De la créativité à l'innovation

Derniers billets

L’Ecole des Doctorants,… Kézako ?

Lors de la Journée de la Recherche (JR2014) de l’Université Catholique de Lille qui a eu lieu le 16 mai 2014, les activités de l’Ecole des Doctorants (ED2) ont été présentées aux participants. Il leur a été demandé d’écrire sur une feuille de papier, juste avant la présentation, ce qu’il en savait, puis de faire le même exercice, une fois la présentation terminée et de dire ce qu’il en avait retenu. Voici donc le résultat :

Pédagogues en quête d’innovation,… au Colloque de l’AIPU (Mons 2014)

Le 28ème Congrès de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) a eu lieu à l’Université de Mons du 18 au 22 mai 2014. La thématique était : « Entre recherche et enseignement ». En voici mes principales remarques et réflexions, partagées sur place avec mes collègues du Laboratoire d’Innovation Pédagogique de l’Université Catholique de Lille, Louis-Etienne DUBOIS, Flovic GOSSELIN, Jean-Paul PINTE, Claude ROCHE et Thierry SOBANSKI, ci-dessous et dans un ordre qui n’a rien de hiérarchique en termes d’importance.

Quel MOOC m’a piqué ?

Article paru dans La Croix du Nord, le 16 mai 2014 : http://www.croixdunord.com/enseignement-que-penser-des-massive-online-open-courses-mooc-aujourdhui-en-ligne-79932.html Je suis étudiant ou professeur. J’ai envie de me former ou d’enseigner à distance. Alors comment faire ? To MOOC or not to MOOC ? Que penser de ce phénomène qui envahit la planète, celui des Massive Online Open Courses ? Quelle attitude adopter devant ces cours en ligne, consultables gratuitement et  pouvant accueillir un nombre illimité d’internautes avant de leur proposer des certifications payantes ?

Docteurs en histoire de l’art,… de nouvelles têtes chercheuses pour l’entreprise !

Texte complet en format PDF, avec illustrations, à télécharger en cliquant sur : De la Sorbonne à l’entreprise A l’occasion d’un cycle de séminaires organisé par l’association Hist’Art et intitulé « Le Docteur en Histoire de l’Art, acteur de son projet professionnel vers l’entreprise », l’Ecole des Doctorants (ED2) de l’Université Catholique de Lille a été invitée à animer un atelier sur la thématique « Se positionner comme candidat ». L’événement a eu lieu dans les locaux de l’Institut National d’Histoire de l’Art (INHA, Paris) le 10 mai 2014 devant une assemblée d’une cinquantaine de docteurs et jeunes chercheurs issus de plusieurs universités et écoles franciliennes (Paris I Panthéon-Sorbonne, Sorbonne nouvelle-Paris III – Paris-Sorbonne Paris IV – Paris Ouest Nanterre, La Défense Paris X, l’EHESS, l’EPHE,…), en grande majorité des doctorantes…

Open Science et Codesign,… vers de nouvelles pratiques pour une recherche mieux partagée !

Texte complet sous PDF avec illustrations à télécharger sur : Open science et codesign au Ouishare Fest A l’occasion du « OUISHARE Fest » organisé à Paris (Parc de la Villette) du 5 au 7 mai 2014 sur la thématique « The Age of Communities », Jean-Charles CAILLIEZ (Ecole des Doctorants) et Célya GRUSON-DANIEL (Hack Your PhD) ont co-animé (in English, isn’t it !) un mini-atelier de codesign lors d’un workshop consacré à l’économie collaborative et ses relations avec la recherche. Officiellement, un Platform Design Workshop : « Building a global collaborative economy research ecosystem relying on open science and codesign methodologies ». Après une succession de témoignages provenant du monde de l’entreprise ou de la recherche (plus ou moins académique), les participants se sont répartis en quatre ateliers de dix à douze personnes, dont celui de HYPhD et ED2. Objectif : formuler une problématique et tenter d’y répondre (rien d’original !). Thématique : les pratiques de recherche et leurs interactions avec l’open science et le codesign (moins évident !). Le décor était alors planté et les hémisphères allaient pouvoir fumer….

Docteurs et entrepreneurs,… regards croisés aux Doctoriales de Lille !

Texte complet (PDF) avec illustrations des cartes mentales téléchargeable en cliquant sur : Docteurs et entreprises,… regards croisés Dans le cadre des Doctoriales 2014 organisées par le Collège Doctoral « Lille Nord de France » sous la houlette de Laurence DUCHIEN (direction du département « Carrières et Emplois »), Nathalie BERTEAUX (direction administrative) et Aïcha AARAB (chargée de la formation doctorale), un atelier interactif a eu lieu le 11 avril 2014 à Marcq-en-Barœul qui a permis à 62 doctorants de disciplines différentes de croiser leur regards sur l’entreprise avec 5 entrepreneurs. Il s’agissait de Bruno DESPREZ (FLORIMOND DESPREZ, Capelle-en-Pévèle), Michaël LAUNAY (ECREALL, Villeneuve d’Ascq), Julien SYLVESTRE (DELABIO, Paris), Michaël DUBOIS (BAXTER, Belgique) et Christophe DELEBARRE (INTERCOUNTRY, Courrières). L’atelier a été animé par deux cadres de l’Université Catholique de Lille, Francis DEPLANCKE (direction des relations extérieures et du financement) et Jean-Charles CAILLIEZ (direction de l’Ecole des Doctorants). Les doctorants ont été répartis en six équipes comprenant chacune un manager ou entrepreneur invité, le tout organisé en six tables rondes dans une très grande pièce favorisant les échanges et le travail collaboratif.

Open Science à Lille avec l’Ecole des Doctorants (ED2) et « Hack Your PhD »

Texte en PDF téléchargeable en cliquant sur : ATED2 Open Science du 15 avril 2014 A l’occasion de son premier Atelier (ATED2) consacré à l’Open Science, l’Ecole des Doctorants (ED2) de l’Université Catholique de Lille avait invité la co-fondatrice de Hack Your PhD, Célya GRUSON-DANIEL, à venir présenter le mouvement de la Science Ouverte ou Open Science. L’ATED2 de cette matinée faisait suite à un Café Open Science (CaféOS) organisé la veille par l’Ecole Supérieure de Journalisme (ESJ) de Lille à Euratechnologies (organisation et animation par Taïna CLUZEAU et Nadège JOLY), sur le plateau de l’INRIA, (storyfy accessible en cliquant simplement sur : CaféOS, le café Open Science). Deux manifestations consécutives et complémentaires, particulièrement riches en informations et débats (parfois contradictoires),… les deux organisées en mode d’animation collaboratif et que l’on pouvait suivre en direct sur les réseaux sociaux dont Twitter (#CaféOS ; #ED2). Du codesign pour l’Open Science, quoi de plus naturel ? Une double-première donc pour l’Université Catholique de Lille, ce 15 avril 2014, qui proposait la découverte du mouvement international de l’Open Science et l’utilisation pour la première fois par l’Ecole des Doctorants (ED2) du nouveau Meeting Lab de l’Institut Catholique de Lille.

Les étudiants ont-ils aimé la pédagogie en « Do it Yourself » ?

  La question leur est posée le dernier cours. Le semestre se termine et nous sommes à quinze jours de l’examen. Qu’ont pensé les étudiants de la pédagogie en « Do it Yourself » ? Comment ont-ils vécu le cours de Génétique moléculaire en DIY ? Quelles ont été leurs principales satisfactions, déceptions,… et ont-ils des propositions d’amélioration pour l’année prochaine ? Voici leurs avis et réactions :

Découvrez la pédagogie originale du « Do it Yourself » avec le clip… « Pédagogiquement modifié ! »

Découvrez le clip du cours du de Génétique moléculaire en « Do it Yourself ». Une réalisation originale de Norbert SEYNHAEVE  et Didier VAN PETEGHEM de la Faculté des Sciences Economiques et Gestion de l’Institut Catholique de Lille. Il vous suffit pour cela de cliquer sur l’illustration ou sur : http://vimeo.com/90760005

La peur de l’examen disparait-elle avec l’innovation pédagogique ? Sans doute pas !!!!

La peur de l’examen, le stress au moment de le passer,… peuvent-ils disparaître lorsque l’on emploie des méthodes pédagogiques innovantes ? Ou bien, est-ce le contraire ? Les innovations pédagogiques n’augmentent-elles pas le risque de stress pour une population d’étudiants tellement habituée à être interrogée de la même manière ? C’est ce que l’on a voulu savoir dans le cadre du cours de Génétique moléculaire en DIY. Comme vous l’avez lu dans les épisodes précédents, les étudiants qui construisent le cours eux-mêmes ne sont plus évalués sur la base de leurs connaissances en contrôle continu, mais sur leurs aptitudes à respecter les délais de livraison d’un chapitre et à se transmettre les chapitres d’un groupe à l’autre pour la phase d’apprentissage. Ils organisent eux-mêmes les QCM, interrogations et même le DS. La seule chose qui ne change pas est l’examen final qui sera individuel, sans document et rédigé de manière anonyme (normal pour un examen universitaire). Aussi, les étudiants commencent à se poser des questions… le stress monte ! Voici ci-dessous leurs satisfactions et leurs appréhensions quant aux méthodes d’évaluation qui leur ont été proposées pour le contrôle continu (évaluation des compétences) et pour l’examen (évaluation de connaissances) :