Docs en stock : dans les coulisses de la démocratie universitaire

A propos

Recruté en septembre 2008 à l’Université de Strasbourg, 3 mois avant sa fusion et en pleine mise en oeuvre de la loi relative aux libertés et responsabilités des universités (LRU), je suis rapidement tombé dans la marmite de cette nouvelle démocratie universitaire. N’ayant pu connaître l’ancienne, c’est avec un regard neuf que je l’ai découverte.

En cette décennie de métamorphose de l’Université, j’ai participé au conseil de laboratoire, au conseil de composante, au comité technique d’établissement, à la commission des emplois, et après un petit tour par un conseil scientifique d’institut du CNRS, je suis maintenant élu au conseil d’administration de l’Université de Strasbourg.

Dans ce blog, je me concentre sur les documents. L’Université en regorge, tant au niveau local qu’au niveau national. Ce sont de véritables mines d’informations, de compréhension du monde universitaire et de ses évolutions, au delà des discours. Je m’efforce de fournir un décryptage objectif et de mettre les documents en perspective avec leur utilité dans les conseils des universités. Et comme un document n’est rien sans son passage en conseil, je m’intéresse également aux processus démocratiques universitaires.

N’ayant qu’une expérience unique dans un monde divers, je suis toujours preneur d’avis et de critiques, mais surtout de découvrir comment les choses se passent ailleurs. N’hésitez donc pas à commenter ou me contacter, et surtout à partager votre propre expérience dans les conseils universitaires.

Be Sociable, Share!

Commentaire (1)

  1. Thomas Stoll

    Bonjour,

    Je vous fais part d’une manipulation de dernière minute du ministère sur la procédure DAP de Campus France. Voici un texte coécrit avec mon collègue G. Tenenbaum et envoyé aux divers media ce w-e. C’est loin d’être un détail et il mérite d’être diffusé largement.

    Cordialement,
    Thomas Stoll
    (Professeur des universités en mathématiques, IECL, Université de Lorraine, site de Nancy)
    thomas.stoll@univ-lorraine.fr

    « Frais d’inscription : une manipulation sur Campus France »

    Il nous semble indispensable de porter à la connaissance du public universitaire, et plus généralement du grand public, une manipulation de chiffres de la part du ministère, qui cherche ainsi à justifier l’augmentation drastique des frais d’inscription dans les universités françaises pour les étudiants non ressortissants de la communauté européenne.

    Voici de quoi il s’agit.

    Jusqu’au 31 mars 2019, les étudiants étrangers postulant à une première année universitaire remplissaient leurs demandes sur le site Campus France en effectuant trois vœux classés pour leur établissement d’accueil. Les réponses étaient déployées en trois vagues. À chaque étape, une seule université était amenée à répondre au candidat : celle qui correspondait au premier vœu dans la première phase, au second (lorsque le premier avait reçu un avis défavorable) dans la deuxième phase, et au troisième (les deux premiers ayant reçu un avis défavorable) dans la troisième phase. Ainsi, à chaque étape, les demandes reçues par chaque université correspondaient à des sollicitations réelles, pouvant conduire à une inscription effective en cas d’acceptation.

    Depuis le 1er avril 2019, une simultanéité du traitement des vœux a été mis en place. L’examen des trois vœux se fait en parallèle par les trois établissements sans transmission du dossier de candidature d’un établissement à un autre. Cela a évidemment pour conséquence de multiplier par 3 le nombre des demandes initiales— et incidemment de surcharger les commissions d’admission, qui seront tenues de statuer sur des demandes virtuelles. En conséquence, le ministère peut ainsi, au mépris le plus complet de toute honnêteté intellectuelle, afficher une statistique nationale en hausse et justifier de facto sa politique d’augmentation des frais de scolarité.

    Thomas Stoll
    (Président de la commission d’admission L1 mathématiques et informatique, Université de Lorraine)
    et
    Gérald Tenenbaum (Professeur, Université de Lorraine)

    Voici les sources pour ce texte :

    Source principale : https://www.campusfrance.org/fr/candidature-procedure-etudes-en-france
    (DAP – Demande d’admission préalable) : […] Votre dossier de candidature sera examiné en même temps par les 3 universités que vous aurez demandées […].

    Certains sites spécifiques de pays avec accord Campus France ont été changés dans ce sens, par exemple, pour le Maroc :
    https://www.maroc.campusfrance.org/6les-reponses-des-etablissements

    … mais il restent encore des traces de l’ancienne procédure prévue pour cette année sur les sites d’autres pays, par exemple, la Tunisie,
    http://www.tunisie.campusfrance.org/page/licence-1-paces-dap-blanche
    (partie « 4. Après mon entretien Campus France » où la procédure est explicitement décrite), je garde un pdf de ce site si jamais CF change demain

    … et évidemment dans les pdf encore téléchargeables sur les sites de certaines universités valables pour cette année :
    https://www.parisnanterre.fr/s-inscrire/guide-etudiants-etrangers-703659.kjsp
    (document daté début janvier 2019; p.6)

    … et nous avons aussi travaillé à Nancy en respectant le calendrier national tout le long du mois de mars 2019 (trois vagues initialement prévus : 15 avril (vœux 1), 15 mai (vœux 2), 8 juin (vœux 3)), j’ai eu connaissance de la modification que en fin de cette semaine

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.