Les MOOC sont du e-learning !

“Ensemble des solutions et moyens permettant l’apprentissage par des moyens électroniques” : voici comment Wikipédia définit le e-learning.

 

Les MOOC (cours en ligne ouvert à tous) ne sont que les derniers nés de la grande famille bigarée du e-learning.

 

Qu’ont donc de nouveau ces Massive Open Online Courses (Cours en en ligne ouverts à tous) pour susciter un tel intérêt médiatique ?

 

Un bref rappel historique s’impose.

 

L’acronyme MOOC voit le jour dès 2008, au Canada, au cours d’expériences pédagogiques sur des forums ouverts à quelques centaines de spécialistes. Le vrai engouement remonte à l’automne 2011 avec l’ouverture gratuite sur internet par deux professeur de stanford du cours Introduction to Artificial Intelligence.

Rappelons les chiffres : 160 000 inscris, 20 000 certifiés (dont 450 internautes qui réussissent mieux que le meilleur élève de Stanford), tous les pays de la Terre étaient représenté à l’exception de la Corée du Nord.

Depuis 2012, de grandes plateformes sont nées comptant chacune plusieurs millions d’inscrits (Coursera, Udacity, edX).

 

Que faut-il retenir de ce petit cours d’histoire ?

  • Que la gratuité est consubtentielle aux MOOC
  • Que le e-learning n’a pas vu le jour en 2011

 

Quelles leçons peut tirer le monde de l’entreprise de l’arrivée des MOOC ?

  1. Le e-learning sur étagère est désormais concurrencé par une offre gratuite émanant des plus prestigieux organismes de la planéte (universités, institutions internationales, entreprises, associations)
  2. La formation en ligne peut devenir un outil de recrutement et de communication.

 

L’arrivée des MOOC n’implique absolument pas, en revanche, qu’il faille tailler dans les budgets de formation présentielle (continue ou initiale) pour tout remplacer par une offre digitale. Le succès des MOOC illustre la supériorité du gratuit/ouvert sur le payant/fermé mais ne démontre pas la supériorité du virtuel sur le présentiel.

 

Aujourd’hui, dans l’écosystème française, toutes les sociétés liées de près ou de loin au e-learning se refont une viriginité via le succès médiatique des MOOC.

 

Webinars, forums, notation par les pairs, vidéos interactives, serious games, etc : aucun de ces concepts n’est une innovation récente. La vague MOOC a redonné un coup de jeune à des pratiques datants pour la plupart du siècle dernier.

 

Il est grand temps de cesser de rebaptiser de vieilles pratiques au risque de dénaturer la vraie promesse des MOOC : la gratuité de la formation en ligne.

Leave a Comment

Filed under Non classé