MOOC Gestion de Projet: la deuxième édition est ouverte !

dylandog4Chose promise, chose due, la deuxième édition du MOOC Gestion de Projet de Rémi Bachelet commence le 16 septembre, soit dans à peine deux semaines. L’inscription est ouverte à cette adresse. Cette nouvelle session vous réserve beaucoup de surprises. Nouveaux contenus, équipe élargie, partenariats, innovations pédagogiques … vous ne serez pas en reste.

Je ne reviendrai pas sur le contenu ou le déroulement du cours. Pour cela, vous avez les multiples contributions de Rémi sur sa page personnelle, ou ma présentation à TEDx Paris Universités  (il faut sauter les deux premières minutes qui parlent de mon parcours). Nous avions quatre semaines de cours, il y en a maintenant cinq. Michel Bigand, ancien collaborateur de Rémi fait un cours d’une semaine sur l’analyse fonctionnelle. Il y aura comme d’habitude les devoirs à rendre chaque week-end, et la phase de projets par équipes après le cours de cinq semaines. Le contenu et le déroulement du cours ne devraient pas beaucoup changer par rapport à la première édition, mais il y a tout de même quelques nouveautés.

D’abord, l‘équipe s’est considérablement élargie; aux anciens (Yannick, Jérémie et moi) viennent s’ajouter un certain nombre de « nouveaux », dont certains avaient déjà contribué à la première session. Yannick Petit et Jérémie Sicsic, qui ont fondé Unow, une entreprise spécialisée dans la conception de MOOC juste après la première session du cours (Unow, la première start-up spécialisée dans les MOOC), seront comme d’habitude responsables de la partie technique. Et oui, cette fois, nous ne sommes plus hébergés aux Etats-Unis, mais en France. Nous utilisons toujours Canvas, qui est une technologie open-source. Cependant, héberger sur des serveurs français nous permet d’avoir un contrôle total sur la plate-forme et le devenir des données. Unow est notamment responsable de l’installation du serveur qui hébergera les Mozilla Open badges, un nouveau mode de certification que nous souhaitons mettre en place.

Unow, l’entreprise qui nous accompagne dans la conception du MOOC

Contrairement à la plupart des MOOC qui se déroulent sur Coursera, nous fonctionnons en format ouvert, dans l’esprit de Wikipedia; toute personne dotée de bonne volonté peut contribuer d’une manière ou d’une autre à la conception du cours. Ainsi, d‘anciens participants comme Bertrand Gajeot ou Manon Silvant rejoignent le cœur de l’équipe. Bertrand est responsable de l’étude de cas qui sert de base au certificat avancé (cf. Fiche-mission: le concepteur des évaluations du MOOC); il travaille avec toute une équipe. Manon quant à elle est responsable de l’équipe de com, qui a mis au point un dossier de presse, ainsi qu’un plan de communication. Elle travaille avec Angel Alonso, Frédéric Duriez (le célèbre illustrateur de la session 1), Frédéric Fourteau (qui a mis au point le logo du cours), Manuel Baujard, Moustapha Mengue, Frédéric Fourteau, et Illir Celami.

logo_mooc_gdp2

Le nouveau logo du MOOC GdP

Tout ce petit monde est bénévole; cela a ses avantages et ses inconvénients. Parmi les avantages, la flexibilité et l’esprit d’initiative; tous ceux qui ont rejoint l’équipe l’ont fait sur une base volontaire. Ils ont par définition un certain esprit d’initiative, et disposent d’une relative autonomie. L’équipe peut grossir très vite, car l’argent n’est pas le facteur limitant, et nous ne perdons pas de temps avec les aspects administratifs ou comptables. Le bénévolat a les inconvénients de ses avantages; personne ne peut être contraint à travailler, même si la situation l’exige et qu’une deadline approche. Mais pour le moment, nous n’avons eu que des bonnes surprises. Rappelons au passage que le budget de la première session était de 400 euros en coûts directs, pour environ 1800 certificats délivrés, et on aurait pu faire avec 200 euros.

En ce qui me concerne, je me concentrerai sur deux aspects, la communication d’une part et la recherche-innovation d’autre part. Pour ce qui est de la communication, des billets tout au long du cours seront postés régulièrement sur mon blog, sur les innovations, sur les participants, sur l’organisation de l’équipe, etc. Concernant la recherche-innovation, nous allons tester quelques petites nouveautés en nous basant sur les données récoltées au cours de la première session du cours. Pendant le cours, je serai d’ailleurs en train de plancher sur un article pour la conférence E-MOOCs 2014 qui aura lieu à Lausanne. Ce travail se basera essentiellement sur les données qui ont été récoltées au cours de la première édition du cours. L’accès à ces données est d’ailleurs ouvert à tout chercheur qui s’intéresserait au cours; il y aura des chercheurs de mon laboratoire, le STEF, mais toute collaboration est bienvenue, à bon entendeur … Comme au cours de la dernière session, nous pratiquerons la rédaction collaborative, sur un Google Doc. Tous les participants qui le souhaitent pourront suggérer des analyses, aider à la traduction en anglais, etc. C’est l’embryon de ce que j’appelle la M.O.O.R (prononcez comme vous voudrez), pour Massive Open Online Research, une recherche ouverte de A à Z, et qui se déroule au sein d’un MOOC.

Côté partenariats, nous avons  également quelques nouvelles à annoncer. Du côté académique, le MOOC va être intégré dans le cursus de plusieurs établissements. Ainsi, près de 300 étudiants de première année de Centrale Lille suivront les cours magistraux via le MOOC; et le temps de classe sera réservé aux interactions. Rémi expérimente la pédagogie inversée avec son cours; à notre connaissance, c’est la plus grosse expérimentation de la sorte en France. Par ailleurs, du côté de la formation continue, un partenariat a été passé avec l’Agence Universitaire de la Francophonie; un certain nombre de salariés se verront donc dégager du temps pour suivre le MOOC.

Image1

Côté interactions avec l’équipe pédagogique, nous aurons aussi quelques petites nouveautés. Il y aura par exemple un Google Hang Out en direct chaque semaine, alors qu’il n’y en avait eu qu’un au cours de la première session. Mais surtout, nous allons peut-être avoir un lieu pour se rencontrer physiquement une fois par semaine à Paris, le samedi selon toute vraisemblance (il est plus facile pour de nombreux participants de trouver du temps pour travailler sur le cours durant les week ends). Il y avait déjà depuis quelques mois des rencontres via Meet Up à Paris pour travailler sur certains MOOC; mais quasiment personne ne venait, il fallait se retrouver dans des cafés à chaque fois ou sur une pelouse, ce n’était vraiment pas pratique.

Il y avait eu quelques rencontres au cours de la première édition du GdP, mais cela restait très informel. Cette fois-ci, les rencontres n’auront pas uniquement pour objectif la sociabilisation, mais également la collaboration (entraide aux devoirs par exemple). Ce n’est pas de la pédagogie inversée pour autant, car nous n’organiserons pas d’activité, ce sera aux participants de s’organiser. Il faut savoir que Boston et d’autres villes américaines ont ouvert une partie de leurs bibliothèques en partenariat avec le consortium edX pour que les participants des MOOC puissent se rencontrer; c’est le projet BostonX. Nous essayons de mettre en place une dynamique similaire à Paris, et c’est loin d’être gagné. Nous invitons toute personne qui souhaiterait aider mettre en place ce type d’initiative à prendre les devants, à Paris, en province ou à l’étranger. Façon Bottom-Up, comme d’habitude, et si en plus on peut se coordonner c’est mieux…

Ah, c’est sûr, il aurait été plus facile de simplement reprendre le cours de la première session, rajouter quelques live-tweet, et s’en tenir là. Mais où serait le défi ? La vague de démocratisation de l’éducation qui s’engouffre dans le supérieur ne fait que commencer et finira par s’étendre vers la formation continue et au secondaire. Du côté innovation pédagogique, rencontres, recherche, tout reste à inventer… Il y a encore beaucoup de chemin à faire, mais comme dit le proverbe, la foi déplace les montagnes.

Illustrations de Frédéric Duriez

Be Sociable, Share!

13 Comments

Filed under Non classé

13 Responses to MOOC Gestion de Projet: la deuxième édition est ouverte !

  1. Pingback: MOOC Gestion de Projet: la deuxième &eac...

  2. Pingback: MOOC Gestion de Projet: la deuxième &eac...

  3. Toujours très intéressant et pertinent. J’apporte juste une rectification. Il me semble que c’est le logo de Frédéric Fourteau qui a été retenu. C’est en tout cas celui que j’utilise.

  4. matthieu-cisel

    🙂 Corrigé

  5. Morange

    Vivement que la vague nous engloutisse tous sous des flots de connaissances!
    Je suis impatiente de voir ce que vous nous avez concocté…

  6. Pingback: MOOC Gestion de Projet: la deuxième &eac...

  7. Bravo pour cette magnifique initiative à laquelle je souhaite un immense succès. Une de mes collaboratrices en a bénéficié dans version 1 et je ne manque aucune occasion de faire de la promotion. Au plaisir d’échanger sur les suites envisageables.

  8. Pingback: Veille hebdomadaire – 08.09.13 | Biblio Kams

  9. Pingback: MOOC Gestion de Projet: la deuxième &eac...

  10. KURDIAN

    Bonjour Monsieur Cisel,
    J’aimerais vous poser quelques questions concernant l’utilisation des MOOCs (plus précisément dans le cadre de la future université de Paris-Saclay) mais qui ne sont pas en rapport avec ce billet. Pourriez-vous me fournir une adresse qui convienne?
    Merci et à bientôt,
    Patrick Kurdian

  11. Pingback: MOOC Gestion de Projet: la deuxième &eac...

  12. Bravo, belle initiative et beau collectif. Si vous voulez utiliser notre outil (DAMAaaS) pour les besoins du pilotage de ce projet là….contactez-nous ce sera notre façon de participer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *