Ecoles de commerce : fusions, alliances ….le mouvement va continuer !

L’annonce par Educpros d’un projet intitulé ‘France Business School’, qui pour l’instant ne correspond qu’à une marque déposée, n’est pas en soi étonnante.

Ce projet, se situerait ainsi dans la lignée des alliances (ESC Toulouse et Euromed : partage de campus à l’étranger), des rumeurs de projets de fusion (Rouen et Reims), de la fusion complète réalisée entre Nice et Lille, ou de celle projetée entre Dauphine et l’IAE de Paris.

Ces mouvements stratégiques sont normaux, compréhensibles dans un secteur en maturité au plan national, et en pleine mutation internationale.

Les professeurs de stratégie se régalent à l’idée de pouvoir illustrer ainsi leurs concepts ! Les données du secteur sont connues : intensification et globalisation de la concurrence, exigences de qualité croissante, rôle des « agences de notation » du secteur (organismes d’accréditation), raréfaction des ressources financières et académiques, etc.

Les alliances et fusions peuvent permettre des mises en commun de ressources et des synergies au plan global.

Elles seront bénéfiques pour les étudiants (ce qui est l’essentiel en termes de mission) si elles reposent sur un projet stratégique ambitieux et mobilisateur, un projet pédagogique novateur qui répond aux attentes des étudiants et des entreprises (ce qui primordial pour les écoles), et si les cultures sont compatibles.

Il est clair que dans les années à venir, les enseignants et les étudiants en management vont devoir se faire à l’idée que les cas d’application ne seront pas seulement dans les entreprises….mais aussi dans leurs propres écoles ! :-)

Article du on Jeudi, décembre 8th, 2011 at 15:10 dans la rubrique Alliances, Ecoles. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

2 commentaires “Ecoles de commerce : fusions, alliances ….le mouvement va continuer !”

  1. Fusion ou Absorption? | Le blog de Michel Kalika dit:

    […] Le mouvement est engagé et va profondément modifier le secteur. SKEMA (Nice, Lille) a initié le mouvement, Reims et Rouen ont suivi, Marseille et Toulouse ont évoqué une alliance, FBS annonce la fusion de plusieurs écoles. Ce qui est frappant, c’est l’accélération du mouvement et le retournement d’alliance, comme si la pression s’accentuait. Il est vrai que Bordeaux avait été très sévèrement jugé par un rapport AERES (PDF) sur le plan académique et se trouvait fragilisé. […]

  2. Dieneba dit:

    Aujourd’hui la chine a le plus grand nombre d’étudiants mobiles (1.3 millions en 2010). Cette tendance démontre une internationalisation de la main d’oeuvre. Il faudra que les écoles de management effectivement s’adaptent à cette nouvelle donne.

    Dieneba (www.linguapassion.com)

Laisser un commentaire