Une certaine curiosité des enseignants vis-à-vis des MOOC

DiplomaJe poursuis aujourd’hui sur la question de la velléité de nombre de participants de tester un nouveau format d’apprentissage (en l’occurrence, dans notre cas, le MOOC). La raison pour laquelle je m’étais intéressée à la question découle en partie de la forte représentation du secteur de l’éducation et de la formation parmi les participants. Je souhaitais examiner l’hypothèse selon laquelle nombre d’entre eux suivaient le cours avant tout pour expérimenter le format MOOC.

Cette analyse fait suite aux travaux de Seaton et al. (2015), qui avaient déjà montré que près du tiers des répondants d’une enquête diffusée dans le MOOC d’électronique 6.002x du MIT sont des enseignants, entre 5 et 10% des répondants enseignant ou ayant enseigné la discipline correspondant au cours. Il est vraisemblable que l’expérimentation caractérise davantage les premières inscriptions à la plate-forme que des participants ayant une certaine expérience dans le suivi de MOOC.

La surreprésentation du secteur de l’éducation et de la formation peut s’expliquer par une autre hypothèse, suggérée par Seaton et al. (2015) : elle reflèterait l’existence d’enseignants ou de formateurs considérant le MOOC comme une source de ressources pédagogiques. Les enquêtes de Carson et al. (2006, p.8) montrent que près de la moitié des enseignants répondant aux enquêtes sur les usages qu’ils font des OCW du MIT souhaitent avant tout réutiliser les ressources à disposition lors de la mise au point de leur propre cours, et non pas suivre la formation.

Les enseignants identifiés par les enquêtes pourraient représenter la « partie immergée de l’iceberg », un nombre significatif d’autres enseignants s’inscrivant au cours simplement pour avoir accès aux ressources, notamment pour préparer un cours, générant ainsi des inscriptions ne débouchant pas sur un certificat. Ceci est une explication d’autant plus plausible que le nombre de participants se contentant de télécharger la quasi-totalité des vidéos pédagogiques du cours est généralement supérieur au nombre de certifiés. Un croisement des données sur les catégories socioprofessionnelles, de motivations, et des données de téléchargement serait nécessaire pour étayer cette hypothèse.

Indépendamment de l’implication du secteur de l’éducation et de la formation, la velléité d’expérimenter le format MOOC existe également dans d’autres secteurs d’activité, bien qu’elle reste peu représentée. Il est plausible que cette velléité ne se traduise que rarement par la volonté de suivre un MOOC dans son intégralité, de sorte que les participants s’inscrivant avant tout dans cette logique sont surreprésentés.

On peut se questionner sur la pertinence qu’il y a à considérer « l’expérimentation du format MOOC » comme un motif disposant d’une existence propre. A bien des égards, il s’apparente selon les situations à différents motifs de la typologie de Carré (2002). Ainsi, si l’expérimentation a pour objectif de déboucher sur un projet professionnel, la démarche s’apparente à la logique opératoire professionnelle, tandis que si le participant souhaite mieux comprendre ce que sont les MOOC, sans envisager d’application particulière.

Pour autant, on ne peut s’empêcher de remarquer que c’est la participation à la formation davantage que l’apprentissage de son contenu qui motive ces utilisateurs. Il est vraisemblable que le fait de participer à la formation avant tout pour en comprendre le fonctionnement soit relativement spécifique des MOOC, du fait de l’engouement médiatique (Bulfin et al., 2014) que ces cours ont connu.

Il est en revanche peu probable que les utilisateurs qui s’inscrivent dans cette logique soient largement représentés parmi les certifiés. Si l’objectif est de simplement découvrir le format MOOC, un investissement important dans la formation, débouchant sur l’obtention d’un certificat, n’est peut-être pas considéré comme nécessaire par le participant. Un croisement entre données d’inscription, traces d’activités, et données autodéclarées sur les motifs d’entrée, serait nécessaire pourrait confirmer cette hypothèse.

Leave a Comment

Filed under Non classé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>