Quand un MOOC meurt de sa belle mort

mooc logo 14Le MOOC « Monter un MOOC de A à Z » va être lancé lundi prochain, pour la troisième et sans doute la dernière fois. Je souhaiterais revenir sur un des parcours proposés, le parcours originel de la première édition, qui reste inchangé ou presque, le parcours dit « Initiation ». Un véritable parcours du combattant, qui a fait souffrir un certain nombre de participants pendant quelques semaines. Je vais en profiter au passage pour rendre hommage au travail des participants de la première édition en présentant certaines des vidéos qu’ils avaient produites à l’occasion.

Quand on se lance dans un projet de MOOC, il faut prendre un peu de temps pour réfléchir précisément à ce que l’on désire faire, et se poser un certain nombre de questions. Quel est le public cible et comment l’atteindre ? Le projet répond-il véritablement à une demande et aura-t-il potentiellement du succès ? Quels sont les concurrents et les partenaires potentiels ?

Quelle sont les modalités pratiques, les critères de succès ? Les modèles économiques, les conditions de certification ? Après avoir répondu brièvement à ces questions d’ordre stratégique, il faut apprendre à présenter son projet aux participants potentiels, à travers une bande-annonce et une page de présentation.

Ce module est appelé « Initiation », car il correspond aux premières étapes d’un projet de MOOC. Il permet de se confronter aux principales difficultés que l’on rencontre et de s’initier aux bonnes façons de penser. Il faut mettre l’utilisateur final, le participant, l’apprenant – vous l’appelez comme vous voulez – au centre de votre démarche.Vous devez choisir un sujet susceptible de l’intéresser, des activités attrayantes, des ressources de qualité.

Dans ce parcours, nous vous recommandons vivement de trouver des co-équipiers, même si ce n’est pas obligatoire. D’abord ça motive, et ensuite, cela vous permettra de vous répartir la charge de travail. On voit souvent arriver des équipes déjà formées issues d’une même entreprise ou d’une même institution. C’est parfois plus simple que de former une équipe avec de parfaits inconnus, même si c’est sans doute moins enrichissant.

Ce parcours est très complet et permet de mobiliser de nombreuses compétences. En communication et en audio-visuel pour la réalisation de la bande-annonce, des capacités de synthèse pour réaliser la page de présentation, un minimum de pédagogie pour la scénarisation de la formation et en stratégie pour identifier les forces et les faiblesses du MOOC. Chronophage bien évidemment (on ne fait pas d’omelette sans casser des oeufs), mais complet. Il n’y a pas de pré-requis particulier, mis à part une forte dose de motivation. L’objectif est de voir par vous-même ce qu’implique ce type de projet, en vous confrontant à des situations réelles.

Pour conclure, voici quelques productions de la première édition. Un de mes teasers préférés ( de l’équipe  » Accompagner les enseignants qui conçoivent un MOOC »), fait avec un logiciel d’animation (Moovly en l’occurence), et qui rend très bien (au point que beaucoup de gens l’ont pris pour un MOOC officiel et qu’il y a eu des quiproquos amusants).

Quelques autres teasers sympas que je n’ai pas réussi à intégrer : Culture et métiers du verre : Teaser Mooc Devoir 4 Culture et métiers du verre from Cerfav on Vimeo. Allez, je vous mets en fin de billet une petite infographie maison pour vous donner envie de vous inscrire à ce parcours.

C’est pas tous les jours que vous aurez cette opportunité de plancher sur le sujet des MOOC. D’autant que je vous préviens, au vu de mes contraintes temporelles (je finis ma thèse et après j’aurais peut-être d’autres projets en tête), c’est probablement la dernière fois que je lance ce MOOC. Après, ce sera un Open Courseware, la belle mort des MOOC. Les vidéos resteront accessibles, via mon blog, ma chaîne Youtube etc, mais vous n’aurez plus de « communauté », de deadlines, de « cadre contraignant », autant de facteurs sans lesquels il est difficile de se contraindre à travailler. Bref, c’est la dernière séquence, et sur l’écran le rideau va tomber …

PS : Et oubliez pas, ce soir, conférence à la Cité U

MOOCs

Be Sociable, Share!

9 Comments

Filed under Non classé

9 Responses to Quand un MOOC meurt de sa belle mort

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *