De la créativité à l'innovation

université

Saison 7 pour la classe renversée… J’y vais ou j’y vais pas ?

Septième édition en ce début des années 20 de la classe renversée à l’Université Catholique de Lille. Comme lors des années précédentes, les étudiants de la Licence 3 de Sciences de la Vie ont été réunis pour une présentation des objectifs et de la méthode pédagogique à laquelle ils vont être « mangées » !  Quand on veut innover en pédagogie, il ne suffit pas d’avoir une idée créative et de décider de la mettre en œuvre, On n’innove pas juste pour innover ! Il faut au contraire expliquer aux apprenants les objectifs de cette innovation pédagogique. il faut aussi leur dire qu’ils pourront participer avec vous à l’évolution de la méthode, car « innover, c’est faire avec » ! En fin de présentation, une fois répondu à toutes leurs questions, une évaluation de leurs impressions est faite par la méthode du 10/20. On leur demande quelles sont leurs meilleures impressions (20/20) et leurs pires, c’est à dire leur crainte vis-à-vis de cette méthode (0/20°. Quel que soit leur sensation générale, ils sont obligés de donner au moins un point positif et un point négatif.  En fin de questionnaire, on leur demande d’évaluer à l’aide d’un pourcentage leur envie de suivre ou pas cette… Savoir plus >

La classe « renversée » s’invite chez sa cousine « mutuelle » !

Comment remodeler sa salle de classe et sa pédagogie ? Comment le faire en repensant complètement sa façon d’enseigner et d’organiser l’espace avec ses élèves ? A Vincent FAILLET, Professeur Agrégé et Docteur en Sciences de l’Education,  qui m’a demandé si ma classe « renversée » pouvait rejoindre son dernier ouvrage, j’ai répondu par l’affirmative. Qu’elles s’appellent mutuelles, inversées, renversées, flexibles… ou toutes autres dénominations, ces classes sont tout simplement plus collaboratives. On dit même qu’elles peuvent être plus « intelligentes » ! A chacun de se faire sa propre opinion. Pour ma part, je suis parti de l’idée que « la meilleure façon d’apprendre était d’enseigner ! ». Alors je me suis inspiré de cette maxime pour renverser ma classe, transformer les élèves en professeur et le professeur en élève, avec une méthode qui permet de favoriser les apprentissages par l’interaction entre les pairs. En parcourant maintenant l’ouvrage de Vincent Faillet, aux éditions CANOPE, je me rends compte que ma classe est finalement aussi « mutuelle » !  Alors grand merci à l’auteur pour m’avoir laissé carte blanche dans les dernières pages de son ouvrage. Un témoignage que vous retrouverez dans ce post, en espérant qu’il vous inspire ! Quel est le principe de la classe renversée ?… Savoir plus >

Quand un prof innove en mode design thinking !

Article en PDF à télécharger sur Lettre DUNOD Innovation Pédagogique n°6 (novembre 2019) : https://etb-hachette.ligne13.com/exports/10136-lettre_dunod_page2_n6.html Quel rapport y a-t-il entre un enseignant et un designer ? A priori, aucun ! Quel point commun entre un professeur et un architecte ? Pas plus ! Pourquoi alors s’intéresser au codesign lorsque l’on enseigne ? En quoi les méthodes inspirées du design thinking peuvent-elles stimuler la pédagogie, voire l’innovation pédagogique ? Un élément de réponse est apporté ici avec l’expérience de « classe renversée »[1], telle qu’elle est pratiquée à l’Université Catholique de Lille dans un cours de génétique moléculaire. Le design thinking qui signifie littéralement « penser le design » est une méthode d’origine californienne qui permet d’aborder l’innovation de manière intuitive. Elle le fait dans une démarche systémique et intuitive en s’appuyant sur des processus de créativité en mode co-élaboratif qui impliquent dès le départ l’utilisateur final. Le design thinking est le contraire d’un processus linéaire, issu d’un mode de pensée analytique, que l’on retrouve fréquemment dans l’éducation en format académique. Il s’agit plutôt d’un ensemble de chemins et d’espaces qui se croisent et s’entrecroisent pour produire de l’innovation en matière de produits, services ou management au bénéfice de l’usager. Comment… Savoir plus >

Le SPOC renversé… une adaptation originale de la classe renversée à l’Ecole Navale de Brest !

Décidément, l’Ecole Navale de Brest est un établissement très créatif ! Cette école a clairement décidé d’expérimenter en innovation pédagogique comme le montre cette expérience de l’un de ses enseignants Pierre MOUNEYROU, Formateur en mécanique navale et Conseiller pédagogique. A l’instar de son collègue Alcino FERREIRA, renverseur de classe en anglais, Pierre MOUNEYROU innove en créant avec ses étudiants des SPOC renversés, autrement dit en DIY ! Une expérience à découvrir sur ce blog car très belle illustration de la façon d’utiliser le e-Learning en mode collaboratif ! Très inspirant ! Objectifs pédagogiques du SPOC inspiré de « la Classe renversée« . Dispensés dans le cadre de la formation scientifique des élèves ingénieurs de l’école navale, le cours « SPOC ENERG » participe à la formation des futurs spécialistes « ENERG » aux installations mécaniques des bâtiments de la marine nationale. Cette séance formative expérimentale a pour objectifs de développer des compétences professionnelles, des connaissances techniques et théoriques sur la propulsion des navires, la production de froid et la production d’eau, mais aussi de développer des compétences transverses nécessaires à l’emploi telles que la coopération, la collaboration et la communication dans le cadre d’un projet, utiliser des outils numériques, discerner des informations… Savoir plus >

Comment stimuler sa créativité par intelligence collective ? L’expérience MOSAIC Lille en 5 saisons !

Comment stimuler sa créativité pour devenir plus innovant ? Comment solliciter l’intelligence collective de manière à produire des idées créatives qui permettent de devenir pus innovant en matière de produits, services, management ? Pour cela, découvrez ou redécouvrez en 5 épisodes et de manière illustrée les 5 saisons de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité qui est organisée à l’Université Catholique de Lille depuis 2015 par HEMiSF4iRE Design School et les ADICODE de YNCREA Nord de France (HEI-ISA-ISEN). Il vous suffit pour cela de cliquer sur l’un des 5 liens suivants et de visionner la vidéo de l’événement selon l’année qui vous inspire le plus :MOSAIC Lille 2015 , MOSAIC Lille 2016 , MOSAIC Lille 2017 , MOSAIC Lille 2018 , MOSAIC Lille 2019  . Pour chaque édition, un programme différent a été imaginé et proposé aux participants (entreprises, institutions privées et publiques, écoles, universités, associations…) de manière à ce qu’ils puissent expérimenter les processus de créativité qui conduisent à l’innovation par l’expérimentation. Cette  approche est  celle de la pratique de l’intelligence collective qui conduit par des étapes successives de divergence et de convergence, de construction et de déconstruction, à la co-élaboration d’idées créatives.

MOSAIC Lille 2019… Eldorado créatif !

Télécharger l’article en PDF avec les illustrations : MOSAIC Lille 2019 Vidéo de MOSAIC Lille 2019 La 5ème édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2019) a été organisée à l’Université Catholique de Lille du 13 au 17 mai 2019. Une semaine intense qui a permis à 60 participants (entreprises, institutions privées et publiques, écoles, universités…) et une dizaine d’animateurs de venir expérimenter créativité et intelligence collective au service de l’innovation. L’événement qui a commencé cette année par un Escape Game s’est terminé par un atelier de codesign consacré aux aidants familiaux en entreprise. Comme cela en est maintenant l’habitude, il est passé par la pratique de différentes méthodes de stimulation de la créativité (facilitation graphique made in Australia, Business Model Canvas en 3D, bouffons en mode Cirque du Soleil, Lego Serious Play, osez l’improvisation, prise de conscience de son potentiel créatif, pratique de l’écoute empathique…). Design School et ADICODE. L’événement a été organisé dans les espaces collaboratifs de la Design School HEMiSF4iRE de l’Institut Catholique de Lille et des ADICODE (Ateliers de l’Innovation et du Codesign) du groupe YNCREA Nord de France (Ecoles d’Ingénieurs HEI, ISA et ISEN). La thématique de cette nouvelle édition,… Savoir plus >

Classe renversée et tableaux tournants vécus par les étudiants étrangers

Dans un post précédent, je vous ai présenté ce Que pensent les étudiants étrangers de la classe renversée ? J’avais oublié de vous décrire ce groupe d’étudiants de l’Institut Supérieur d’Agriculture (YNCREA Nord-de-France) par leur nationalités et leur projet de carrière, voilà qui est fait ci-dessous. Lors d’une deuxième séance de 4 heures avec 43 d’entre eux, nous avons continué à produire des descriptions illustrées de mécanismes moléculaires impliquant cette fois-ci des bactéries, et non plus des virus. La méthode utilisée a été celle des tableaux tournants qui permet d’enrichir par rotations successives des équipes d’étudiant des illustrations réalisées pour répondre à des questions de cours. Ci-dessous, leurs réactions positives et négatives. Nationalités: Kazakhstan (x3) – India (x12) – Colombia – Mexico (x4) – Ghana (x10) – Ukraine (x2) – Serbia (x4) – Hungary – France – Gambia – Pakistan – Poland – Salvador Objectifs en matière de projet professionnel : PhD in the genetic engineering sphere and do scientific researches in the fields like genetic engineering and bioinformatics – Food marketing manager ; representing food and agricultural organization as a board member – Food security (work in the field in organizations such as FAO) – R&D – R&D in a… Savoir plus >

La classe renversée perçue par les étudiants étrangers… for or against ?

Que pensent les étudiants étrangers de la classe renversée ? L’expérience a été menée dans un cours de Microbiologie à l’Institut Supérieur d’Agriculture (ISA) du groupe YNCREA (Nord-de-France) de l’Université Catholique de Lille qui réunit 45 étudiants originaires d’une quinzaine de pays différents et de tous continents (Inde, Afrique, Europe, Amérique, Asie). Le cours qui est dispensé en anglais consiste à remettre à même niveau, en microbiologie, ces étudiants de master 1 en provenance d’université différentes. L’organisation des séances est plus ou moins la même que celle de la classe renversée en génétique moléculaire que je donne en licence 3. Une méthode collaborative, plutôt qu’académique ! Les étudiants répartis en groupe de 5 à 6 personnes doivent construire des schémas explicatifs de mécanismes moléculaire, en l’occurrence ici les différents modes d’infection des virus (cycle lytique et lysogénique des bactériophages, mécanismes d’infection des virus à ADN ou à ARN… pour être plus précis !). Les étudiants commencent les schémas sur un tableau avant que l’enseignant ne les invite à changer de tableau (méthode des tableaux tournants). Passées plusieurs rotations, les productions s’enrichissent. Les étudiants sont ensuite invités à jouer le rôle du professeur (celui-ci devenu élève) et à expliquer ce qu’ils… Savoir plus >

C Week UP à Centrale Nantes,… naissance d’une nouvelle université d’été créative !

Comment « sortir de la boite » pour innover en pédagogie et faire de nouvelles rencontres toujours plus inspirantes ? Comment le faire à l’université, en facultés ou grandes écoles, quand on est sans cesse plongés dans le quotidien de son enseignement ou de sa recherche ? Quels lieux ? Quelles animations ? A l’image de ce qui se fait dans le réseau des Ecoles de Management de la Créativité et de l’Innovation (MOSAIC Montréal, Berlin, Barcelone, Strasbourg, Lille, Grenoble) ou de Creative Bangkok ou Melbourne, l’Ecole Centrale de Nantes a lancé C Week UP, sa première université d’été début juillet 2018. L’événement qui a réunit sur deux jours une petite trentaine de participants, du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche comme de celui de l’entreprise, a été pensé et organisé par ma collègue Carole MOREAU et son équipe en ingénierie pédagogique. Une belle rampe de lancement pour lancer une nouvelle dynamique d’innovation pédagogique en lien avec les entreprises ! Pour reprendre les termes du programme, il s’agit de sortir du flux quotidien et de prendre le temps d’un recul sur sa pratique professionnelle pour la réenchanter. C Week UP propose de rassembler des professionnels d’horizons divers et de puiser… Savoir plus >

Les crapauds fous à l’université !

Qui sont les crapauds fous ? Que viennent-ils faire à l’université ? Face aux grandes turbulences du monde dans lequel nous vivons, tel le dérèglement climatique, les menaces du terrorisme, les maladies de civilisation, le transhumanisme, les fake news,… nous commençons à être submergés par un tsunami d’angoisse. Que faire alors ? Peut-être tout simplement… un pas de côté ! C’est l’idée originale des Crapauds fous qui se sont invités l’espace de deux journées à l’Université Catholique de Lille pour des conférences interactives et un atelier de créativité réunissant universitaires et autres acteurs de la société pour imaginer ensemble de nouvelles échappatoires. Un reportage qui devrait vous en apprendre sur ces bizarres petits amphibiens que nous pouvons tous devenir un jour ! Pour en savoir davantage, une fois cette vidéo parcourue, je vous invite à lire le Manifeste du Crapaud fou.   Une façon innovante de se rendre compte qu’il existe de nombreux chemins en dehors de ceux bien tracés…