Universités et entreprises : apprendre à se connaître

Les relations entre écoles ou universités d’une part, et entreprises, constituent l’un des serpents de mer de l’enseignement supérieur.

Sur le principe, depuis longtemps, pouvoir publics et une partie du monde académique appellent à un plus grand rapprochement, dans la perspective de faciliter l’insertion professionnelle des jeunes.

La pratique au quotidien est difficile, se heurtant à plusieurs écueils : une approche souvent trop « publicitaire » des entreprises, qui rebute enseignants et étudiants (les fameux « amphis retape ») ; des entreprises qui ne savent pas à qui s’adresser dans un monde universitaire peu structuré, en apparence confus (à qui parler ? au directeur ? à certains professeurs ? à des conseillers d’orientation et responsables service carrière ?) ; des enseignants inquiets de perdre leur autonomie ; voire des syndicats brandissant la menace tout idéologique de « marchandisation » de l’enseignement supérieur ….

Et pourtant, dans certains lieux, principalement dans des grandes écoles mais de plus en plus aussi en université, çà marche. Le succès repose souvent sur une approche pragmatique des apports et des attentes de chacune des parties prenantes.

Qu’attendent les entreprises des universités ? Principalement d’identifier les futurs collaborateurs, de détecter de bons candidats, et de faire connaître leurs métiers pour attirer les bonnes candidatures. La préoccupation des entreprises, c’est le sourcing de talents.

Ce sont généralement des attentes simples, et le succès se mesure en nombre de stages proposés à des étudiants issus de l’université cible, et au taux d’embauche à l’issue du stage.

Les entreprises ont ces dernières années spectaculairement structuré leur approche école et université, en créant des fonctions de Campus Managers chargés de développer la « Marque Employeur » de l’entreprise. Ces campus managers assurent la présence de l’entreprise dans les forums, pilotent des actions de sponsoring de clubs étudiants, organisent des jeux et concours (le Défi Bouygues Construction, le Challenge du Monde des Grandes Ecoles et Universités …).

De plus en plus, les entreprises les mieux organisées créent des réseaux d’ambassadeurs, collaborateurs de l’entreprise qui interviennent dans leur ancienne école au nom de leur entreprise. Elles démultiplient ainsi la surface de contact entre l’entreprise et l’école, en jouant sur le lien affectif qui existe entre les diplômés et leur école.

Quelle valeur, concrètement, les universités peuvent elles retirer de cette attente des entreprises ?

Essentiellement une connexion avec le monde économique facilitant l’insertion des étudiants. Dans le domaine de l’ingénierie, que je connais bien, les professionnels en entreprise apportent une vision actualisée des applications technologiques ; en sciences de gestion, ils permettent d’identifier les grands enjeux managériaux présents et futurs des entreprises globalisées.

En outre, l’implication des entreprises n’a de sens dans la durée que si elle se traduit par des recrutements (qui passent souvent par le sas intermédiaire du stage) ; un partenariat réussi d’une entreprise avec un cursus (un programme de 3 ème année de cycle ingénieur par exemple, un cursus spécifique, un M2 à l’université) se traduit par un flux soutenu de stages qualifiés, conçus par l’entreprise pour les étudiants du cursus et présentés de manière structurée aux étudiants. Un partenariat réussi signifie aussi une meilleure insertion professionnelle des étudiants.

La clef du succès ? Je donnerais 2 recommandations :

privilégier le contenu ; les étudiants n’ont que faire des discours institutionnels sur les entreprises ; le cours de bourse et le nombre de pays d’implantation de l’entreprise ne les font pas rêver. L’intervenant de l’entreprise à l’université doit apprendre à se faire discret, à privilégier l’expertise, le témoignage sur son métier, la prise de recul et l’esprit critique. Il n’est pas l’homme sandwich de l’entreprise, mais un professionnel passionné qui parle de son métier. Les étudiants feront d’eux-mêmes le lien avec l’entreprise pour laquelle il travaille.

laisser aux professeurs le dernier mot. En aucun cas une entreprise ne peut imposer un contenu, un intervenant à un responsable de programme. Ainsi la cellule de relations entreprises de Centrale Paris propose-t-elle aux professeurs les entreprises qui souhaitent devenir partenaires de cursus ; mais le professeur reste libre de décider ; quand bien même l’entreprise serait prête à financer l’école de manière généreuse.

Cela permet au professeur d’équilibrer son club d’entreprises partenaires, de garder la main sur les intervenants professionnels, de contrôler la qualité. L’aspect pédagogique doit rester premier, l’aspect financier second. Et les enseignants doivent rester in fine décisionnaires sur les intervenants qu’ils convient à leurs cours.

Ainsi à Centrale Paris, le Département en charge des relations entreprises a le souci d’équilibrer sectoriellement les partenariats entreprises, afin de respecter le caractère généraliste de l’Ecole. Sans ce travail de filtrage, le secteur du conseil serait par exemple massivement sur représenté dans les partenariats, ce que l’Ecole ne souhaite pas.

Tout cela relève-t-il d’une « marchandisation » de l’Education ? La marchandisation relève à mon avis du phantasme : les entreprises n’ont le plus souvent ni le temps ni les ressources pour influencer durablement l’enseignement supérieur. Elles sont le plus souvent assez démunies devant un monde qu’elles connaissent mal, et dont les codes sont très différents des leurs.

L’écueil que je rencontre le plus souvent est même strictement inverse : un manque d’implication de l’entreprise, qui se traduit tôt ou tard par une mauvaise gestion des stages, peu de candidatures de qualité ; le jour du bilan, le partenariat s’arrête.

Combien de partenariats échouent parce que l’interlocuteur entreprise qui l’a monté a changé et n’a pas été remplacé ?

Je suis convaincu que les partenariats entre entreprises et monde académique ont un grand avenir devant eux ; ils sont sous tendus par des tendances lourdes : nécessité pour les universités de se préoccuper davantage de l’insertion professionnelle ; raréfaction des talents pour les entreprises ; besoins financiers croissants de l’enseignement supérieur …

C’est l’une des voies de rénovation de l’enseignement supérieur, qu’Ecoles et Universités doivent aborder sans crainte.

Be Sociable, Share!

Tags:

This entry was posted on dimanche, avril 1st, 2012 at 10:07 and is filed under Non classé. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

35 Responses to “Universités et entreprises : apprendre à se connaître”

  1. PR27 Says:

    Je crois que la marchandisation ne relève pas du fantasme, mais que la marchandisation n’est pas principalement liée aux relations entre l’établissement de formation et les entreprises (qui ont, en effet, autre chose à faire). Elle consiste en la transformation du service d’enseignement en service « marchand » : c’est l’école qui vend de la formation comme elle vendrait des sandwichs, des chaussettes ou des abonnements téléphoniques. On n’en est pas là, mais c’est là qu’est la possibilité de marchandisation, à mon avis.

    Je souscris volontiers à vos autres propos sur la nature réelle (pratique) des relations établissements-entreprises et à la perspective de relations variées et équilibrées. J’ai d’ailleurs l’impression que c’est le sentiment que nous tirons nous après quelques années à traiter ces questions.

  2. les-nouveaux-modeles-economiques-de-l-enseignement-superieur Says:

    Bonjour
    tout est affaire de dosage ; je n’ai pas peur de dire que les universités ont 2 types de clients : les étudiants et les entreprises qui les embauchent.
    Et une relation client peut se monétiser
    Par contre notre métier reste dans le secteur à but non lucratif ; c’est à dire que le financement vise à produire de la bonne formation, et non à générer du profit. L’esprit est fondamentalement différent je crois d’une relation de vente de produit classique.

  3. gres Says:

    of course like your web site however you need to take a look at the spelling on quite a few of your posts. Many of them are rife with spelling issues and I in finding it very troublesome to inform the reality however I will surely come back again.

  4. Gilles Gleyze Says:

    I guess there are technical aspects of compatibility between computers …
    I will have a look.
    Thanks you anyway

  5. Jc Jonason Says:

    Good post. I absolutely appreciate this site. Keep it up. Thanks!

  6. www Says:

    Thank you for your own efforts on this blog. My mother enjoys doing research and it is easy to see why. I hear all about the compelling manner you offer reliable information on the web blog and therefore strongly encourage response from some others on this concept then our child is without question starting to learn so much. Have fun with the remaining portion of the year. You are always carrying out a wonderful job.

  7. Loreen Bernstein Says:

    In fact, the perfect print that expresses greatly but is extremely multitude. I hope more of these texts, as they represent the sound until the unveiling of wisdom.

  8. scraper website Says:

    Usually I do not read post on blogs, however I wish to say that this write-up very compelled me to try and do so! Your writing style has been surprised me. Thanks, quite great article.

  9. muurstickers Says:

    Hello! I just want to give a huge thumbs up for the good info you have right here on this post. I shall be coming back to your weblog for extra soon.

  10. coches Says:

    Que Tal, Me ha gustado this article. Deberias Seguir de Compartiendo Cosas asi

  11. Strakke buik na bevalling Says:

    I was suggested this internet website by my cousin. I’m not certain whether this post is written by him as nobody else know such detailed about my problem. You are incredible! Thanks!

  12. judi1.com - Agen judi bola Says:

    Thank you for sharing superb informations. Your web site is so cool. I’m impressed by the details that you have on this blog. It reveals how nicely you understand this subject. Bookmarked this web page, will come back for more articles. You, my friend, ROCK! I found just the information I already searched all over the place and simply couldn’t come across. What an ideal site.

  13. young multi-millionaire Says:

    I discovered your weblog site on google and check a couple of of your early posts. Continue to maintain up the very very good operate. I just additional up your RSS feed to my MSN News Reader. Seeking forward to reading a lot more from you later on!…

  14. domywife Says:

    I truly enjoy reading through on this website , it holds wonderful posts . « I have a new philosophy. I’m only going to dread one day at a time. » by Charles M. Schulz.

  15. domywife Says:

    F*ckin’ remarkable issues here. I am very happy to look your post. Thank you a lot and i am looking ahead to touch you. Will you kindly drop me a mail?

  16. Komodo Liveaboard Says:

    I’d like to thank you for the efforts you’ve put in penning this blog. I’m hoping to see the same high-grade blog posts by you later on as well. In fact, your creative writing abilities has motivated me to get my own blog now

  17. Calvado Says:

    Wow! This can be one particular of the most beneficial blogs We’ve ever arrive across on this subject. Actually Magnificent. I’m also a specialist in this topic so I can understand your effort.

  18. custom pools Says:

    Appreciate the recommendation. Will try it out.|

  19. รับจ้างเขียนบทความ Says:

    Many thanks for your outstanding display. I found myself really satisfied for that expertise lots for I and me agree with your exceptional demonstration.

  20. ccc buty Says:

    Most I can state is, I don’t know what to comment! Except needless to say, for the superb tips which are shared with this weblog. I’ll feel of a thousand fun methods to read the posts on this site. I do feel I will lastly take a step together with your ideas on areas I could never have been able to manage alone. You are so careful to permit me to be 1 of those to benefit from your helpful info. Please recognize how much I’m thankful.

  21. Clinton Says:

    Useful information. Fortunate me I discovered your site by accident, and I’m stunned why this accident did not took place earlier!

    I bookmarked it.

    Here is my blg post chdf.org.au, Clinton,

  22. annuaire telecom Says:

    The very next time I read a blog, I hope that it won’t disappoint me just as much as this particular one. After all, Yes, it was my choice to read, however I genuinely thought you’d have something useful to talk about. All I hear is a bunch of whining about something you could possibly fix if you were not too busy looking for attention.

  23. 1588158516031577321603158816013215781587158515761575157832157516041605161015751607321576157516041585161015751590 Says:

    Superb page and furthermore simple to make confident you figure out justification. Exactly how can Document keep performing obtaining concur to make positive you publish element for the document into my approaching e-newsletter? Finding correct credit scores inside your direction all of the journalist and additionally backlink to web site won’t deemed a dilemma.

  24. elektrische sigaret Says:

    I’d like to thank you for the efforts you have put in writing this site. I am hoping to check out the same high-grade blog posts by you later on as well. In truth, your creative writing abilities has inspired me to get my own, personal blog now

  25. Von Says:

    Thanks for sharing your info. I truly appreciate your efforts and I am
    waiting for your further post thanks once again.

  26. data recovery programma Says:

    That is a really good tip especially to those fresh to
    the blogosphere. Short but very precise information… Appreciate your sharing this one.
    A must read article!

  27. Carlo Says:

    Imagine me this is a lot simpler than a crash course when your food supply for the winter
    will rely in your potential and knowledge.

    Feel free to visit my blog post: make your own survival kit
    (Carlo)

  28. Android Temanpoker Says:

    Hello colleagues, how is everything, and what you desire
    to say regarding this article, in my view its in fact amazing for me.

  29. www.domainnamesez.com Says:

    Appreciation to my father who informed me about this weblog, this webpage is in fact awesome.

  30. i loved this Says:

    Pretty! This was a really wonderful post. Many thanks for providing this info.|

  31. virusscanners Says:

    whoah this weblog is wonderful i like reading
    your articles. Keep up the good work! You already know,
    many persons are searching around for this info, you could help them greatly.

  32. http://se.iacaiberry.info Says:

    Some truly fantastic content on this site, thanks for contribution.

  33. Min Lukavsky Says:

    I’d like to uslysht a bit far more on this subject

  34. http://proteinatablete.ovh Says:

    I gotta bookmark this website it seems handy very beneficial

  35. Quit your job through Forex Says:

    Good post! We are linking to this great post on our site. Keep up the good writing.

Leave a Reply