Quand les MOOCeurs vous épatent !

http://www.dreamstime.com/stock-photo-holder-master-s-degree-image11200570Pour contrebalancer le dernier billet sur les râleurs professionnels, je vous propose aujourd’hui un article sur les participants « exemplaires » des MOOC, sur ceux qui vous donnent envie de continuer à enseigner en ligne. Bien sûr, comme dans toute formation, il y a ceux qui viennent juste pour avoir un certificat, il y a les râleurs de service qui profitent de l’anonymat d’Internet pour dire tout ce qui leur passe par la tête. Mais il y a aussi ceux qui ne manqueront pas de vous surprendre par leur engagement et par la qualité de leur travail …

On décrit parfois à tort le MOOC comme un dispositif inhumain où le prof est totalement inaccessible du fait de la taille de l’audience, une forme de Deus ex Machina. D’abord, détrompez-vous, en général le nucléus de participants vraiment actifs sur les forums et les réseaux sociaux, dans un MOOC français, ce sont en général tout au plus quelques centaines de personnes, et plutôt quelques dizaines d’ailleurs. Et il y en a toujours quelques-uns avec lesquels on se familiarise au fil de la formation. On finit même parfois par s’attacher, et avoir ses chouchous. Plus qu’une personne en particulier, c’est à une équipe (en fait à plusieurs) que je me suis attachée au cours du MOOCAZ.

Ils avaient déjà fait impression au cours de la première édition avec leur projet de MOOC « Du Business au e-business » dont je vous avais présenté le teaser l’autre fois.

Et comme ils veulent vraiment développer ce projet pour de vrai, ils ont saisi l’occasion de la deuxième édition pour continuer à faire avancer le Schmilblick. Ils font partie des « habitués », ces participants qui reviennent d’une édition sur l’autre (que j’appelle les « revenants »). Il y a plusieurs types de revenants : ceux qui reviennent parce qu’ils ont raté le coche, ou qu’ils n’ont pas réussi à suivre le cours dans sa totalité. Les habitués, c’est plutôt ceux qui vont revenir alors qu’ils ont réussi à terminer avec succès la première édition. Mais si votre cours le permet, ils reviennent pour participer aux nouvelles activités que vous proposez ou qu’ils n’ont pas réussi à faire, et ils finissent par faire partie des meubles.

Pour la deuxième édition cette équipe a été la seule à valider le parcours Animation, avec entre autres une jolie infographie, une manière simple, claire et efficace de présenter le fonctionnement de son cours.. Une des plus jolies que j’ai vues. Non contents de valider ce parcours, ils ont bien évidemment participé au parcours vidéo, où ils devaient présenter une vidéo de cours de cinq minutes. Eh bien ils en ont fait plusieurs ! Les voici.



Et enfin, toutes les activités du parcours scénarisation, avec la description de la formation dans son ensemble, d’une activité, et une budgétisation. Par la détermination qu’imposent les MOOC du fait de l’absence de réelle contrainte externe, il y a de fait une sélection en faveur de personnes nettement plus motivées que la moyenne des étudiants que vous pourriez avoir en classe, et vous serez surpris par la qualité des productions. A plus forte raison si ces participants reviennent d’une édition sur l’autre. En ce qui me concerne, je trouve que la qualité des productions de certains dépasse parfois ce que je vois dans le cadre de mon travail.

La question que je me pose depuis un certain temps, c’est comment mettre en valeur ce travail de qualité (d’autant qu’il y a eu de nombreux autres participants pour s’investir pleinement dans ce MOOC, même si je n’en n’ai pas parlé). Beaucoup de participants voulaient vraiment voir ce qu’avaient fait leurs collègues, et éventuellement que l’équipe sélectionne et mette en avant les meilleures productions pour servir d’exemple. Le vrai problème maintenant, c’est l’outil ! Je ne vais pas faire un billet de blog pour chaque équipe. Ils nous faudrait une sorte de « Galerie » de projets, sur lesquels les apprenants pourraient poster leurs productions, et éventuellement commenter celles des autres. L’autre fois Daphné Koller me disait qu’ils planchaient là-dessus sur Coursera. Sur la plate-forme de cours en ligne Skillshare vous pourrez retrouver ce concept, si vous voulez le voir implémenté.

Maintenant, comment on fait quand on n’a pas cette fonctionnalité dans sa plate-forme ? On attend qu’elle soit créée. Non, mauvaise réponse. On cherche une solution. Des choses comme paper.li, Scoop.it ne font que de la veille donc on peut éventuellement faire une sélection de vidéos ou d’articles postés en ligne, mais cela cantonne aux activités de cette nature, ce qui est restreint. Tous les outils de stockage comme Slideshare, Youscribe, cela cantonne aux formats imposés par ces outils. Ce n’est pas une galerie. D’autant qu’on aimerait faire une galerie de classe. Je travaille sur le sujet avec une entreprise qui s’appelle Tagmmer, et cela donne à peu près ça pour la première édition du MOOCAZ … Qu’en pensez-vous ? On est en train de faire avec Nelly (chef de projet MOOCAZ) un petit site pour centraliser ce genre de choses, ainsi que les vidéos de cours, etc. L’idée c’est d’avoir une vitrine en dehors des itérations du cours. Toutes les suggestions sont bienvenues.

Au passage, voici de quoi alimenter le débat sur le niveau de difficulté des MOOC. Certes, c’est sûr que la proportion des gens qui vont s’engager à ce point est minuscule. Mais quand je vois la qualité de ce que certains produisent quand on les challenge un peu, je me dis qu’à choisir entre la qualité et la quantité, parfois je préfère la qualité.

PS : ils ont vraiment envie de développer ce MOOC pour de vrai, alors n’hésitez pas à les contacter si vous voyez des synergies possibles.

5 Comments

Filed under Non classé

5 Responses to Quand les MOOCeurs vous épatent !

  1. Merci Matthieu pour cette mise en lumière de notre travail sur le projet de Mooc du Business au E-business. J’adhère à l’idée d’une galerie de projets.
    On attend donc avec impatience la saison 3 du MOOC AZ…

  2. LEGER ERIC

    skillshare reste une alternative relativement peu adaptée à ce jour au marché francophone du fait (sauf erreur) de l’unicité de la langue de skakespeare utilisée. Par ailleurs, l’offre est payante (après une période d’essai, certes).

    • Bonjour,
      Comment ça payante? Je me suis inscrit à un première formation puis je vois votre remarque….? PAYANTE ??
      Quelque part je me dis au font que c’était trop beau pour être vrais?
      Donnez moi SVP des informations sur ce sujet.
      M. CARDONA
      cardo974jcc1@orange.fr

      • Bonsoir , moi aussi je suis tombée sur skillsharee , il mon demandé ma carte bleu , alors que j’arrêt pas de lire que les mooc c’est gratuit adressé à des gens au moyen limitée pour survivre!!! Ca doit surement être des voleurs !!! Personnellement je voudrais trouver des mooc de remise à niveau pour après pouvoir faire un DEAU (équivalent du Bac mais plutôt pour les adultes et rien à faire je sais pas ou aller dans internet, Mathieu Cisel ma dit un sîte mais en fait j’ai rien compris , voilà bonne soirée.

  3. Lucas

    Super article Mathieu :)

    Faut dire qu’on a eu des bons profs !
    Archivé sur Wayback Machine :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>