De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: Collaboratif

De la compétition à la collaboration radicale,… Vive la Co-révolution !

VIVE LA COREVOLUTION ! Pour une société collaborative. A l’heure où tout le monde parle, use et abuse du CO, codesign, coworking, collaboratif, et autres… quitte à galvauder ce préfixe au combien riche de sens, je vous conseille une petite lecture qui vous permettra de remettre les choses au point. Cet ouvrage intitulé : « Vive la Co-révolution ! Pour une société collaborative » (éditions Gallimard) co-signé par Anne-Sophie NOVEL et Stéphane RIOT est consacré à la Co-révolution, soit l’ensemble des pratiques collaboratives qui émergent aujourd’hui à tous les niveaux de la société. il est remarquable en ce sens qu’il définit très clairement et à l’aide d’exemples illustrés et référencés ce qu’est le management collaboratif, la différence fondamentale entre les méthodes de compétition, collaboration, coélaboration, coopétition,… jusqu’à la collaboration radicale (sans doute la partie que j’ai préférée !).

Ateliers créatifs en innovation-recherche : les doctorants et les entreprises ont des choses à se dire !

Texte téléchargeable en version PDF sur : ACIR à l’AIPU de Mons 2014 Lors du 28ème Congrès de l’Association Internationale de Pédagogie Universitaire (AIPU) qui s’est déroulé à Mons du 19 au 22 mai 2014 et dont le thème était : « Pédagogie universitaire, entre recherche et enseignement », un atelier participatif a été organisé par l’Ecole des Doctorants (ED2) et le Laboratoire d’Ingénierie Pédagogique (LIP) de l’Université Catholique de Lille en collaboration avec la Cellule PRODOC de l’Université de Namur. Le titre proposé par les auteurs pour cet atelier collaboratif était «Un atelier pour co-dessiner ses I&D». L’animation a été réalisée par Jean-Charles Cailliez (ED2-LIP, Lille), Louis-Etienne Dubois (ED2-LIP, Lille) et Murielle Guillaume (PRODOC, Namur) qui ont proposé aux participants la méthode de l’arbre à idée (mind-mapping) pour stimuler leur créativité. L’objectif était de définir les attentes spécifiques des jeunes chercheurs (doctorants, en particulier) et celles des entreprises en matière de collaboration, puis de construire les grandes lignes d’un protocole pouvant permettre à ces acteurs d’échanger sur les problématiques de développement et d’innovation des entreprises et de construire des propositions.