MOOCs et formation continue : une alliance détonnante

21 juillet 2013_1Je voudrais dans ce blog rapprocher deux phénomènes de fond, qui touchent l’enseignement supérieur depuis quelques années, et dont on parle souvent sans forcément les rapprocher :

– d’une part l’arrivée des MOOC, et plus largement des nouvelles pédagogies basées sur la participation active de l’étudiant, l’a-synchronicité, l’enseignement à distance, l’ouverture à des publics divers ;

– et d’autre part l’essor de la formation continue dans les écoles et les universités, qui ouvre les établissements sur le monde des actifs, de tous âges et de tous profils.

 

Ces deux phénomènes coïncident dans le temps ; je crois qu’ils se rencontrent et se combinent entre eux.

 

Quelques mots sur les MOOCs : indéniablement il y a un phénomène de mode autour de ces

Massive Online Open Courses, dans le sillage des leaders américains tels que Coursera et edX.

Les nombreux avatars des MOOCs américains témoignent de cet engouement : citons en France le MOOC sur le management de projets lancé par Centrale Lille, ou le projet FUN (France Université Numérique) tiré  par l’Etat.

Au-delà de l’effet de mode, je suis convaincu que l’apport des MOOCs, ou des formes qui en dériveront, sera pérenne : ouverture sur de nouveaux publics ; implication plus grande des étudiants dans leur formation ; personnalisation du parcours de formation à chaque apprenant.

 

Le second phénomène est la montée en puissance de la formation continue dans les établissements d’enseignement supérieur.

Plusieurs grandes écoles de Région ont ouvert des campus d’Executive Education (l’EDHEC par exemple). Les Universités s’y engagent aussi, sous la pression continue de leurs tutelles publiques, et poussées par le besoin de diversifier leurs ressources financières.

 

Je crois que c’est la combinaison  de ces 2 mouvements qui va être créatrice d’innovation.

 

A première vue pourtant, les nouvelles pédagogies appuyées sur les technologies de l’information ne sont pas nouvelles en formation continue : des acteurs tels que CROSSKNOWLEDGE proposent depuis plusieurs années des catalogues très complets de cours en ligne (1600 pour Crossknowledge) ; CEGOS et DEMOS font déjà une part significative de leur chiffre d’affaires en blended learning ; des grands groupes tels que L’Oréal investissent des sommes très importantes dans la création de serious games, pour former leurs collaborateurs, notamment dans les fonctions techniques et les fonctions commerciales.

 

Mais les MOOCs apportent quelque chose de nouveau : s’adressant  à la formation initiale, ils promettent une certification, une sorte de diplôme.

Même si ces certifications n’ont souvent d’autre valeur que celle que leur attribue l’établissement qui les délivre, le MOOC, qui est le plus souvent un cursus certifiant, apporte un label, une reconnaissance, qui rendent la formation lisible, et valorisable sur un CV.

 

Les MOOCs font entrer dans l’enseignement supérieur des démarches pédagogiques et des outils qui existaient déjà dans l’univers de la formation professionnelle ; mais le passage par la formation initiale enrichit ces démarches en leur apportant une valeur additionnelle : celle de la certification liée à une Marque, basée sur une évaluation des connaissances à l’entrée, et une certification à la sortie ; qui a une valeur sur le marché.

 

Et le retour vers la formation continue se fait instantanément, car les MOOCs ont pour caractéristique d’abolir la séparation entre formation initiale et formation tout au long de la vie : tout le monde peut s’inscrire à un MOOCs ; l’âge n’est pas un critère. Les promotions étant virtuelles, la coexistence de publics de profils très différents est beaucoup plus simple que sur un campus « brick and mortar ».

21 juillet 13_2

En passant par les MOOCs et la formation initiale, les nouvelles pédagogies reviennent à la formation continue, qui était pionnière en la matière, en leur apportant un « esprit formation initiale ».

 

De ce fait, pour moi, la révolution des MOOCs n’est pas spécifiquement technologique ni pédagogique (les démarches innovantes basées sur le blended ou le e learning existent depuis une quinzaine d’années) ; elle tient au fait que désormais, tout le monde, en tout lieu et à tout âge, peut « revenir à l’Ecole », acquérir des diplômes, changer de métier ; bref refaire sa formation initiale.

