La France a son cinquième champ de bataille : la Cyber-Défense

La cyberdéfense est devenue une des priorités nationale de l’Etat. Elle tenait ainsi son premier colloque (CYBERDEF 2015) ce 24 septembre 2015 à l’École Militaire de Paris en la présence des ministres et des industries concernés.

Aux côtés des hautes autorités étatiques de la Défense, de nombreux industriels et acteurs de la sécurité étaient présents comme Thales, Airbus Defence & Space ou encore Atos. Un challenge y confrontait meme les élèves de six écoles militaires, trois françaises, une estonienne et deux américaine. Ayant chacune la responsabilité d’une cuve gérée par un pseudo-système Scada (Supervisory Control and Data Acquisition). SCADA est un par un pseudo-système Scada (Supervisory Control and Data Acquisition). SCADA est un terme utilisé abusivement pour désigner les équipements industriels. Les étudiants devaient la protéger contre des attaques de hackers visant à vider ou faire déborder cette dernière. Un défi pour les étudiants du civil était également au programme.

Le vice-amiral Arnaud Coustillière qui en est l’ officier général et son Ministre, Monsieur Le Drian ont pu introduire la thématique abordée pour cette première édition,  « la cyberdéfense au cœur des opérations ». Elle illustre l’investissement du ministère de la Défense dans ce domaine de lutte. Elle permettra de mieux cerner les implications et les enjeux de la présence du Cyber dans les opérations militaires.

Afficher l'image d'origine

« Nous assistons aujourd’hui à une montée en puissance de la cyberdéfense » a déclaré le vice-amiral Arnaud Coustillière et le ministre Le Drian de rajouter lors de son discours que : ” La France et ses partenaires stratégiques sont confrontés à une menace cybernétique croissante. C’est pourquoi il m’a semblé nécessaire de créer un événement spécifiquement militaire et de défense, pour se retrouver entre ministres, hautes autorités, cyber-commandeurs, experts, universitaires et journalistes, pour créer du lien, renforcer la confiance, et avancer ensemble dans ce domaine capital.”

En effet, le combat numérique est celui des guerres de demain et il nous faut s’y préparer. Menaces, attaques permanentes : le Pacte cyberdéfense mobilise ainsi un milliard d’euros et permettra le recrutement de 1000 personnes hyper spécialisées dans ce type de lutte, d’ici 2019.

La cyberdéfense au niveau militaire regroupe aujourd’hui l’ensemble des actions défensives ou offensives conduites dans le cyberespace. Elle vise à garantir le bon fonctionnement du ministère de la Défense et l’efficacité de l’action des forces armées en préparation ou dans la planification et la conduite des opérations.

L’actualisation de la Loi de programmation militaire (LPM) a renforcé significativement les moyens dévolus à cette cyberdéfense. En complément des projets spécifiques mis en place
et de l’augmentation des investissements humains et financiers, l’effort consacré à la cyberdéfense se traduit également par une série de mesures connexes, telles que des exercices d’entraînement des forces Cyber ou des journées de sensibilisation à la cybersécurité au sein de chaque unité militaire.

Le ministre de la Défense a lancé le « Pacte Défense Cyber » le 7 février 2014. Comptant parmi les priorités de la Loi de programmation militaire (2014-2019) votée en avril 2013, il est prévu de doter ce pacte d’un milliard d’euros. Témoignant d’une ambition politique forte, ce plan vise à protéger la souveraineté de la France sur le long terme, et en faire une nation qui compte dans le cyberespace mondial.

Bandeau Cyberdefense

En dehors de ces actions au niveau militaire et pour accompagner cette nouvelle force de frappe d’autres entités ont été mises en place  dont :

– un pôle d’excellence en cyberdéfense basé en Bretagne  (Premier de ce type en Europe);
– une formation d’une « task force » cyber sous forme d’une association de loi 1901;
– une réserve citoyenne cyberdéfense comptant à ce jour plus de 150 experts de domaines variés à laquelle j’appartiens;
– une force de réserve opérationnelle avec une main-d’œuvre spécialisée ayant vocation de contribuer à la résilience des systèmes d’information vitaux en cas de crise majeure.

La montée en puissance progressive du phénomène au cours des prochaines années s’accompagne de nombreux défis auxquels il va bien falloir répondre. Ces derniers mois, les Cyber-attaques se sont multipliés donnant raison à l’Université de Bretagne-Sud qui a ouvert il y a deux ans une école d’ingénieurs en cyberdéfense à Vannes.  Une salle innovante pour simuler les Cyber-attaques y a même pris place et les technologies du numérique y sont au coeur.

#Cyberdef2015 la première édition

 

 

 

 

 

Be Sociable, Share!

Commentaires fermés sur La France a son cinquième champ de bataille : la Cyber-Défense

Filed under Défense

Comments are closed.