Piloter un MOOC : un travail d’équilibriste

tuxAprès plusieurs mois de travail, votre MOOC est prêt et la période de promotion se termine. Plusieurs milliers de personnes se sont inscrites, et c’est maintenant le jour J. Les premières ressources sont mises à disposition, les forums commencent à être actifs, les activités commencent. Pendant quelques semaines, vous allez devoir piloter votre MOOC, et encadrer une formation avec parfois plusieurs dizaines de milliers de participants. Dans cette vidéo, je vous propose de revenir brièvement sur les principaux éléments du pilotage de la formation.

Tout d’abord, qu’est-ce que cela veut dire “piloter un MOOC” ?

  • Premièrement, c’est surveiller que tout se passe bien. Pour anticiper, détecter et résoudre les problèmes techniques et logistiques.

  • Deuxièmement, c’est tout un travail de communication pour tenir les participants au courant des différents événements, des deadlines et des éventuelles modifications.

  • Troisièmement, c’est suivre un certain nombre d’indicateurs pour essayer de comprendre la trajectoire du MOOC. Par exemple, l’activité des forums, la consultation des ressources pédagogiques, la participation aux activités. Et éventuellement faire des ajustements en fonction de ces indicateurs.

Le principal outil de pilotage, c’est le forum. Idéalement, il faut avoir des fils de discussion dédiés aux problèmes techniques et aux questions de logistique. Même si vous avez conçu de nombreuses ressources d’accompagnement, il reste toujours des ambiguïtés, des éléments mal expliqués ou quelqu’un aura mal compris. Les questions des participants vous permettront de les détecter et donc d’améliorer en temps réel ces différents documents.

Après, il y aura bien sûr des questions dont vous aurez déjà donné la réponse, parce que beaucoup de gens ne lisent pas les explications avant de poster un message. Dans ce cas, il suffit de pointer vers les bonnes ressources sans rédiger une explication détaillée à chaque fois. Il vaut mieux centraliser l’ensemble des explications aux même endroit, dans les ressources d’accompagnement, dans la FAQ, que de les disperser dans les forums, où elles sont moins facilement accessibles.

Ensuite, il y a tout un travail de communication à faire. Quels sont les principaux outils de communication ? Tout d’abord, les annonces. Il existe en général un mur d’annonce sur lequel on peut voir les dernières informations. Cela permet de tenir les participants au courant sans trop spammer leur boîte mail.

Si vraiment vous pensez que ce n’est pas suffisant, alors on peut passer par le mail massif envoyé à tous les participants. Cela permettra de les tenir au courant des éléments vraiment importants, modification d’une deadline, évenement en direct. La newsletter représente l’un des usages possibles de ce mail massif. Il permet de faire le point sur la semaine passée, d’annoncer les principaux événements d’une semaine à venir. Certaines plates-formes disposent même des mails personnalisés, que l’on peut envoyer à certaines catégories de participants, comme par exemple ceux qui n’auraient pas réalisé la moindre activité. Rien ne dit que c’est très efficace et qu’en recevant un mail personnalisé, ils vont se mettre à travailler, mais cela peut toujours être utile.

Après, si la fonctionnalité de mail personnalisé n’existe pas, vous pouvez toujours la recréer avec des outils dédiés, à condition que vous ayez fait le nécessaire auprès de la CNIL pour en avoir le droit. Une chose est sûre, une bonne maîtrise des outils de communication est essentielle pour réussir votre MOOC. Je vous propose maintenant de revenir brièvement sur la question des indicateurs, qui vous permettent de suivre le déroulement de la formation. Tout d’abord, il faut savoir que tous les participants ne s’impliquent pas de la même manière dans la formation, il n’y a pas d’un côté ceux qui vont au bout et de l’autre ceux qui abandonnent.

C’est un modèle qui est peut être pertinent au sein d’une université, mais qui n’a que peu de sens sur Internet en général et dans un MOOC en particulier. Les participants sont libres de s’inscrire à la formation comme de la quitter à tout moment, et ce sont eux qui choisissent la manière dont ils veulent suivre ce MOOC. On peut ainsi distinguer plusieurs catégories d’inscrits.

  • le no-show : Ce sont des personnes qui ont cliqué un jour sur le bouton “S’inscrire”, mais que vous ne verrez jamais. Ils n’iront même pas voir la première vidéo. Cela peut aller de 10% à 50% des inscrits, selon les cours et selon les plates-formes

  • Les auditeurs libres, qui ne vont faire que regarder les contenus, les vidéos, mais sans faire contribuer au forum ni participer aux activités proposées. La majorité des participants sont en réalité des auditeurs libres. Même au sein des auditeurs libres, on peut distinguer plusieurs catégories.

  • Il y en a qui regardent simplement la première vidéo pour voir de quoi il s’agit, puis disparaissent à tout jamais, et il y a ceux, moins nombreux en général, qui suivent avec diligence l’ensemble des vidéos. Après il y a bien sûr toutes les situations intermédiaires

  • Enfin, vous avez les participants actifs à proprement parler. Sur les forums d’une part et dans les activités d’autre part, l’un n’impliquant pas nécessairement l’autre quoiqu’en général les participants actifs dans les forums sont ceux qui vont jusqu’au bout de la formation. En fonction des différents parcours que vous pourrez proposer, vous aurez différents types de participants actifs. Ceux qui font des projets par équipe versus ceux qui ne font que des activités individuelles par exemple.

Chaque semaine, vous pourrez ainsi suivre l’évolution de ces différents indicateurs si vous avez les données à votre disposition. Combien de personnes ont été actifs sur les forums, ont regardé les vidéos, ont rendu les devoirs, etc. Si vous voyez un gros décrochage tout d’un coup, c’est qu’il y a peut être un problème et qu’il faut intervenir.

Mais ne vous inquiétez pas trop non plus, car tout n’est pas sous votre contrôle, et c’est un processus tout à fait naturel. Les participants n’« abandonnent » pas le MOOC en cours de route, il vaut mieux dire qu’ils “se désengagent” car le mot “abandon” sous-entend qu’ils avaient pour objectif d’aller jusqu’au bout, et cela vous n’en savez rien.

Souvent on calcule le ratio entre le nombre de participants certifiés et le nombre d’inscrits au lancement du cours et on tombe en général sous la barre des 10%. Mais cela n’a pas beaucoup de sens car on ne sait pas nécessairement ce que signifie le fait de s’inscrire, et qui désire réellement . Il vaut mieux raisonner en termes de parcours. Combien de personnes s’étaient engagées dans un parcours, et combien sont allées jusqu’au bout ?

Pour résumer, piloter un MOOC, cela implique juste de vérifier que tout se passe bien, d’abord en interagissant avec les participants via les forums, et ensuite en suivant un certain nombre d’indicateurs d’activités. C’est un travail de gestion de projet, qui peut sembler ingrat en premier abord, mais qui est absolument indispensable au bon déroulement de la formation.

Source image : tux factory

Be Sociable, Share!

1 Comment

Filed under Non classé

One Response to Piloter un MOOC : un travail d’équilibriste

  1. Char Lesf

    Bonjour Matthieu,

    Le pilotage des MOOCS est la suite logique de la conception (volontaire ou non, efficace ou pas) d’une forme de sociabilité attendue pendant le MOOC.
    Cette sociabilité sera influencée par la conception de la plateforme elle-même : architecture, design de l’information, fonctionnalités permettant de qualifier, retrouver et suivre des conversations, par les règles de fonctionnement régissant les échanges… ainsi que par les caractéristiques des personnes participants au MOOC (qui elles aussi ajoutent ou corrigent certaines des règles de base…).

    Aussi, la façon dont la sociabilité du MOOC aura été pensée pendant la conception et la manière dont la communauté évolutive et toujours singulière, de participants, sera « pilotée » ont très certainement une influence sur l’engagement des participants qui abandonnent…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *