Future of work & Compétences de demain

Transformation numérique : le défi sera humain

 

L’oracle l’avait prédit…

« Le logiciel dévore le monde » : C’est en ces termes que Marc Andreessen, légendaire investisseur et gourou de la tech, qualifiait, en 2011, les changements que subissaient de nombreuses entreprises… Et effectivement, quelques années plus tard, force est de constater qu’aucun secteur n’est à l’abri de la « disruption ». Banque, Hôtellerie, Restauration, personne n’est épargné !

La trilogie : nouveaux usages, internet et new kids on the block

 Pourquoi ? Les vieux modèles d’affaires ne sont plus adaptés aux évolutions de marché brutales, rendues possibles par l’alliance des nouveaux usages des consommateurs et de la technologie. En toile de fond, des acteurs d’un nouveau genre ont émergé : les startups ! Agiles et décomplexées, ces dernières bouleversent les règles du jeu et déstabilisent l’ordre établi. Elles s’appuient sur des méthodes de développement rapides et établissent un lien direct avec l’utilisateur en se passant régulièrement des intermédiaires.

En une poignée d’années, les GAFA (Google, Amazon, Facebook, Apple) sont ainsi devenus incontournables. Rappelons qu’à eux seuls, ils génèrent l’équivalent du PIB du Danemark, 35ème puissance économique dans le monde… Mais, ils demeurent la face émergée de l’iceberg. Israël, Singapour, Paris, Londres… une kyrielle de startups issues des quatre coins du globe viennent également réinventer de nouveaux business models.

A chacun sa stratégie !

 Face à ces profondes mutations, chacun avance ses pions. Au cours de ces dernières années, les buzzwords se sont multipliés, les initiatives se sont succédées et les premières leçons ont été esquissées. Non, la seule nomination d’un Chief Digital Officer ou la création d’un incubateur à grands renforts de babyfoots et autres gadgets « cool » ne suffisent pas – à eux seuls – à insuffler l’innovation au sein d’un groupe. Ils constituent des leviers souvent pertinents, mais insuffisants… au risque de tomber dans l’écueil trop fréquent de la parodie des codes startups.

La bataille se gagnera sur le front des compétences

 Il ne s’agit pas de « copier – coller » de façon frénétique les pratiques des uns ou des autres, de distribuer des smartphones par flopées ou de sanctuariser les open-spaces …  Avant de changer les outils, les modes de travail et les pratiques, il s’agit de changer les esprits !

L’enjeu réel consiste en effet à se mettre le plus rapidement possible en ordre de marche pour changer profondément les esprits et les postures. Les défis sont multiples :

  • Préparer les équipes à s’affranchir des barrières organisationnelles
  • Encourager un état d’esprit ouvert, collaboratif où le « Test and learn » et le droit à l’échec ont leur place
  • Lever les verrous des rigidités de structure et adopter une agilité indispensable

Les transformations profondes et l’accélération des innovations conduisent les compétences à se reconfigurer…. Et pour actionner ces leviers, il y a urgence à former chacun aux softs skills, ces compétences comportementales, cognitives et relationnelles. Les premiers pas de cette transformation digitale nous ont livré leurs premières leçons : les principaux défis ne relèveront pas de la technologie mais de l’humain !

 

Be Sociable, Share!

Commentaires (2)

  1. Pierre

    Effectivement, la plus grosse erreur consiste à se concentrer d’abord sur les outils et les gadgets… trop de groupes l’oublient !

    Répondre
  2. Le Gall

    C’est en effet ce qui a été pris en compte, à la demande des professionnels pour créer le Diplome d’Université ( bac +4) Chef de projet Transformation Numérique des PME !
    Universitaire et professionnelle, cette formation en alternance, débute en Janvier 2019 à L’UCO Laval.
    Rythme : 1 semaine de formation par mois.
    Contact : m.legall@ucolaval.net

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.