A propos

Physicienne de formation, j’ai commencé à m’intéresser aux questions d’égalité des chances lorsque j’étais élève à l’école normale supérieure. Pour ouvrir le monde de l’ENS et de la recherche à des publics qui en sont souvent éloignés, nous avons, avec des amis, créé l’association Paris-Montagne. Je me suis en particulier investie dans le programme « Science Académie », qui permet à des lycéens passionnés de science, qui n’ont pas toujours dans leur entourage de mentors ou d’amis avec qui parler de science, de faire des stages en laboratoire de recherche et de rencontrer des chercheurs.
J’ai ainsi côtoyé des dizaines de jeunes à l’énergie et enthousiasme saisissants, à l’intelligence vive, et pour lesquels je voyais déjà un chemin tout tracé vers la réussite universitaire.
Pendant ma thèse, j’ai découvert avec une pointe de surprise que j’aimais beaucoup l’enseignement. J’ai aussi vu que les résultats des « science acs » que je connaissais étaient parfois en deçà de l’intelligence souvent époustouflante que j’avais observée à leur contact. Pourquoi ces jeunes, qui décidaient de faire des sciences pendant leurs vacances, qui proposaient tant d’idées, étaient prêts à travailler dur, posaient des questions tellement pertinentes, ne réussissaient pas mieux à l’école ?

Le destin a voulu que je rencontre à cette époque Gabriel de Nomazy et Bénédicte Humbert, qui réfléchissaient au sein du comité diversité de ParisTech à une ébauche de ce qui est par la suite, avec le soutien des universités Paris Sud et Paris Descartes, devenu l’Institut Villebon – Georges Charpak. Créer un institut capable d’accueillir ces profils atypiques, curieux, dont les formations traditionnelles n’arrivaient pas à développer pleinement le potentiel, chercher à améliorer la diversité des profils dans les formations scientifiques longues… comment résister ? J’ai soutenu ma thèse et quitté ma trajectoire de recherche pour rejoindre l’équipe. Celle-ci, partie de la générosité et de l’intelligence d’une dizaine d’enseignants issus de toutes disciplines, venant des grandes écoles de ParisTech, de l’Université Paris Sud et l’Université Paris Descartes, continue de grandir à mesure que les années passent. L’intégration au sein de la dynamique Paris Saclay, et la collaboration avec des entreprises partenaires engagées auprès de la fondation ParisTech n’ont fait qu’enrichir la dynamique de travail. Nous travaillons ensemble d’arrache-pied pour faire vivre une licence de sciences atypique, exigeante, avec pour mission de l’utiliser pour tester de nouvelles façons d’enseigner et d’en faire un laboratoire d’innovation pédagogique.

Pétris de bonnes intentions, nous avons donc monté un programme destiné à répondre à ce que nous identifions comme les grands enjeux de demain : former des scientifiques créatifs, adaptables, ouverts et capables de collaborer harmonieusement. Avoir une pédagogie dans laquelle les étudiants soient actifs, dépasser l’apprentissage magistral mis en concurrence par les cours en ligne, mélanger les profils pour apprendre à nos étudiants à utiliser la force que génère la diversité.

Notre travail de conception fut récompensé par l’obtention du label IDEFI* (initiatives d’excellence en formations innovantes), décerné par un jury international dans le cadre des investissements d’avenir du grand emprunt. Nous souhaitons aujourd’hui raconter comment une fois la stratégie décidée, l’innovation se vit au quotidien, dans toute sa complexité. Comment la pédagogie se décline-t-elle au jour le jour? Quelles joies, quels succès, quelles difficultés, quels échecs avons-nous rencontrés ? Comment les enseignants élaborent-ils et vivent-ils leurs enseignements ? Est-ce que ça marche ?

Notre objectif est double : partager notre expérience, en espérant qu’elle puisse servir à d’autres enseignants, mais aussi donner à tous des éléments concrets pour nourrir leur réflexion sur l’avenir de l’éducation.

Je tiendrai ce blog en tant que responsable de l’Innovation pédagogique de l’Institut Villebon – Georges Charpak, mais un certain nombre de billets seront co-écrits avec d’autres membres de l’équipe – car nous travaillons (presque) toujours en équipe, et c’est l’une de nos grandes joies !

Etant donné le temps que nous prend le montage du projet, je ne serai pas à même de faire une modération de qualité (j’ai déjà du mal à trouver le temps d’écrire les billets) et n’ouvre donc pas les billets à d’éventuels commentaires. Vous pouvez néanmoins me contacter à l’adresse suivante : jeanne.parmentier@villebon-charpak.fr

Licence Creative Commons
Les contenus que vous trouverez sur ce blog sont mis à disposition selon les termes de la Licence Creative Commons Attribution – Partage dans les Mêmes Conditions 4.0 International.

Labellisé Initiative d’Excellence en Formations Innovantes (IDEFI IVICA : 11-IDFI-0026) en mars 2012, soutenu par l’Initiative d’Excellence Paris-Saclay (IDEX Paris-Saclay : 11-IDEX-0003)

Be Sociable, Share!