Monter un MOOC, combien ça coûte ? Avant-dernier épisode

budgetAvant-dernier billet sur les questions de budgétisation (a priori) ! Je voudrais vous parler aujourd’hui des questions d’animation et de pilotage, que nous avons évoqué au cours des dernières semaines. Gérer un cours qui accueille des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes, au juste, est-ce que ça coûte vraiment si cher ? Eh bien non, pas vraiment. Brèves explications.

L’animation et le pilotage sont deux lots de travail parfois difficiles à distinguer, car ils se basent dans une large mesure sur des outils similaires, les forums et les réseaux sociaux. Quand on partage une ressource sur un réseau social, quand on organise un événement synchrone via Hang out on Air, quand on poste un billet de blog sur le MOOC, quand on répond à des questions de cours dans un forum, on fait plutôt de l’animation à mon sens. Quand on prépare et envoie un mail collectif, quand on répond à des questions techniques ou organisationnelles, je dirais que c’est davantage du  pilotage. Mais les frontières sont parfois floues.

Nous avons passé beaucoup de temps sur les réseaux sociaux et les forums, c’est le prix de la réactivité. D’autant que nous avons commencé à être actifs sur les réseaux sociaux plusieurs mois avant le début du cours. Certains diraient  que nous avons investi trop de temps (environ 75 heures), mais je ne le crois pas. Certes, le cours aurait pu très bien se dérouler même si nous n’avions pas été scotchés jour et nuit sur les forums. Mais j’aime bien interagir via les réseaux sociaux avec les participants, c’est le côté sympa du MOOC. C’est un tropisme hérité de mon statut de community manager de Gestion de Projet première édition. Je serai peut-être moins actif au cours de la seconde édition cela dit (j’ai une thèse à faire, soyons raisonnables). Au final, je pense que le prof principal devrait s’investir à minima dans l’animation pour montrer qu’il est présent, mais il faut que d’autres prennent l’essentiel du boulot de pilotage, sinon il ne s’en sort pas.

Animation et pilotage

Les ressources d’animation comme les billets de blog ont été appréciées, et sont moins chronophages que des vidéos d’animation par exemple. En revanche, nous allons faire moins de webinaires par Hang Out car cela mobilise pas mal de monde pour un retour sur investissement incertains à mes yeux. On en fera bien sûr, mais avec moins de personnes par webinaire pour économiser du temps.

En termes de réunions et de rapports d’avancement, une quinzaine d’heures en tout et pour tout, mais ce temps est sous-estimé dans la mesure où l’on fait un certain nombre de ces réunions de manière informelle autour d’un déjeuner (et pour ça, je n’allais pas jusqu’à nous chronométrer). Quand on fait un MOOC, il ne faut pas faire de réunionite (une maladie bien française contre laquelle je suis vacciné). Je connais des collègues qui ont investi largement plus de 50 heures dans ce genre de choses (sans compter les temps de transport quand c’est en présentiel). La Réunionite est une maladie qui fait des ravages en France, que le Grand Esprit du MOOC nous en préserve !

Le pilotage des activités a en revanche monopolisé trop de temps. J’ai perdu un temps fou avec les retardataires et les problèmes individuels. En faisant des modifications manuelles des bases de données pour telle ou telle personne qui avait fait une coquille dans son nom. Au début, j’allais jusqu’à envoyer des mails personnels au gens qui avaient du mal à soumettre leur devoir ou qui avaient fait de petites erreurs. Normalement, dans un vrai MOOC, c’est exclu. Tu ne respectes pas les consignes ou tu es en retard, tant pis pour toi. Il y a des milliers de personnes dans la formation et on ne peut pas se pencher sur les cas particuliers. La sélection naturelle, en quelque sorte. Mais vu que cette première édition était familiale, j’ai fait des concessions. Et le fait que les principales fonctionnalités comme l’évaluation par les pairs aient été bricolées n’a pas aidé, clairement. Pour l’édition qui commence mercredi, je serai sans pitié (a priori).

Quels lots de travail a-t-on oubliés ? Le temps de rédaction des mails ? La rédaction des mails cela peut prendre un peu de temps, mais c’est surtout l’aspect technique de l’envoi massif de mail qui pose problème, il faut faire des tests avant et tout le toin toin. C’est relativement incompressible ça, sauf que l’on peut réduire à un mail par semaine sans que cela pose problème. Tout compris, j’estime le travail à une heure par mail. Il ne faut pas hésiter à les utiliser, c’est essentiel pour le bon déroulement de la formation. Pour conclure, les lots d’animation et de pilotage peuvent être réduits considérablement pour ne pas dépasser beaucoup plus qu’une soixantaine d’heures par session (au feeling, mais cela dépend avant tout de ce que l’on veut faire). En-dessous c’est difficile. Voilà qui conclut notre rapport sur les lots « Communication », « Animation » et « Pilotage ». J’espère que vous n’avez pas encore en horreur les questions de budgétisation, car il y en a une dernière qui arrive … C’est peut-être pas révolutionnaire, mais croyez-moi, du point de vue d’un décideur ou d’un concepteur, cela peut se révéler très utile …

Section petites annonces

Rah, le MIT a lancé un MOOC destiné aux entrepreneurs de l’edtech (educational technologies). C’était un de mes rêves justement … Pas le temps de développer une bonne idée, les américains ont toujours un temps d’avance ! Et, au fait, vu que je suis sur les questions d’animation …. je suis tombé en parcourant le MOOC Optimisation Stochastique Évolutionnaire sur un petit widget très sympa développé par Revolvermaps qui permet d’une part d’afficher en temps réel l’origine et le nombre des connexions sur une page. Outre le fait que c’est plutôt joli, c’est très utile quand on veut suivre l’utilisation du MOOC page par page (car en général on n’a pas ce niveau de détail dans les dashboards disponibles pour les équipes pédagogiques).

Be Sociable, Share!

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *