De la créativité à l'innovation

Derniers billets

La classe renversée,… comment ça marche ? Une interview signée IDEA

La classe renversée, comment ça marche ? Une Interview de JC2 à découvrir dans le premier numéro de IDEA News, la lettre d’information sur l’innovation pédagogique de l’équipe de la cellule IDEA (IDEFI, Université de Paris-Est). Dédiée à l’innovation pédagogique et trimestrielle, cette lettre a vocation à informer les enseignants-chercheurs de l’université et à valoriser les expérimentations menées par les établissements. Ce mois-ci, un entretien avec Jean-Charles Cailliez, Université Catholique de Lille, au sujet de sa « classe renversée ». Merci à l’équipe d’Hélène ZERROUKI, Micheline, Ariadna AYALA RUBIO et Estéban GINER pour sa publication. IDEA : Quelle est l’essence de la méthode « do it yourself » ? La classe renversée est une méthode pédagogique en « do it yourself » (c’est-à-dire « faites-le vous-même ! »). Elle a été créée à l’Université Catholique de Lille, il y a deux ans, pour un cours de génétique moléculaire destiné à des étudiants de troisième année de licence de biologie. L’enseignement magistral y est abandonné au profit d’une méthodologie innovante et collaborative dont le but est de sortir les apprenants d’une certaine passivité et de les mettre en situation active d’apprentissage. Le changement de posture est bilatéral. D’une part, les étudiants passent de l’état de consommateurs à celui de constructeurs du savoir. Ils vont bâtir… Savoir plus >

Le MOOC inversé ! Une expérience au Davidson College de Charlotte (USA)

Les MOOCs (Massive Online Open Courses) n’échappent plus à la pédagogie inversée. Pour preuve, l’expérience pilote menée récemment par Allison SALISBURY[1] au Davidson College, une université américaine de Caroline du Nord, qui a utilisé une plateforme collaborative pour une expérience de 10 semaines en MOOC inversé. Cette enseignante qui s’était engagée depuis un an et demi dans la création de MOOCs classiques (c’est-à-dire avec mise à disposition pour les étudiants des cours sur la plateforme) a tenté d’inverser cette méthodologie d’enseignement à distance en transformant la plateforme en outil d’enquête et de production de connaissances. A partir d’une question générale (How might parents in low income communities ensure children thrive in their first five years?[2]) donnée à de petits groupes d’étudiants devant se focaliser pour y répondre sur la ville de Charlotte, le MOOC inversé a été construit en 3 temps :

Comment innover dans l’enseignement supérieur ? Un ouvrage de référence de Denis BERTHIAUME et Nicole REGE COLET pour accompagner vos pratiques pédagogiques et expérimenter !

Comment innover dans l’enseignement supérieur ? Comment motiver ses étudiants et les accompagner efficacement dans leurs apprentissages ? Comment rendre ses cours plus intéressants ? Comment utiliser efficacement les nouvelles technologies ? Comment favoriser le travail en équipe des étudiants ? Comment mieux les évaluer ? Comment mieux les noter ? Comment finalement faire preuve de créativité pour innover dans son enseignement et améliorer ses pratiques pédagogiques ? Voici très certainement la solution grâce à cet ouvrage remarquable codirigé par Denis BERTHIAUME (consultant en développement de l’enseignement supérieur) et Nicole REGE COLET (directrice de l’Institut d’Innovation et de Développement Pédagogiques de l’Université de Strasbourg) aux Editions Peter LANG et intitulé : La pédagogie de l’enseignement supérieur : repères théoriques et applications pratiques (tome 1 : Enseigner dans le supérieur).   Ce premier tome, car suivi d’un second volume portant sur leur développement professionnel, s’adresse en priorité aux enseignants et conseillers pédagogiques de l’université ou des grandes écoles. C’est un livre qui peut se lire d’une traite, mais pas forcément en fait car il est organisé en 20 chapitres, les auteurs parlant d’une vingtaine d’îles à visiter, un archipel au pays de l’innovation pédagogique, que l’on peut découvrir comme on le souhaite ! Donc pas forcément dans l’ordre. Ces chapitres qui sont très agréables à lire… Savoir plus >

Et si l’on enseignait le smurtz à l’université ? Quand l’innovation pédagogique se décloisonne !

Texte complet en format PDF et avec illustrations téléchargeable en cliquant sur :  Et si on enseignait le smurtz à l’université Remarque : A voir en cliquant sur ce lien le film de l’atelier de Smurtz organisé à Lille le 25 novembre 2015 L’innovation pédagogique se focalise sur deux objectifs majeurs, celui d’enseigner différemment de manière à améliorer les capacités d’apprentissage et celui d’intéresser davantage les élèves dont les profils changent de manière continuelle. On la limite donc souvent aux nouvelles méthodes d’enseignement, celles qui permettent de transmettre des connaissances ou de développer des compétences dans les mêmes matières, mais de manière différente. Cette vision nous amène à privilégier l’utilisation des outils numériques et des méthodes d’apprentissage qui rendent les apprenants plus actifs. Cela est nécessaire, mais peut-on aller plus loin ? Peut-on imaginer que l’innovation pédagogique puisse aussi nous amener à inventer de nouveaux enseignements, de nouvelles matières, de nouveaux modules, de nouveaux cursus ? Peut-on imaginer qu’elle nous entraine vers la création de matières pluri- voire trans-disciplinaires et dans lesquelles interviendraient ensemble des enseignants de domaines scientifiques très différents ? Difficile au collège ou au lycée en raison de la « rigidité » des programmes et de celle des examens nationaux, mais certainement… Savoir plus >

Comment rechercher de la connaissance sur internet avec efficacité et discernement ? Des pistes de réflexion pour les enseignants et leurs étudiants !

Comment rechercher et partager de la connaissance sur internet, que vous soyez enseignant ou étudiant ? Voici quelques idées à ce sujet qui ont été débattues lors des Ateliers Pédagogiques du Laboratoire d’Innovation Pédagogique de l’Université Catholique de Lille. Revivez ou simplement découvrez l’événement en cliquant sur le film interview de l’atelier pédagogique.  Pour leur 3ème édition cette année universitaire 2014-2015, les Ateliers Pédagogiques du LIP avaient choisi comme thématique : « Profs et étudiants qui surfent,… « Géo Trouvetou » 2.0 ! Comment construire de la connaissance ou apprendre sur internet avec efficacité et discernement ? L’événement qui a rassemblé 30 enseignants d’université a eu lieu le Vendredi 19 juin 2015 de 13h30 à 17h30 au  Learning Lab – Meeting Lab – Salle 118 de l’Université Catholique de Lille. Au programme, un premier temps de 13h30 à 14h30 : Questionnements et échanges en séance plénière :  « La recherche sur internet, méfiez-vous des apparences ! ». Animation par Jean-Paul PINTE, Enseignant-Chercheur au Laboratoire d’Innovation Pédagogique et Liora LOCHE, Bibliothèque Universitaire Vauban – Université Catholique de Lille. Puis un deuxième temps de 14h30 à 16h30 : Atelier collaboratif en équipes :  « Peut-on créer son cours ou suivre un enseignement en 2.0 ? » . Animation par Jean-Charles CAILLIEZ, Directeur du Laboratoire d’Innovation Pédagogique (LIP), Sabine… Savoir plus >

La classe renversée à l’université,… seulement 10 minutes pour découvrir cette nouvelle pédagogie en DIY !

La classe renversée est une méthode pédagogique en « do it yourself » (littéralement « faites-le vous-même ! »). Elle a été créée à l’Université Catholique de Lille, il y a deux ans, pour mon cours de génétique moléculaire destiné à des étudiants de troisième année de licence de biologie. L’enseignement magistral y est abandonné au profit d’une méthodologie innovante et collaborative dont le but est de sortir les apprenants d’une certaine passivité et de les mettre en situation active d’apprentissage. Le changement de posture est bilatéral. D’une part, les étudiants passent de l’état de consommateurs à celui de constructeurs du savoir. Ils vont bâtir le cours sans qu’aucun document ne leur soit fourni. D’autre part, l’enseignant passe de la production et de la transmission du cours à l’accompagnement des étudiants dans la construction de ce savoir. Vous pouvez la découvrir pendant seulement 10 minutes en cliquant sur cette photo ou sur : https://www.youtube.com/watch?v=ni7DeV3iOQk

La « classe renversée », une classe inversée en DIY ! TEDx Lille 2015 de Jean-Charles Cailliez, illustré par Charles Hénin

Vous voulez en savoir plus sur la classe renversée, une nouvelle méthode pédagogique en « do it yourself » ? Découvrez l’expérience lilloise sur YouTube en cliquant sur : La classe renversée sur TEDx Lille 2015 ou sur La classe renversée,… une pédagogie en DIY

Les étudiants sont-ils prêts à être évalués de manière innovante ? Leur avis après un semestre de classe renversée.

Peut-on faire de l’innovation pédagogique sans changer son mode d’évaluation ? Cela semble peu probable, pour ne pas dire impossible. Ceci dit, on ne choisit pas toujours le mode d’évaluation final qui est généralement imposé par la formation. Il faut alors essayer d’innover lors du contrôle continu qui est souvent plus libre, c’est-à-dire laissé à l’initiative de l’enseignant. Dans la classe renversée telle que nous l’avons expérimentée à Lille, le contrôle continu est consacré presqu’exclusivement au mode d’organisation de chaque groupe d’étudiants, au comportement et à l’implication de ses membres pendant les séances, au respect des livrables. Le contrôle des connaissances y est inclus de manière plus exceptionnelle. Il se fait notamment par des interrogations posées à chaque groupe avec attente de réponse collective. Une seule note est donnée par groupe, mais avec un système de bonus (participatif) et malus (absence non justifiée, par exemple) permettant de moduler l’évaluation d’un étudiant à l’autre.

La Silicon Valley est-elle toujours aussi innovante ? Learning expedition à Palo Alto sous l’objectif de Florence Leray

Un film de Florence LERAY, journaliste et enseignante en prospective à l’Université Catholique de Lyon, à visionner sur : https://www.youtube.com/watch?v=gpgafG4R3xk L’Université Catholique de Lille a créé en septembre 2014 son Institut International de Prospective sur les Ecosystèmes Innovants qui a organisé son premier voyage apprenant (Learning expedition) à Palo Alto (San Francisco, Californie) en janvier 2015. Celui a réuni une quinzaine de participants et tout autant d’invités et intervenants, notamment californiens, lors de cette semaine consacrée aux visites et interactions. C’était la deuxième « sortie » de l’Institut après sa participation en novembre 2014 au Séminaire de l’Université de la Singularité à Amsterdam, dont nous avons parlé sur ce blog, qui lui a permis notamment de mieux comprendre l’approche transhumaniste de certains courants de pensée américain. L’INSTITUT INTERNATIONAL DE PROSPECTIVE SUR LES ECOSYSTEMES INNOVANTS,… KESAKO ? Tout est bien expliqué dans le film de Florence Leray que vous pouvez visionner via cette page, mais en voici quelques pistes de compréhension :

Des doctorants qui recrutent en job dating « inversé » ! Pourquoi pas ?

Texte complet en PDF avec illustrations à télécharger sur : Job dating inversé pour des doctorants qui recrutent Peut-on imaginer des doctorants qui fassent passer un entretien d’embauche à des managers ou à des chefs d’entreprise ? Qui plus est, sur un poste de chercheur ! Sorte de « classe inversée », mais complètement adaptée à la procédure de recrutement. Le job dating « inversé », voilà peut-être une nouvelle idée pour réfléchir aux motivations à mettre en avant dans cette situation ? A méditer… Lors de la dernière journée des Doctoriales 2015, événement organisé à Marcq-en-Barœul par le Collège Doctoral « Lille Nord de France », sous la responsabilité de Laurence DUCHIEN (direction du département « Carrières et Emplois »), Nathalie BERTEAUX (direction administrative) et Aïcha AARAB (chargée de la formation doctorale), un atelier interactif et collaboratif a eu lieu le 17 avril 2015 qui a permis à une soixantaine de doctorants de disciplines différentes de s’intéresser à la manière dont les entreprises pouvaient les recruter. L’exercice original qui leur été proposé était le job dating « inversé », en d’autres termes la simulation d’entretiens d’embauche où les doctorants jouent eux-mêmes le rôle des recruteurs (direction générale, direction des ressources humaines et direction de la recherche) et ces derniers le rôle… Savoir plus >