Réforme du collège: « Bon alors, il est où ce décret? »

« Bon alors, il est où ce décret? ». Quand Manuel Valls annonce que la réforme « se fera », cela ne souffre ni l’attente ni l’hésitation. Ses conseillers l’ont bien compris,  lorsqu’à l’issue d’une journée de grève enseignante, le Premier ministre s’est étonné que le décret relatif à la réforme du collège ne lui ait pas encore été soumis.

Le ministère de son côté ne comptait pas aller aussi vite. Un peu plus tôt dans la journée, la ministre Najat Vallaud-Belkacem avait elle-même donné des gages d’ouverture aux manifestants, assurant « entendre » les manifestants et promettant « des garanties » dans les textes d’application pour une bonne mise en oeuvre de la réforme. Le directeur adjoint de cabinet de la ministre, expert en dialogue social, y travaillait déjà.

C’était sans compter sur la détermination du Premier ministre. L’échange entre Najat Vallaud-Belkacem et le chef du gouvernement en fin de journée mercredi a été ferme, laissant peu de marge de manoeuvre à la ministre sur le calendrier de publication du décret et de l’arrêté.

Macho macho

A l’Elysée, on assure que Manuel Valls et François Hollande se sont parlé. « La publication de ce décret peut être ressentie comme quelque chose d’assez fort certes, mais c’est une façon de mettre un terme à la période d’hystérie que nous venons de traverser, et de passer à une autre séquence », commente-t-on.

Pas sûre que ce signe ostensible d’autorité de Matignon serve Najat Vallaud-Belkacem: elle apparaît en partie dépossédée d’un dossier délicat qu’elle gérait vaillamment jusque-là. Sans compter l’effet macho garanti d’une politique virile imposée par un homme à la première femme ministre de l’Education nationale.

Le Snes, déçu par la molle mobilisation du 19 mai, trouve là une nouvelle vigueur et un motif de revendication supplémentaire. Même topo pour l’opposition, qui a multiplié depuis jeudi les déclarations et communiqués dénonçant le « coup de force » du gouvernement.

Rien que du bon.

>> Réécouter « Rue des écoles » de Louise Tourret sur France Culture où nous revenons avec Libie Cousteau de L’Express sur les derniers rebondissements de la série « Réforme au collège ».