MOOC: de la conception aux enjeux sociétaux

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-photo-friends-meeting-image9318185Impacts sociétaux, questions économiques, juridiques et politiques, recherche, innovation, devenir des systèmes éducatifs; l’émergence des MOOC pose une multitude de questions. Au sein de la communauté de blogueurs francophones, nous ne savons plus où donner de la tête. Quelles sont les interrogations que soulèvent les MOOC ? Comment construire une réflexion collective sur le sujet ?

Dans ce billet, un peu long – mais une fois n’est pas coutume – nous ferons un tour d’horizon des grandes questions soulevées par l’émergence des MOOC. L’objectif est d’une part de prendre un peu de recul, d’autre part de donner un aperçu de la diversité des sujets qui intéressent les milieux académique, de la recherche, le secteur privé, ou les blogueurs, entre autres. L’idée est de susciter l’intérêt de ceux qui souhaiteraient débattre de ces questions via ce blog. Pour illustrer nos propos, nous renverrons autant que possible sur les billets antérieurs, en associant un logo pour chaque grande thématique (logo qui servira de « tag »pour les billets à venir).  Dix sujets qui mériteraient à mon sens d’être débattus:

  • Questions de définition et de typologie
  • Plates-formes, outils, technologies
  • Retours d’expérience de participants
  • Retours d’expériences de concepteurs
  • Recherche et innovation
  • Modèles économico-juridiques
  • Formation continue et entreprise
  • Impacts sur les systèmes éducatifs
  • La question des valeurs
  • Impacts sociétaux et prospective

Questions de définition et de typologie

Les MOOC sont récents; il peut être utile de s’attarder un peu sur leur définition (cf. un MOOC, kesako), et notamment sur ce qui les différencie d’autres formats : Open Courseware (OCW), formations ouvertes et à distance classiques (FOAD), e-learning à l’ancienne, ou tout autre type de formation en ligne.

http://www.dreamstime.com/stock-photo-3d-small-people-complicated-question-image19385560

 Les confusions entre genres sont fréquentes du fait de la médiatisation croissante du phénomène. Elles sont parfois involontaires, parfois conscientes (MOOC: attention aux effets d’annonce, Ne confondons pas MOOC et MOC de Jean-Marie Gilliot). Comme souvent lorsqu’un nouvel objet apparaît et se popularise, le concept est détourné pour bénéficier de l’attention des médias ou du public. Parfois, c’est pour obtenir des financements en prononçant « le mot magique » du moment. Comment faire la distinction entre un détournement plus ou moins malhonnête de la définition et une véritable innovation ? Cela pose la question de la typologie des MOOC. Quels sont les différents types de MOOC, xMOOC, cMOOC, pédagogie par projet ? Quels critères doit-on utiliser pour bâtir ces typologies ? Les cours de Udacity sont-ils des MOOC, vu qu’ils ne sont pas limités dans le temps ? Voilà de quoi alimenter un premier débat …


Plates-formes, outils, technologies

Difficile de comprendre les MOOC sans parler des plates-formes et des outils.

http://www.dreamstime.com/stock-photography-global-network-concept-image14586562

Certains noms sont dans toutes les bouches: Coursera, edX, Udacity; d’autres sont moins connus, mais demeurent néanmoins des acteurs incontournables du domaine, comme Canvas, Novoed, Futurelearn, Open2Study, ou Iversity. Nous avons abordé un peu leur histoire dans l’article Chronique des MOOC et nous avons discuté de quelques questions stratégiques (MOOC: comment choisir sa plate-forme ?MOOC: a-t-on besoin d’une plate-forme nationale?). Il est difficile de suivre toutes les évolutions de la situation tant les changements sont rapides; évolutions techniques, évolutions stratégiques, apparition de nouvelles plates-formes, de nouveaux modèles économiques, partenariats, levées de fonds, les nouvelles s’enchaînent à un rythme infernal.

Retours d’expérience de participants

Les retours d’expérience de MOOC sont également une formidable occasion de s’exprimer sur un cours pour les participants.

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-3d-man-sitting-laptop-word-forum-image29348536

Des sites anglophones ont été créés spécifiquement à cette fin, comme Course Talk. Mis à part quelques billets sur des blogs personnels, il n’y a pas eu de forte médiatisation de retours d’expérience de GdP #1 (sauf peut-être un article de Manon Silvant dans MOOC News and Reviews). Toute personne qui souhaiterait faire des retours sur la première session du MOOC, ou sur d’autres cours est bienvenue. C’est encore la meilleure façon de comprendre la diversité des formes que peuvent prendre les MOOC, et de ne pas rester sur des idées reçues.

Retours d’expérience de concepteurs

Les retours d’expérience des concepteurs sont précieux; j’ai essayé d’en faire autant que possible au cours des quatre derniers mois via le blog, mais il y a encore beaucoup à dire. Comment gérer le projet, scénariser le cours, quelles solutions techniques choisir et pourquoi ? Cinq axes principaux:

Il est vrai qu’elles concernent en premier lieu les concepteurs de MOOC, elles sont nettement moins populaires que d’autres questions, à quelques exceptions près. Elles n’en demeurent pas moins intéressantes pour toute personne qui suit de près le phénomène. Les analyses sur les enjeux stratégiques, pédagogiques, économiques ou sociétaux sont d’autant plus pertinentes qu’elles s’appuient sur une compréhension fine des mécanismes sous-jacents.


Recherche et innovation

Enfin, sujet qui me concerne plus directement: les questions de recherche et d’innovation. Elles concernent avant tout les équipes de conception, mais aussi les décideurs.

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-photography-3d-confused-man-image24019587

Elles peuvent porter sur les usages du cours (comme cet article  du consortium edX sur le cours Circuits and Electronics 6.002x), les interactions, les facteurs de réussite (MOOC: quelles données récoltons-nous et pourquoi ?). Comment utiliser les résultats de la recherche pour innover au sein des cours ? Le blog devrait s’orienter davantage sur les questions de recherche au fur et à mesure que je vais me plonger dans les données. C’est un sujet passionnant car le MOOC commence à faire l’objet d’une attention croissante de la part des chercheurs.


Modèles économico-juridiques

Nous pouvons également nous attarder sur les questions économiques, juridiques et politiques. Combien coûte l’organisation d’un MOOC ? Quel est le coût rapporté par étudiant (cf. cette note de Rémi) ? Quelles sont les entreprises les plus à même de se développer dans l’écosystème MOOC (cf. MOOC: quelles entreprises sont possibles? , MOOC: bienvenue au Far West, Unow: la première start-up spécailisée dans les MOOC) ? Quels sont les modèles économiques à court terme (Pourquoi le Business Model des MOOC n’est pas encore viable) ou à long terme (MOOC: comment toucher le jackpot ?, MOOC: les business models émergents, Services premium pour les MOOC)? Qui doit financer les MOOC ? Les MOOC vont-ils bouleverser le marché du savoir ? Les questions juridiques portent sur plusieurs aspects, comme la propriété intellectuelle des ressources ou le devenir des données. A qui appartiennent les cours une fois postés sur les plates-formes ? Que deviennent les données récoltées sur les participants ? Sont-elles commercialisables et si oui sous quelle condition?

Formation continue et monde de l’entreprise

L’impact des MOOC sur la formation continue est discuté de manière croissante dans le secteur privé, du fait la nécessité impérieuse de baisser le coût de la formation.

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-team-work-image14676046

Le format MOOC est-il adapté aux besoins de formation et aux contraintes des entreprises ? Comment adapter l’emploi du temps des salariés dans un contexte où le temps se raréfie? Les MOOC d’entreprise doivent-ils être gratuits et ouverts ou payants? Les organismes de formation traditionnels ont-ils un rôle à jouer dans la situation actuelle? Les OPCA peuvent-ils financer ces formations? Ce sont autant de questions qui reviennent de manière récurrente. Ayant une expérience réduite du secteur privé, ce sont des sujets qu’il m’est difficile de traiter. Je constate cependant que les jeunes entrepreneurs parisiens sont de plus en plus nombreux à se former via les cours en ligne. Une tendance à suivre.

Impacts sur les systèmes éducatifs

Nous ne pouvons pas faire l’impasse de la question des impacts sur les systèmes éducatifs, qui agite le milieu académique depuis l’année dernière.

http://www.dreamstime.com/stock-photo-holder-master-s-degree-image11200570

Comment intégrer les MOOC au sein des cursus académiques (pédagogie inversée, etc)? Doit-on donner des crédits ? On discute beaucoup du rôle de l’enseignant (les MOOC déshumanisent-ils l’enseignement ?), ou de la question des taux d’abandon (MOOC: ce que les taux d’abandon signifient), un faux-débat peu digne d’intérêt à mon sens.  Quelles sont les conséquences de la mise en concurrence des enseignants et des établissements, de la mondialisation de la compétition dans le domaine de l’enseignement (MOOC: les profs vont-ils perdre leur job?)? Les MOOC ont-ils une place dans le secondaire (un MOOC pour réviser le bac)? Quelles sont les stratégies à suivre pour les institutions publiques dans le contexte actuel ? Les acteurs du milieu académique doivent s’emparer de la question.

La question des valeurs

La montée en puissance du numérique éducatif soulève évidemment un certain nombre de questions d’ordre idéologique.

Pourquoi fait-on des MOOC ? Quelle place les établissements d’enseignement supérieurs doivent-ils occuper dans la société à l’ère du digital ? Peut-on encore défendre une vision élitiste de l’éducation quand il est possible de dispenser à moindre coût un enseignement de très haute qualité via Internet? Une véritable bataille idéologique se joue en coulisses entre ceux qui prônent la démocratisation du système (Les édu-hackers à l’assaut de l’éducation) et ceux qui défendent une vision élitiste du numérique éducatif. La question divise dans un pays où l’élitisme comme l’attachement au service public sont profondément ancrés culturellement. L’intérêt de ces débats n’est pas tant d’arriver à un consensus que de comprendre la diversité des points de vue.

Impacts sociétaux et prospective

Avant de s’intéresser aux impacts sociétaux des MOOC sur le long terme, il faut commencer par se poser la question de leur devenir.

http://www.dreamstime.com/stock-photography-climbing-man-ladder-image15468082

Est-ce un effet de mode ? Quelles formes auront les MOOC dans vingt ans, comment s’adapteront-ils à l’évolution des technologies (mobile, etc) et des usages ? Si le mouvement persiste et s’amplifie, que se passera-t-il lorsque des millions de personnes auront accès à des cours de haut niveau dans presque tous les domaines, et ce gratuitement ? L’éducation en ligne est-elle une solution efficace pour lutter contre le chômage ? Le débat fait rage entre ceux qui vantent presque religieusement les impacts positifs du numérique sur la démocratisation de l’enseignement supérieur, de l’éducation, et de la formation, et ceux qui crient à la marchandisation du savoir. Fracture numérique, ascension sociale, liens Nord-Sud, autant des réflexions de fond à conduire du point de vue sociologique.

Nous avons fait un tour d’horizon des questions qui font l’actualité. Comment construire collectivement une réflexion autour de ces différents sujets ? Bien sûr, nombreux sont les blogueurs qui s’intéressent au phénomène depuis un certain temps, comme Christine Vaufrey ou Jean-Marie Gilliot (pour ne citer qu’eux). Mais plutôt que de se répondre par billets interposés, il pourrait être intéressant de confronter les différents points de vue au sein d’un même article, comme nous l’avions fait dans cbillet sur les taux d’abandon avec Rémi Bachelet (l’enseignant du MOOC Gestion de Projet). J’apprécie beaucoup les contributions de Rémi (disponibles en mode public sur Google +), mais par bien des aspects nos points de vue sont trop proches pour véritablement être confrontés. Pour instaurer un véritable dialogue, il faut des opinions différentes. Si l’envie vous prenait d’écrire un billet court (autour de 800 mots) sur l’un des sujets dont nous avons discuté, c’est avec plaisir que j’échangerais avec vous sur ce blog  …

 

10 Comments

Filed under Non classé

10 Responses to MOOC: de la conception aux enjeux sociétaux

  1. Pingback: MOOC: de la conception aux enjeux sociét...

  2. Pingback: MOOC: de la conception aux enjeux sociét...

  3. Pingback: En septembre 2013, la Khan Academy (MOOC) arrive en France et dans le monde francophone ! |

  4. Pingback: MOOC: de la conception aux enjeux sociét...

  5. Pingback: Régions.news #103 – Edition du vendredi 30 août 2013 | RÉGIONS.NEWS

  6. Pingback: MOOC: de la conception aux enjeux sociét...

  7. Bonjour Mathieu,

    J’ai vu que tu as consulté mon cv sur linkedin dernierement. Je veux bien relayer ces discussions sur mon groupe sur linkedin composé d’ingénieurs pédagogiques et d’experts elearning. Groupe fort de 1050 personnes à ce jours.
    Il s’agit de l’association « virtuelle » francophone des ingénieurs pédagogiques et experts elearning. Etant expert Moodle, beaucoup de mes clients sont dans l’association.

    A la revoyure comme on dit au Québec

    • matthieu-cisel

      Bonjour Philippe,
      en effet, j’ai parcouru avec intérêt le site de l’asso et notamment ton profil. J’imagine qu’il y a pas mal de gens qui s’intéressent aux MOOC dans l’asso n’est-ce pas ?

      Cordialement

      Matthieu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>