Docs en stock : dans les coulisses de la démocratie universitaire

Lycée : Petit manuel de choix des spécialités à l’usage des futurs candidats à l’enseignement supérieur

Vous êtes au Lycée et vous devez choisir 3 spécialités pour votre Première, puis seulement 2 pour votre Terminale. Ce choix va conditionner vos chances de poursuite d’étude dans l’enseignement supérieur. Ce petit guide a vocation d’expliquer comment.

Comment votre candidatures sera étudiée dans Parcoursup ?

Après votre Bac, pour poursuivre vos études dans l’enseignement supérieur, vous devrez utiliser la plateforme Parcoursup. Vous y indiquerez les formations que vous visez, puis remplirez un dossier un ligne. Ce dossier, vos notes, bulletins scolaires et appréciations de votre équipe pédagogique seront transmis à chacune de ces formations.

Ensuite, chaque formation classera les candidatures en fonction de ces éléments et vous serez admis seulement si votre classement le permet, et ce pour toutes les formations, y compris celles dites « non-sélectives ».

Malheureusement, les méthodes de classement de candidature diffèrent entre toutes les formations, y compris pour une même filière dans les établissement différents. De plus, ces méthodes, appelées parfois « algorithmes locaux », sont tenues secrètes. Vous n’avez donc aucun moyen de savoir précisément comment votre dossier sera examiné, et pas extension comment les spécialités que vous aurez choisi impacteront vos chances d’admission.

Cependant, une règle simple peut être établie : plus la formation que vous visez est sélective, plus le choix de vos spécialités aura de l’impact.

Comment peuvent être utilisées les spécialités dans les classements ?

Même si c’est techniquement possible, il est très peu probable que les spécialités soient ignorées dans les classements Parcoursup. Il y a deux façons de les prendre en compte :

  • les points bonus : dans cette approche, on va attribuer un certain nombre de points bonus à chaque spécialité, en fonction de son adéquation avec la formation supérieure. Par exemple, on va pouvoir ajouter 2 points à votre moyenne si vous avez pris des spécialités adaptées, ce qui vous fera passer devant les candidats qui ont la même moyenne mais pas les bonnes spécialités.
  • les spécialités obligatoires : dans cette approche, on va classer en premier toutes les candidatures qui ont pris les spécialités adaptées à la formation. Ainsi, quelle que soit votre moyenne, avec les bonnes spécialités, vous serez classé devant tous les candidats n’ayant pas ces spécialités.

Bien sûr, un mix des deux méthodes est parfaitement possible. Par exemple, on pourra classer en premier tous les candidats qui ont la spécialité A, puis ajouter 2 points à tous ceux qui ont la spécialité B.

Le choix des spécialités conditionne donc vraiment vos chances d’admission dans l’enseignement supérieur, au delà bien sûr du fait qu’elle vous prépare pédagogiquement à y réussir.

Concrètement, quelles spécialités choisir ?

Même si vous ne savez pas exactement comment les spécialités seront utilisées, les choix restent relativement logiques. Inutile d’espérer faire des études supérieures en sciences si vous n’avez pas pris la spécialité mathématiques.

Pour vous aider à choisir, vous pouvez consulter le site www.horizons2021.fr

En sélectionnant les spécialité à gauche, vous pourrez visualiser à droite vos avantages/handicaps indicatifs dans les classements Parcoursup : plus la filière est claire plus vous serez avantagé, plus elle est sombre plus vous serez handicapé dans les classements.

En consultant les sources du site, vous pourrez voir plus précisément les pondérations de chaque spécialité pour chaque filière. Pour rappel, ce sont seulement des indications, et en aucun cas la façon dont les candidatures seront réellement classées.

Pour quelques filières, vous pouvez aussi consulter les recommandations de L’Etudiant.

Diplômes universitaires de technologie (DUT)

Un travail conséquent a été fait pour identifier les spécialités adaptées à chaque filière des Institutes universitaires de technologie (IUT). Attention, ce document n’est ni officiel, ni contractuel. Comme toutes les informations ici, il est purement indicatif.

Pour bien interpréter ce tableau, il faut un peu traduire : « très adapté » = indispensable, « adapté » = pas éliminatoire, « complémentaire » = inutile pour candidater. Notez bien qu’il s’agit seulement des filières IUT, donc courtes et professionnalisantes, ce qui explique la colonne « Littératures, langues et cultures de l’antiquité ». Notez également la colonne « Mathématiques », qui reste la matière incontournable.

Prépas scientifiques

L’union des professeurs de classes préparatoires scientifiques indique qu’il faut « choisir trois spécialités scientifiques : Mathématiques, Physique-Chimie, et une parmi Numérique et sciences informatiques, Sciences de l’ingénieur, Sciences et vie de la terre ».

Première année commune aux études de santé (PACES)

Pour faire des études en santé, on sait seulement que la spécialité SVT va devenir « incontournable ».

Etudes scientifiques, Licences en particulier

La conférence des Doyens et Directeurs des UFR Scientifiques des Universités Françaises recommande « fortement à tous les lycéens qui envisagent des études scientifiques de choisir l’option “mathématiques” pour l’année de première » ainsi que « la conservation des mathématiques en terminale ».

La paire qui ferme le moins de portes est Mathématiques + Physiques Chimie, cependant un choix devra être fait entre Physique Chimie et SVT en terminale pour une poursuite d’étude en Sciences de la vie et/ou de la terre.

Faut-il changer de lycée pour obtenir une spécialité ?

Tous les lycées ne proposeront pas toutes les spécialités, et certaines spécialités ne seront disponibles qu’en changeant de lycée, voir d’académie. Vous pouvez consulter cette carte pour voir les spécialités offertes par les lycées.

Néanmoins, les spécialités les plus importantes seront probablement disponibles partout. Les spécialités plus rares seront moins avantageuses/handicapantes dans les classements Parcoursup. Changer de lycée pour cette seule raison ne semble pas, pour l’instant, recommandé.

Cependant, vous pouvez tout à faire prendre cette décision pour des raisons d’intérêt pédagogiques : si vous souhaitez absolument faire de l’informatique, pourquoi ne pas en faire tout de suite en allant dans un lycée qui propose cette spécialité ?

Gardez cependant en tête que les lycées sont de niveaux très différents : changer pour obtenir une spécialité au prix d’une baisse de niveau, tout comme choisir une option qui ne vous plait pas seulement pour changer de lycée, sont des choix qui doivent être scrupuleusement pesés. 

Faut-il choisir des spécialités dans deux domaines différents ou changer de spécialité entre la Première et la Terminale ?

Indécis, on peut être tenté de choisir des spécialités dans deux domaines différents, comme Arts et Sciences de l’ingénieur par exemple, ou de changer de spécialité. Du strict point de vue des chances d’admission dans l’enseignement supérieur, cela représentera un handicap certain. Cependant, d’un point de vue pédagogique, c’est un choix qui vous revient.

Le nouveau lycée vous offre plus de liberté, l’opportunité de construire votre parcours plus tôt… Mais cette liberté vient nécessairement avec les responsabilités afférentes : ces décisions qui vous sont demandées auront des conséquences.

Dont-on avoir peur ? Peut-on changer d’avis ensuite ?

Oui et non. Ce sont clairement des décisions importantes. Cependant, ce système est encore neuf, et jusqu’à présent le système de formation français tirait sa force de ses possibilités de ré-orientation, pour lesquelles nous avons, de loin, la première place mondiale. Ces possibilités de ré-orientation continueront de s’offrir à vous, y compris après votre admission dans l’enseignement supérieur.

De plus, l’Université reste encore très ouverte, et malgré ce que vous pourrez entendre, propose des formations d’excellente qualité. Quelles que soient les spécialités que vous choisirez, vous y aurez encore un large choix de formations.

Enfin, n’oubliez pas que les équipes pédagogiques sont là pour vous accompagner. Rapprochez-vous de vos enseignants pour recueillir leurs conseils puis forgez votre propre avis. Plus vous vous intéresserez à votre parcours, plus vos choix seront faciles à faire… Mais vous ne pourrez jamais contrôler totalement leurs conséquences. C’est peut-être votre premier choix d’adulte.

Be Sociable, Share!

Commentaires (27)

  1. Pingback: Orientation à l'attention des élèves de seconde | Pearltrees

  2. Charier

    L article est tres bien mais où trouver le tableau entre DUT et spécialités ?
    De plus pour les prépas l enseignement d humanité peut aussi être un point positif.

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Merci ! Le tableau est en lien dans l’article (il suffit de cliquer sur l’image).
      Il y a bien sûr plein de points positifs possibles… Mais globalement, pour une prépa sciences, une spécialité d’humanité ne représentera pas le même avantage qu’une spécialité scientifique… Et le contraire bien sûr, pour une prépa littéraire.

      Répondre
      1. Virginie Comte

        Merci pour cette analyse. Vous serait-il possible de donner votre source pour le tableau sur les IUT ?

        Répondre
        1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

          Malheureusement non. C’est un document qui circule, comme il y en a tant.
          Il parait cependant raisonnable dans sa construction, et comme il est bien noté : il n’engage en rien les formations. Ce sont de simples indications.

          J’ai ajouté une phrase pour clarifier cet aspect.

          Répondre
          1. Gil

            Bonjour
            Le document présenté n’est pas la version finale. Pourquoi ne pas chercher la bonne version ?

          2. Julien Gossa (Auteur de l'article)

            Bonjour,
            Merci de me faire parvenir la version finale et je mettrais immédiatement à jour le billet.

  3. CAT

    Le problème est qu’il n’y a que 3 puis 2 spécialités possibles. Par exemple, mon fils est clairement scientifique mais, à 15 ans, il ne sait pas encore si il préfère les filières médicales ou d’ingénierie. Et on lui demande de choisir dès la seconde!

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      C’est précisément le but de la réforme que de construire le cadre d’une orientation plus précoce. Même si l’éventail des poursuites d’étude reste large, il faudra effectivement qu’il choisisse. Le trio Math, Physique-Chimie, SVT lui permettra peut-être d’y voir plus clair (c’est le programme de S, en gros).

      Répondre
  4. INGE

    L’outil horizon2021 est erroné. Si on coche les trois spécialités SVT, Physique-chimie et SI, il nous suggère que l’on peut faire une filière mathématique ou une école d’ingénieur. Sans les maths, ce n’est pas possible.

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Merci de ce commentaire très pertinent : en effet, Horizon2021 ne donne qu’une idée approximative des « points bonus », et en aucun cas une bonne vision des « spécialités obligatoires ».
      Quoi qu’il en soit, ses informations doivent être prises avec distance, puisqu’il ne s’agit en rien de la façon dont les candidatures seront réellement classées.

      Répondre
  5. Piguet

    Bonsoir,
    La spécialité mathématiques semble de haut niveau… pourtant, il est difficile pour un élève qui ne sait pas encore ce qu il veut faire après le bac de s’en passer,non ? Pour info, ma fille souhaite faire le choix des sciences économiques et des langues (anglais) comme deux premières spécialités et elle a un niveau moyen en maths (environ 13 de moyenne en seconde). Quel est votre avis?

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      Tout dépendra des formations supérieures que votre fille visera, et de leur façon de trier les candidatures. Or, ces façons sont tenues secrètes. Je ne peux donc pas avoir d’avis solide en ce qui concerne Parcoursup.
      Il est possible que Mathématiques joue comme une spécialité de pré-sélection : si c’est une spécialité très demandée par les lycéens, les lycées devront déjà effectuer un tri. En clair, on pourra sélectionner en fac sur Mathématiques non pas pour le contenu pédagogique, mais parce que ce sera le témoin d’un bon niveau général.
      C’est une possibilité, et seulement une possibilité.
      En vous souhaitant bon courage.

      Répondre
  6. Rey

    Le changement de spécialité entre la première et la terminale ne sera pas aisée. L’organisation des enseignements et les effectifs par spécialité rendront quasi impossible un changement, la réforme prévoit le maintien de deux spécialités parmi les trois choisies en première. Attention à vos informations!

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      Je ne pense pas avoir dit que ce changement serait aisé, pas plus qu’avoir dit qu’il serait aisé d’avoir les spécialités de son choix. Ce billet traite de l’utilisation qui pourra être faite des spécialités dans Parcoursup, et pas du tout de la façon dont les spécialités seront gérées dans les lycées, qui mériterait un billet à part entière.

      Répondre
  7. Dulau

    Bonsoir, merci pour ce billet, je m’etonne de l’absence de la spécialité biologie-ecologie dans nombre d’articles ex: acces aux prépas ou l’article de L’etudiant mentionné dans votre billet. Un bac scientifique (Math, physique-chimie, bio écologique) dans un lycée agricole aura-t-il la même valeur qu’un bac (Math, physique-chimie, svt) dans un lycée général ?

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      Pour la « valeur » du bac en terme de poursuite d’étude, tout dépendra également de la façon dont les formations vont trier les candidatures, qui est tenue secrète. D’une manière générale, Parcoursup affaiblit le Bac comme clé d’entrée dans le supérieur. Le Bac s’apparente maintenant plus à un certificat d’étude.
      Je ne peux donc pas vous répondre autre chose que : certaines formations regarderont le lycée d’origine, et ça pourra être positif ou négatif de venir d’un lycée agricole, mais vous ne pourrez pas le savoir autrement qu’en allant poser la question aux journées portes ouvertes et journées universitaires.
      Gardez en tête que même dans ces endroits, les informations seront à prendre avec des pincettes : d’abord la prise en compte des spécialités ne se fera que dans 2 ans, donc les choses ne sont pas arrêtées ; ensuite la personne qui vous répondra n’aura pas nécessairement toutes les informations, il est possible que ce soit une autre personne qui tri les candidatures.

      Répondre
  8. plume

    « C’est aussi cela [qu’] être adulte »…
    Jolie phrase, mais quelque peu inadaptée pour des élèves de 15 ans qui sortent du collège, non ?

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      En tous cas, c’est ce que semble dire cet article : « Parcoursup oblige les jeunes à devenir adulte trop tôt ».
      Par ma part, j’en reste à constater qu’on fait effectivement remonter de plus en plus tôt le moment des choix.

      Répondre
  9. Pingback: ORIENTATION SECONDE | Pearltrees

  10. Pingback: Préparer son orientation | Pearltrees

  11. JULLIEN

    Bonjour,
    Merci vivement pour ce partage, c’est instructif.
    Il est bien difficile d’aiguiller son enfant lorsqu’il ne sait absolument pas lui-même quoi faire comme école ou comme métier plus tard…
    Je prends les devants pour lui et me base pour cela sur son caractère, ses capacités etc
    Pour aller en école de commerce puis HEC ou vers une classe préparatoire pour écoles d’ingénieur.
    Je pense l’orienter vers les options suivantes :
    Maths – Numérique et sciences informatiques – Sciences de l’ingénieur
    Qu’en pensez-vous ?
    Merci pour votre aide.
    Bien cdt.

    Répondre
    1. Julien Gossa (Auteur de l'article)

      Bonjour,
      Je n’ai aucune information en ce qui concerne HEC, mais il est possible qu’une spécialité en rapport avec l’économie sera un plus.
      D’un autre côté, une telle option sera peut-être un moins pour une prépa scientifique.
      Il est donc préférable de faire un choix, en ce qui concerne les bonus/malus dans les classements Parcoursup, mais il vous sera impossible de connaitre l’impact de ce choix.
      De plus, d’autres critères doivent être regardés, notamment l’envie de votre enfant.

      Répondre
      1. JULLIEN

        Merci bien 🙂

        Répondre
  12. Pingback: Réforme lycée 2020-2021 | Pearltrees

  13. Pingback: PARCOURS AVENIR | Pearltrees

  14. Pingback: Orientation | Pearltrees

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.