Animer un MOOC : avant tout une question de relationnel

http://www.dreamstime.com/royalty-free-stock-image-3d-man-sitting-laptop-word-forum-image29348536Un MOOC, cela représente plusieurs milliers, voire parfois plusieurs dizaines de milliers de participants. Pendant les quelques semaines que dure le cours, l’équipe pédagogique va devoir animer et modérer les différents espaces d’interaction que sont les forums et les réseaux sociaux. Animer un MOOC, cela a plusieurs fonctiosn, d’une part cela contribue à maintenir l’engagement des participants, d’autre part cela favorise la formation d’une véritable communauté. Et bien sûr, modérer. Il faut surveiller les forums, décourager les comportements inappropriés, pour éviter que l’ambiance du cours ne soit dégradée par quelques personnes hostiles à l’équipe, que cette hostilité soit ou non justifiée.

Le travail d’animation est assez différent de celui de pilotage. Alors que le pilotage  correspond plus ou moins à de la gestion de projet (s’assurer que tout se passe bien, que les consignes sont respectées, etc etc), l’animation c’est avant tout du relationnel. Cela demande de la psychologie, et de la diplomatie, savoir où et quand placer les limites, comment se comporter avec de parfaits inconnus rencontrés sur Internet, comment se positionner en tant qu’équipe. On parle en général d’animation de la communauté, ou de community management en anglais.

Tout d’abord, on peut créer des ressources d’animation, des ressources qui agrémentent le cours sans êtes obligatoires pour le suivre. Cela peut être des interviews de célébrités, une carte sur laquelle on voit les participants du cours, ou un événement en direct durant lequel les participants peuvent interagir de manière synchrone avec l’équipe pédagogique. Un outil souvent utilisé pour ce genre d’événement est le Hang Out on Air. On peut se retrouver à plusieurs dans une rencontre par visioconférence qui est diffusée en direct sur Youtube. L’avantage, c’est qu’il n’y a pas de limite de nombre. On peut récupérer les remarques ou les questions des participants en temps réel sur le chat de Youtube ou via Twitter.

Mais certaines équipes utilisent parfois des outils de classes virtuelles, qui ne permettent en général d’accueillir qu’une audience limitée, mais qui disposent de fonctionnalités plus avancées, en particulier pour interagir avec les participants. Du point de vue matériel, un simple ordinateur, une webcam et une bonne connexion internet suffisent pour organiser ce type d’événement. Après, si vous avez des outils dédiés et des studios qui permettent de faire du direct, tant mieux pour vous, mais ce n’est pas obligatoire.

Concernant le format de l’événement, il y a plusieurs possibilités. Une interview, un débat, cela permet de présenter certains participants par exemple. A vous de faire preuve d’imagination. En termes de préparation, c’est avant tout un travail de communication, par un mail global par exemple, pour avoir suffisamment de personnes présentes au moment du direct, ce qui n’est pas toujours évident. En réalité, la plupart des participants regarderont l’événement après coup, de manière asynchrone, mais passons. Ensuite, il y a petit travail de préparation en amont pour scénariser le tout, et durant l’événement un travail d’animation pour identifier et sélectionner les questions et remarques les plus pertinentes.

Les événements en direct sont assez emblématiques du travail d’animation, mais en fait, l’essentiel du travail se fait de manière asynchrone, d’une part sur les forums, d’autre part dans les réseaux sociaux. Ces espaces ont leur dynamiques et leurs règles propres, et en général on ne se comporte pas de la même manière et on n’utilise pas le même vocabulaire dans un forum et sur les réseaux sociaux, où les échanges sont traditionnellement plus horizontaux et plus informels. A vous de trouver le juste équilibre. Par ailleurs, n’oubliez pas que dans le cas des réseaux sociaux comme Facebook, Google+ LinkedIn ou autre, il faut être à l’origine des groupes pour disposer d’un pouvoir de modération.

Quels sont les différents types d’action que l’on peut mener au cours de la formation? On peut organiser des débats sur des sujets qui intéressent les participants, proposer des énigmes, partager des ressources intéressantes, échanger sur le contenu de la formation, et de manière générale, encourager les participants à s’impliquer dans les forums, mais aussi à contribuer sur leurs espaces personnels comme les blogs. Il ne faut en effet pas oublier que les participants eux aussi peuvent créer du contenu, que ce soit dans leurs blog, ou directement sur les forums et réseaux sociaux du cours. Avec par exemple dans le cas du MOOC Gestion de Projet et du MOOC “Monter un MOOC de A à Z”, un participant qui a joué le rôle d’illustrateur officiel en réalisant de très nombreuses caricatures (Frédéric Duriez). C’est à l’équipe de mettre en valeur les contributions susceptibles d’enrichir et d’agrémenter le cours.

