane RIOT est consacré à la Co-révolution, soit l’ensemble des pratiques collaboratives qui émergent aujourd’hui à tous les niveaux de la société. il est remarquable en ce sens qu’il définit très clairement et à l’aide d’exemples illustrés et référencés ce qu’est le management collaboratif, la différence fondamentale entre les méthodes de compétition, collaboration, coélaboration, coopétition,… jusqu’à la collaboration radicale (sans doute la partie que j’ai préférée !).