 

De ce fait les MOOCs élargissent la formation universitaire à la vie et à la société toute entière : ils ouvrent les campus physiques ; ils font éclater les « promotions » fermées d’étudiants ; ils déstabilisent le modèle économique des établissements (surtout ceux qui se basent sur des frais de scolarité élevés pour accéder au campus physique) ; ils suppriment la frontière entre l’avant et l’après formation initiale ; ils renvoient les expérimentés à l’Ecole, et projettent les jeunes dans la vie active.

C’en en est fini du temps où l’Université vivait selon ses principes et ses démarches propres, stables sur le long terme, semi closes ; et ne concernant que la première partie de la vie des gens. Tandis que la formation permanente évoluait au gré des réglementations, du marché, des attentes des entreprises, et s’adressait potentiellement à tout le monde, toute la vie.

Désormais les MOOCs  peuvent potentiellement faire exploser le monde clos de l’Université traditionnelle, qui a ici l’opportunité historique d’élargir massivement sa mission, en offrant à tous une 2ème ou une 3ème chance de formation fondamentale ; en offrant à tous la possibilité de progresser, se former, charger de métier.

 

Saura-t-elle saisir cette chance ?

 

 

Be Sociable, Share!

This entry was posted on dimanche, juillet 21st, 2013 at 17:03 and is filed under formation continue. You can follow any responses to this entry through the RSS 2.0 feed. You can leave a response, or trackback from your own site.

6 Responses to “MOOCs et formation continue : une alliance détonnante”

  1. Cathy Says:

    Bonjour
    Responsable de diplômes exclusivement ouverts à des adultes en reprise d’études depuis plus de 20 ans, diplômes accessibles en ligne (partiellement) depuis 10 ans, j’ai constaté deux choses :
    – en formation continue, le diplôme est essentiel. La certification, par le diplôme, est parfois la seule chose qui manque sur le CV. Les compétences et l’expérience ne font pas défaut aux candidats. Le diplôme est toutefois nécessaire pour les faire valoir, d’où la VAE par exemple;
    – en formation continue, le suivi individualisé des candidats est primordial. Les profils des apprenants sont très diversifiés par suite les candidats ont des lacunes (ils ont aussi bien sûr des forces) individuelles. Seul un tutorat régulier et adapté peut leur offrir de vrais chances de réussite à l’examen et au diplôme.
    Les MOOC sont une très bonne nouvelle pour ceux qui recherchent des compétences. Pour ceux qui souhaitent obtenir un diplôme, notamment dans un domaine réglementé, ils ne sont qu’une étape sur le chemin. Pour les offreurs de formations continues ou pas, les MOOC sont un phénomène à la mode, qui s’affirme comme un challenge supplémentaire. Les pédagogues ne peuvent que se réjouir de pouvoir toucher un large public avec lequel partager des connaissances, les institutions de formation, sans paniquer, doivent réfléchir à leur engagement dans cette voie. Pour certaines, elle n’a aucun intérêt.
    Cordialement

  2. Maxime Beaugeois Says:

    Analyse intéressante.

    Mêler mooc et formation continue c est aussi le principe de SOCLES, le dispo de soutien de la FOAD lancé par les établissements qui constitue unisciel.
    Cf socles.unisciel.fr

  3. Antoine MIAN Says:

    Comme j’en en fait cas sur mon blog (http://ticeduforum.akendewa.net/), je reste pour ma part convaincu que les MOOCs peuvent donner un nouveau souffle à la formation initiale et continue des enseignants surtout en Afrique. Il suffit de faire les ajustements nécessaires concernant surtout le taux d’abandon. Mais dans un dispositifi de formation continue des enseignant avec le regard de la hiérarchie, ce phénomène peut être bien recadré

  4. kaban31 Says:

    Hi, Neat post. There is an issue with your site in web explorer, may check this? IE nonetheless is the market chief and a huge part of other folks will pass over your magnificent writing due to this problem.

  5. valise Cabine auchan Says:

    Very nice blog post. I definitely aƿpreciate this site.
    Stick with it!

  6. party de bureau magog Says:

    Thank you for some other excellent article. Where else may anybody get that kind of info in such a
    perfect method of writing? I have a presentation subsequent week, and I’m at the search for such information.

    Stop by my page: party de bureau magog

Leave a Reply