MOOC, pédagogie par projet et formats innovants

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-team-work-image14676046Les MOOC permettent de réunir pendant une période de quelques semaines autour d’un intérêt commun une communauté hétéroclite. Ils représentent une opportunité unique d’expérimenter des activités collectives à grande échelle. Je vous propose dans cette vidéo de réfléchir, entre autres, à la question de la pédagogie par projet.


Dans les MOOC basés sur la pédagogie par projet, les participants sont libres de proposer leurs projets et de former des équipes. C’est un modèle de type “barcamp”. Certaines plates-formes se sont même spécialisées dans ce type de formations. Alors, bien sûr, on peut monter des projets seul, et c’est parfois même plus simple. Mais tout l’intérêt c’est de travailler en équipe, d’autant que la formation draine des personnes aux profils très différents, donc aux compétences a priori assez complémentaires.

Première question : la manière de choisir le sujet. Quelle marge de manoeuvre laissez-vous aux participants ? Par exemple, si vous faites un MOOC sur les MOOC, allez-vous laisser certains participants proposer des sujets sur autres chose que les MOOC, genre développer un projet de startup dans le domaine du numérique éducatif ou un peu plus éloigné, un manuel de jardinage. Il y a un moment où il faut mettre des limites si vous voulez conserver un peu de crédibilité. Quand et comment les mettre ? C’est à vous de voir.

Deuxième question. Comment est-ce que vous voulez que les équipes se forment ? Est-ce l’équipe pédagogique qui impose les groupes, ou laisse-t-on les groupes se former spontanément ? Le risque si vous imposez les groupes, c’est que vous impliquiez sans le savoir des personnes qui n’avaient pas du tout l’intention de participer à un projet, et que cela complique un peu les choses pour les porteurs de projets. Dans l’autre sens, ça peut prendre du temps pour une équipe de se former spontanément.

Troisième question, qu’est-ce que vous leur demandez de réaliser ? Il ne faut pas oublier que la plupart des participants n’ont que quelques heures par semaine à consacrer au projet. Alors il ne faut pas demander monts et merveilles non plus. Il y a donc plusieurs formats, soit vous leur demandez une seule production finale, mais il y a le risque de procrastination et que les choses soient bâclées à la dernière minute.

L’autre option est de faire se construire le projet au fil du cours, avec des productions à rendre régulièrement, mais cela oblige les équipes à suivre le rythme que vous leur imposez. Par ailleurs, quelles contraintes allez-vous imposer en termes de format ? Il y a des MOOC on les participants sont très libres ou d’autres ou vous avez le nombre de mots demandés. Le problème si laissez trop de champ libre, c’est qu’on se retrouve à la fin avec des projets très hétéroclites. Tout dépend de ce que vous recherchez.

Ensuite, comment évaluez vous le travail réalisé ? Bien sûr on peut passer par l’évaluation par les pairs pour l’évaluation finale, mais comment évalue-t-on le travail au sein de l’équipe, si cet aspect de l’évaluation vous intéresse? Parfois, certaines plates-formes proposent des fonctionnalités dédiées, sinon, on peut passer par les techniques traditionnelles d’évaluation du travail au sein de l’équipe. Pour terminer sur la partie pédagogie par projets, vous devez vous poser la question de la valorisation du travail réalisé. Allez-vous rendre les productions visibles par l’ensemble de la communauté des participants ? Organiser un classement, un concours entre les différents projets, comme cela a pu être fait dans le MOOC “Startup Engineering” de Stanford ? A vous de voir.

Avant de conclure, j’aimerais souligner le fait qu’il existe d’autres formats de MOOC particulièrement novateurs basés entre autres sur la résolution de problèmes. Dans certains cas, les participants planchent sur des cas d’étude apportés par des entreprises ou des organisations partenaires. Le partenaire vient avec son problème, son cas d’étude,  et c’est aux participants d’apporter des solutions.

Trouver un modèle économique, améliorer ou concevoir un produit, imaginer une stratégie de communication et j’en passe. Les meilleures contributions sont ensuite détectées et éventuellement exploitées par l’entreprise ou le partenaire. C’est un modèle assez similaire à celui de la communauté Eyeka, un site qui connecte des marques connues avec une communauté de plusieurs centaines de milliers d’innovateurs plus ou moins bénévoles.

Le principe avait été testé en France pour la première fois au cours du MOOC Effectuation avec la startup Hellomentor, spécialisée dans le soutien scolaire en ligne. Ou à plus grande échelle au cours du MOOC Foundations of Business Strategy de l’université de Virginie. Dans ce dernier cas Entreprises et associations avaient la possibilité de soumettre leur problème à une communauté de participants de plus de 50.000 personnes, qui devaient alors proposer des solution. Le concept a semblé si prometteur qu’immédiatement une startup s’est positionnée sur le dom, Coursesolve. L’idée est de faire le lien entre entreprises et équipes pédagogiques pour introduire les cas d’étude des premières dans les MOOC des secondes.

Cela peut être orienté vers des entreprises ou des associations, mais pourquoi pas aussi vers des problèmes d’intérêt général, que cela soit de la mise au point des médicaments ou de la recherche sur le réchauffement climatique. On peut tout à fait envisager de faire plancher les participants sur des problèmes qui relèvent de la recherche publique. On pourrait alors parler de MOOR, pour Massive Open Online Research. Un des premiers cours de ce type à été lancé par l’UC de San Diego en Bioinformatique. Bref, ce ne sont pas les idées qui manquent. Entre les activités traditionnelles la veille collaborative, la co-création, les groupes de discussion, la pédagogie par projets, la résolution de problèmes, ce ne sont pas les possibilités qui manquent. A vous de trouver des formats de MOOC originaux et ambitieux, et qui correspondent à vos objectifs.

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>