Bon, ça c’est le côté agréable de l’animation. Après, il y a tout un travail de modération qui n’est pas aussi sympathique. Car il est très courant d’observer des comportements inappropriés sur les forums et les réseaux sociaux. Il ne faut pas oublier que tout le monde peut accéder au cours, que les participants disposent d’un relatif anonymat, en particulier s’ils affichent un pseudo, et que votre pouvoir de répression est relativement limité. Même si vous les excluez, ce n’est pas en général un très gros enjeu pour eux. Il faut donc s’attendre à des incivilités, des spams, et dans le pire des cas, des trolls.

Pourquoi les spams ? Parce qu’un MOOC cela représente une communauté de plusieurs milliers de participants donc une certaine visibilité. Il y a des gens qui n’hésiteront pas à utiliser cette visibilité pour poster de la publicité sans votre autorisation, et parfois cela n’a strictement rien à voir avec le contenu du cours. On tombe parfois sur des choses vraiment étonnantes. Cela va de la personne qui essaie de revendre son scooter à celle qui fait la promotion de son dernier livre. Il faut être intransigeant avec ce type de comportement et supprimer immédiatement. Après, il y a des fois où c’est à la limite, et c’est à vous de juger s’il est nécessaire ou non d’intervenir.

On pense parfois que c’est une tâche impossible d’animer une communauté de plusieurs milliers de personnes. Mais en pratique, seule une faible minorité des inscrits sera réellement active sur les forums et les réseaux sociaux, quelques pourcents en général. Et encore, parmi les personnes actives, la majorité ne posteront qu’un ou deux messages. Le nombre de messages est donc tout à fait gérable. Pour un MOOC de 10.000 personnes, compter quelques dizaines à quelques centaines de personnes actives, et donc au plus quelques milliers de messages sur l’ensemble de la formation. La plupart sont concentrés au début de la formation, l’activité des forums chute en général assez rapidement au bout d’une ou deux semaines.

A vrai dire, vous interagirez surtout avec un noyau dur de participants très actifs et visibles sur les réseaux sociaux, et qui seront responsables de l’essentiel de l’activité. Certains vont même jusqu’à poster plusieurs dizaines de messages et représentent une partie importante des échanges (on parle de superposter). Ces participants sont importants, car ils représentent en quelque sort des leaders d’opinion du MOOC. Car il ne faut pas oublier que même si la majorité reste silencieuse et ne participe pas aux discussions, elle observe de près ce qui se passe, consulte les fils de discussion, et les forums. L’image de votre MOOC, et donc sa réputation, dépendra en grande partie de la qualité et de la nature des interactions qui se mettront en place. Il en va de même pour la capacité de la communauté de participants à vivre et à perdurer au-delà du cours.  Les participants apprécieront très certainement de pouvoir échanger avec l’équipe, et n’hésitez pas à consacrer au minimum quelques heures par semaine à lire et à répondre aux messages sur les forums et les réseaux sociaux. Bref, l’animation de la communauté est un investissement dont il ne faut pas sous-estimer l’importance.

Be Sociable, Share!

4 Comments

Filed under Non classé

4 Responses to Animer un MOOC : avant tout une question de relationnel

  1. « Les participants apprécieront très certainement de pouvoir échanger avec l’équipe » Chiche ? sinon dommage, j’ai pas de scooter à vendre !
    Par contre, la fin de l’article est de l’ordre du constat mais avec l’investissement que demande la gestion d’un MOOC et tant d’inscrits, comment fait-on face à ce constat qu’il y ait si peu de retours, si peu de contacts ?
    En tant que participant qui donne son avis, sa vision, j’ai un peu de mal avec cet aspect et cette partie de l’animation bouscule mes pratiques de formateur « humain à humain » : Bizarre de s’adresser à une majorité silencieuse qui reste silencieuse …
    Ton point de vue là-dessus ? C’est toujours mieux que dans un amphi où tous sont silencieux ? C’est tant mieux parce que sinon on serait débordé ? Les outils statistiques du MOOC révèlent une activité qu’on ne voit pas en tant que participant ? Les échanges avec peu sont si intenses qu’ils se suffisent ? On finit par se contenter de ce peu, les indicateurs pertinents étant ailleurs (Activités réalisées …) ? C’est le propre du « en ligne » ? Merci.

    • matthieu-cisel

      Bonjour Jean-Noël, je pense en effet que c’est tant mieux (car on est déjà débordé), et ensuite que c’est en effet la dynamique du Web que d’avoir une majorité silencieuse. L’équipe n’a pas vraiment la main là-dessus. Là où elle a éventuellement un peu sa part de responsabilité, c’est dans le choix de la scénarisation (activités proposées pour stimuler l’interaction), et dans le choix des outils. Il y a des outils qui permettent des interactions plus fluides et poussent davantage à interagir que d’autres. Et il y a des outils type forums vraiment pas adaptés à des audiences massives, comme chacun sait 🙂

  2. Jimmy Gilbert

    Vraiment intéressant tes billets. Celui-ci en particulier, car il me fait me questionner sur comment nous allons animer le mooc que nous préparons.

    J’ai d’ailleurs hâte de participer à ton MOOC qui commence en novembre.

    Merci encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *