De la créativité à l'innovation

Archives de mots clés: université

MOSAIC Lille 2019… Eldorado créatif !

Télécharger l’article en PDF avec les illustrations : MOSAIC Lille 2019 Vidéo de MOSAIC Lille 2019 La 5ème édition de l’Ecole de Printemps en Management de la Créativité (MOSAIC Lille 2019) a été organisée à l’Université Catholique de Lille du 13 au 17 mai 2019. Une semaine intense qui a permis à 60 participants (entreprises, institutions privées et publiques, écoles, universités…) et une dizaine d’animateurs de venir expérimenter créativité et intelligence collective au service de l’innovation. L’événement qui a commencé cette année par un Escape Game s’est terminé par un atelier de codesign consacré aux aidants familiaux en entreprise. Comme cela en est maintenant l’habitude, il est passé par la pratique de différentes méthodes de stimulation de la créativité (facilitation graphique made in Australia, Business Model Canvas en 3D, bouffons en mode Cirque du Soleil, Lego Serious Play, osez l’improvisation, prise de conscience de son potentiel créatif, pratique de l’écoute empathique…). Design School et ADICODE. L’événement a été organisé dans les espaces collaboratifs de la Design School HEMiSF4iRE de l’Institut Catholique de Lille et des ADICODE (Ateliers de l’Innovation et du Codesign) du groupe YNCREA Nord de France (Ecoles d’Ingénieurs HEI, ISA et ISEN). La thématique de cette nouvelle édition,… Savoir plus >

La classe renversée perçue par les étudiants étrangers… for or against ?

Que pensent les étudiants étrangers de la classe renversée ? L’expérience a été menée dans un cours de Microbiologie à l’Institut Supérieur d’Agriculture (ISA) du groupe YNCREA (Nord-de-France) de l’Université Catholique de Lille qui réunit 45 étudiants originaires d’une quinzaine de pays différents et de tous continents (Inde, Afrique, Europe, Amérique, Asie). Le cours qui est dispensé en anglais consiste à remettre à même niveau, en microbiologie, ces étudiants de master 1 en provenance d’université différentes. L’organisation des séances est plus ou moins la même que celle de la classe renversée en génétique moléculaire que je donne en licence 3. Une méthode collaborative, plutôt qu’académique ! Les étudiants répartis en groupe de 5 à 6 personnes doivent construire des schémas explicatifs de mécanismes moléculaire, en l’occurrence ici les différents modes d’infection des virus (cycle lytique et lysogénique des bactériophages, mécanismes d’infection des virus à ADN ou à ARN… pour être plus précis !). Les étudiants commencent les schémas sur un tableau avant que l’enseignant ne les invite à changer de tableau (méthode des tableaux tournants). Passées plusieurs rotations, les productions s’enrichissent. Les étudiants sont ensuite invités à jouer le rôle du professeur (celui-ci devenu élève) et à expliquer ce qu’ils… Savoir plus >

La classe renversée est terminée… qu’en ont-ils pensé ?

La sixième édition de la classe renversée s’est achevée cette semaine, la même semaine où sortait la deuxième édition de l’ouvrage la décrivant. A la fin du cours (lors de la dernière séance), il a été demandé aux 43 étudiants de décrire en quelques lignes ce qu’ils en avaient pensé. Il leur a aussi été demandé d’estimer leur % d’envie de recommencer l’expérience, pas forcément dans la même matière ? Ci-dessous leur retour sur cette expérience de pédagogie collaborative au bout de 3 mois et leur % d’envie de recommencer ou pas. Le pourcentage apparaissant entre […] à la fin de chaque commentaire d’étudiant correspond à son niveau d’envie de rééditer l’expérience de « classe renversée ». [100%] = absolument envie ; [0%] = pas du tout ; [50%] = ne sait pas ; les autres pourcentages indiquent une tendance. J’ai beaucoup aimé le fait de travailler en groupe ; bonne pédagogie de travailler avec beaucoup de schémas ; le fait de nous donner les questions potentielles à l’examen nous permet de mieux nous investir dans la matière ; j’ai trouvé ça compliqué de connaitre (comprendre) les sujets et les parties des autres chapitres, ceux que nous n’avions pas rédigés… Savoir plus >

Une design school à l’université… pour quoi faire ?

Du design thinking à l’université… mais pour quoi faire ? Pourquoi s’inspirer des méthodes de travail des designers dans un monde où règne l’académique et la recherche ? Pourquoi ne pas se contenter de se que l’on sait faire depuis toujours et qui a fait ses preuves ? Peut-être parce qu’aujourd’hui, pour se diversifier dans son offre de formation ou ses projets en lien avec la recherche et le développement, ou même aborder les problématiques de manière plus collective, il convient d’apprendre à travailler différemment, en mobilisant notamment différents profils dans ces moments de réflexion ou de résolution de problèmes. Ce sont des méthodes qui s’apprennent et qui ne peuvent se développer que par la pratique… et quoi de mieux qu’une plateforme de design thinking pour les découvrir ?   Un exemple de « tiers-lieux » basé sur des méthodes de travail inspiré du design thinking est celui d’HEMiSF4iRE, la Design School de l’Université Catholique de Lille qui pratique la démarche des 4i (inspiration, idéation, implémentation, innovation) pour aider à s’inspirer, mobiliser l’intelligence collective pour produire des idées innovantes, prototyper et expérimenter pour finalement innover ! Vous pourrez la découvrir avec cette petite vidéo de 18 minutes (Réalisation : Yann VEILLEROY, Université Catholique… Savoir plus >

C Week UP à Centrale Nantes,… naissance d’une nouvelle université d’été créative !

Comment « sortir de la boite » pour innover en pédagogie et faire de nouvelles rencontres toujours plus inspirantes ? Comment le faire à l’université, en facultés ou grandes écoles, quand on est sans cesse plongés dans le quotidien de son enseignement ou de sa recherche ? Quels lieux ? Quelles animations ? A l’image de ce qui se fait dans le réseau des Ecoles de Management de la Créativité et de l’Innovation (MOSAIC Montréal, Berlin, Barcelone, Strasbourg, Lille, Grenoble) ou de Creative Bangkok ou Melbourne, l’Ecole Centrale de Nantes a lancé C Week UP, sa première université d’été début juillet 2018. L’événement qui a réunit sur deux jours une petite trentaine de participants, du monde de l’enseignement supérieur et de la recherche comme de celui de l’entreprise, a été pensé et organisé par ma collègue Carole MOREAU et son équipe en ingénierie pédagogique. Une belle rampe de lancement pour lancer une nouvelle dynamique d’innovation pédagogique en lien avec les entreprises ! Pour reprendre les termes du programme, il s’agit de sortir du flux quotidien et de prendre le temps d’un recul sur sa pratique professionnelle pour la réenchanter. C Week UP propose de rassembler des professionnels d’horizons divers et de puiser… Savoir plus >

Les crapauds fous à l’université !

Qui sont les crapauds fous ? Que viennent-ils faire à l’université ? Face aux grandes turbulences du monde dans lequel nous vivons, tel le dérèglement climatique, les menaces du terrorisme, les maladies de civilisation, le transhumanisme, les fake news,… nous commençons à être submergés par un tsunami d’angoisse. Que faire alors ? Peut-être tout simplement… un pas de côté ! C’est l’idée originale des Crapauds fous qui se sont invités l’espace de deux journées à l’Université Catholique de Lille pour des conférences interactives et un atelier de créativité réunissant universitaires et autres acteurs de la société pour imaginer ensemble de nouvelles échappatoires. Un reportage qui devrait vous en apprendre sur ces bizarres petits amphibiens que nous pouvons tous devenir un jour ! Pour en savoir davantage, une fois cette vidéo parcourue, je vous invite à lire le Manifeste du Crapaud fou.   Une façon innovante de se rendre compte qu’il existe de nombreux chemins en dehors de ceux bien tracés…

Une classe inversée qui se renverse ! C’est à Paris… aux frontières du vivant !

Quel chemin parcouru depuis qu’Antoine TALY et moi nous sommes rencontrés à Lille, puis à Paris en 2014, pour échanger sur nos expériences de classes inversées et renversées en biologie cellulaire et moléculaire. Bravo à lui et ses remarquables étudiants de la Licence « Frontières du Vivant » de l’Université de Paris Descartes, hébergée par le Centre de Recherche Interdisciplinaire (CRI) de François TADDEI, pour avoir osé « renverser » en deuxième année de licence une classe déjà bien « inversée » l’année précédente. Comme vous le découvrirez dans ce reportage réalisé par Claude TRAN, journaliste de l’Education, pendant la semaine de la classe inversée CLISE 2018, tout le monde s’y retrouve et y prend même du plaisir : les étudiants qui apprennent à apprendre différemment et en groupe, qui prennent leurs responsabilités vis-à-vis de leurs collègues dans la construction de leurs chapitres, des enseignants visiteurs qui découvrent l’intérêt d’un « voyage apprenant » organisé à l’occasion de la CLISE, et le prof qui apprend de ses élèves… Ce partage d’expérience entre un enseignant lillois et son collègue parisien tel qu’il avait été présenté dans nos précédents posts : La classe inversée, une pédagogie innovante à benchmarker ! et  PédagoChti : un nouveau regard sur une pédagogie universitaire… Savoir plus >

Ecole 360 : Bienvenue aux pionniers de la première année !

Pourquoi ne pas imaginer de poursuivre en master de manière innovante ? La licence disciplinaire a-t-elle comme seule vocation de conduire à un master qui soit exactement dans le même domaine scientifique (droit, lettres et sciences humaines, technologies, économie, gestion, sciences médicales,…) ? Enfin, les méthodes de design thinking peuvent-elles contribuer à former de réels managers de l’innovation en renforçant les champs disciplinaires au service de leurs interactions? Si vous vous posez de telles questions, alors prenez un peu de temps pour cliquer sur le lien ci-dessous : Découvrez la vidéo de présentation par Aurélie CARETTE et Alexis MASSART de la nouvelle ECOLE 360 un concept innovant d’école dans lequel  le master disciplinaire devient presque une option ! Il ne s’agit donc pas d’un « Master + » ou d’un Master à double cursus, mais bien d’une école consacré au « Management de l’Innovation » et au « Design Thinking ». Pour son ouverture en septembre 2018, l’Ecole ne manque pas d’imagination,… quoi de plus naturel quand on veut innover, car elle offre la gratuité (hors-master disciplinaire) aux 30 premiers pionniers inscrits qui constitueront la première promotion. Il s’agira ainsi d’expérimenter ensemble en co-construisant les activités inter- et transdisciplinaires. Du coworking dans le programme de cette… Savoir plus >

La meilleure façon d’apprendre, c’est d’enseigner,… et pourquoi pas en classe renversée ?

On dit parfois que « la meilleure façon d’apprendre, c’est d’enseigner ! ». Alors pourquoi ne pas s’en inspirer pour imaginer une nouvelle approche pédagogique, une méthode qui permette de favoriser ainsi les apprentissages ? Pourquoi ne pas oser renverser la classe comme cela est illustré dans le TEDx de Viroflay 2018. Ci-dessous la méthode telle qu’elle est expérimentée à Lille et comme elle a été soumise récemment au Prix d’excellence I-Site Innovation Pédagogique ULNF 2018. L’article est téléchargeable sur : La classe renversée (Prix Innovation ISITE 2018) JC Cailliez Les objectifs de la classe renversée. Force est de constater qu’en ce début de XXIème siècle, une majorité d’étudiants souhaite être plus active dans l’acquisition de ses connaissances. Ces étudiants aimeraient en particulier apprendre à leur rythme et échanger différemment avec leurs enseignants. Partant de ce constat, une réflexion a été menée à l’Université Catholique de Lille (Fédération Universitaire et Pluridisciplinaire de Lille), EESPIG de l’ULNE qui a conduit ses 5 facultés en 2012 à un programme intitulé « Horizon 2020 » pour inciter ses enseignants à s’engager dans l’innovation pédagogique. La classe renversée qui est présentée ici est l’une des expérimentations qui s’intègre dans ce dispositif de transformation des pratiques pédagogiques universitaires. Le principe de… Savoir plus >

Visite d’HEMiSF4iRE Design School : 6 minutes pour 4i !

Découvrez la vidéo présentant HEMiSF4iRE en cliquant sur ce lien. Vous pourrez ainsi visiter cette nouvelle Design School, créée pour transformer l’université et ses liens avec l’entreprise, la société en général et qui a été inaugurée officiellement le 6 février 2018. HEMiSF4iRE est la nouvelle Design School de l’Université Catholique de Lille, plateforme collaborative bâtie sur la méthode originale du design thinking. HÉMiSF4iRE a vocation à utiliser la sensibilité des designers, leurs outils et méthodes de travail, pour permettre à des équipes pluridisciplinaires d’innover en pédagogie, en recherche et en gestion de projet (entrepreneuriat et intrapreneuriat). Il s’agit de découvrir de nouveaux usages, d’imaginer des services originaux, de créer des produits en collaboration avec l’ensemble des parties prenantes de l’innovation, en misant particulièrement sur la mobilisation d’acteurs diversifiés. Les 4i de la méthode d’HEMiSF4iRE sont INSPIRATION (exploration, observation, prospection), IDEATION (créativité, codesign, coworking), IMPLEMENTATION (prototypage, expérimentation) et INNOVATION (incubation, pilotage, réalisation, création de valeurs, usages). Le design thinking tel qu’il est pensé à HÉMiSF4iRE se fait par approche itérative en 4 étapes qui favorise le passage de l’inspiration à l’innovation. Cette méthode permet de lancer de nouvelles expérimentations en innovation dans les domaines de la pédagogie, la recherche et l’entrepreneuriat,… Savoir plus >