Comment et pourquoi s’engage-t-on dans un MOOC ?

Image7Aujourd’hui, on revient dans la lignée du précédent billet sur l’analyse du questionnaire envoyé aux participants du MOOC “Education aux Médias et à l’information”. 5000 inscrits, 765 répondants, essentiellement un public d’enseignants. Je vous renvoie au billet précédent pour le talon sociologique, car aujourd’hui, nous allons parler “intentions et motivations”. Quelles sont les motivations derrière l’inscription à un MOOC. Les participants viennent-ils réellement avec l’intention d’obtenir le certificat. Autant de questions que nous allons aborder aujourd’hui.

Première question, le nombre d’heures que les inscrits comptent investir dans le MOOC. La plupart ne veulent pas passer plus de deux heures par semaine sur le cours. C’est que bon, hein, ho, il y a des gens qui ont une famille, des loisirs, tout ça tout ça. On ne va passer dix heures par semaine sur un MOOC, il ne faut pas pousser mémé dans les orties. 

Image7

Quant à savoir si on suit le MOOC plutôt sur son temps de travail ou plutôt sur son temps libre, la réponse est sans appel : la plupart le suivront essentiellement voir totalement sur le temps libre. Peut-être qu’il y en a plus qu’annoncé qui le suivent sur leur temps de travail, mais ils n’osent pas l’avouer (rassurez-vous, je ne traite que des données anonymisées, pas de risque que j’envoie un mail à votre patron pour le prévenir, alors vous pouvez être honnête en répondant aux questionnaire !).

Image11

J’avais rajouté ensuite une question pour mieux comprendre la façon dont les inscrits se représentaient le MOOC. Beaucoup des personnes que j’ai eu en entretien me disaient qu’ils ne voyaient pas tant le MOOC comme une formation que comme une bibliothèque de ressources, et que l’obtention du certificat n’était pas leur principal objectif. Du coup j’ai posé la question “Parmi les affirmations suivantes, quelle est celle qui se rapproche le plus de votre définition du terme « terminer ce MOOC » ??”. La réponse est intéressante ; même si près de la moitié répondent “obtenir le certificat”, pour beaucoup cela veut simplement dire regarder toutes les vidéos.

 Image12

Du coup, la question qui vient logiquement après, c’est sur la probabilité de terminer le cours (d’après la définition donnée par l’inscrit juste avant). Pour le coup, je n’aurais pas dû faire une échelle likert en 5, mais plutôt en 4, pour forcer à faire un choix. Mais bon, c’est pas très grave. En tout cas, je pense que les inscrits sont bien optimistes quant à leur probabilité de terminer le cours (si j’en crois mon expérience avec les précédentes “déclarations d’intention” faites en début de MOOC).

 Image13

Ok, attaquons maintenant sur les questions de motivation. Je ne vais pas toutes les mettre parce que ça en ferait trop, on se contentera des plus importantes. Tout d’abord, une question “certificat”. A quel point êtes-vous intéressé(e) par l’obtention d’une attestation de réussite?

Image15

Ceux qui sont intéressés par le certificat sur un plan professionnel sont assez nombreux mais sont loin de représenter la majorité. Nombreux sont ceux qui ne recherchent pas la certif dans une logique pro, voire qui ne la veulent pas du tout. Un résultat intéressant pour moi qui m’intéresse à la définition du succès des MOOC.

 Image16

Vient ensuite la question de l’incitation. Comme vous pouvez le voir dans le graphique suivant, la plupart se sont inscrits à leur propre initiative. Moins de 15% ont été poussé par un proche ou un supérieur hiérarchique. La question suivante m’est venue après avoir lu un peu de littérature sur le e-commerce et notamment sur la notion de “clef d’entrée”. Ce que je me demande parfois, c’est dans quelle mesure on a l’envie de se former au sujet du MOOC avant d’avoir découvert que le cours existait, et dans quelle mesure c’est en découvrant le MOOC sur la plate-forme que “l’envie” de se former est venue.

Image17

Par exemple, on voit ici que dans près de la moitié des cas, c’est en naviguant sur FUN qu’ils ont vu le MOOC et décidé de s’inscrire. Les gens qui cherchaient activement à se former avant de savoir que le MOOC existe, c’est moins d’une personne sur cinq. Cela fait réfléchir n’est-ce pas ? Voici qui illustre parfaitement l’importance du trafic apporté par la plate-forme pour le “succès” (en terme d’inscrits) d’un MOOC.

Image18

 Enfin, dernière question sur la connaissance de l’établissement organisateur. C’est une question que je pose en général pour savoir l’influence de la réputation de l’établissement sur la motivation pour s’inscrire. Environ la moitié connaissait l’ENS Cachan (coordinatrice du MOOC), de réputation, et une minorité (6%) y avait déjà suivi des études. Ça en laisse une bonne grosse moitié qui ne connaissait pas l’établissement, ou seulement de nom. Comme quoi, cela reste un moyen intéressant pour faire connaître sa marque. D’autant que seule une minorité des inscrits ont répondu au questionnaire. Parmi les 5000 inscrits, je pense qu’ils sont beaucoup plus de la moitié à avoir découvert l’ENS Cachan par ce MOOC.

C’est intéressant tout ça, mais c’est pas encore de la recherche de haute voltige, juste un préliminaire à la recherche…

 

Be Sociable, Share!

6 Comments

Filed under Non classé

6 Responses to Comment et pourquoi s’engage-t-on dans un MOOC ?

  1. MorganeM

    « dans près de la moitié des cas, c’est en naviguant sur FUN qu’ils ont vu le MOOC et décidé de s’inscrire »
    C’est effectivement assez intéressant comme donnée.
    Cela vient conforter le « portrait-robot » du MOOceur comme un « picoreur » porté par la sérendipité. S’il n’aime pas les premières vidéos, il s’en va!

    Ceci dit, peut-être aussi que les « picoreurs » sont justement ceux qui ne finissent pas le MOOC. Et que les 10 % en moyenne qui finissent le MOOC font tous partie des 18 % qui étaient dans une vraie démarche d’auto-formation et avaient l’intention de se former à la thématique concernée avant de tomber sur ce MOOC. As-tu pu établir des corrélations?

  2. Bonjour Matthieu,
    et merci pour cette présentation.
    Cela croise bien les pistes que j’avais envisagées en comparant un MOOC à un restaurant : le restaurateur ne connaît rien des motivations des clients et doit s’adapter aux attentes : coût en temps et investissement d’une part et motivation d’origine (conviction, intérêt personnel, incitation, …) d’autre part.

    Bonne continuation !

  3. Maryline Bodin Delhay

    Bonjour Matthieu,

    Merci beaucoup pour cette présentation et pour tout le travail que tu réalises. A voir et à revoir sur cette même question, l’excellente présentation de Bruno Poellhuber:
    http://www.matimtl.ca/video.jsp?id=77
    que j’ai l’honneur d’avoir pu interviewé hier (prochainement disponible sur lille1 tv)

  4. barb

    Bonjour, pouvez vous me dire si jamais le MOOC est terminé comment avoir un séance de rattrapage ?
    Merci

  5. Alcino FERREIRA

    Bonjour Mathieu, et merci pour ce compte-rendu. As-tu pu établir une corrélation entre les motivations pour s’inscrire et la probabilité statistique de terminer le MOOC? En clair, ceux qui se sont inscrits sans « préméditation », juste parce qu’ils sont « tombés sur le mooc par hasard », ont-ils statistiquement plus ou mois de chances de le « terminer » (quel que soit le sens qu’ils donnent à ce terme) ?
    Merci.
    @lcino

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *