Professionnalisation : (très) brève.

Je conseille à tous les lecteurs de lire avec attention les commentaires que Pierre Dubois vient de poster au sujet de mes deux précédents billets. Il y a là toute une série de remarques importantes et je me propose de réagir à quelques-unes lors de mon prochain texte. Notamment, je signale de suite que je partage les réserves de Pierre Dubois au sujet de la manière dont le Ministère envisage aujourd’hui de « teinter » la licence générale de professionnalisation. Je dois même avouer que c’est en large partie du fait de cette perspective que je me suis décidé à aborder de manière un peu « frontale » le problème de la professionnalisation. Car j’ai vu dans cette immixtion de l’obsession du stage dans la licence générale une étape de plus dans ce que je considère comme une dérive — à partir d’un objectif initial louable et de la possibilité de l’utilisation raisonnée d’un outil (le stage) qui ne devrait être qu’un des instruments à notre disposition, parmi beaucoup d’autres.

J’expliquerai donc prochainement ce que je propose, en lieu et place de cette facilité de la réponse : stage, afin de préparer les étudiants aux questions liées à la leur préparation aux problématiques de construction des parcours d’activité.

Je me réjouis, comme Pierre Dubois, que les Blogs éducpros puissent commencer à dialoguer. Les sujets que nous évoquons le méritent. Et si je ne suis pas en accord avec Pierre Dubois sur un certain nombre de questions, son blog est un des plus décapants du moment en matière de réflexion sur l’enseignement supérieur.

Be Sociable, Share!

Article du on jeudi, février 3rd, 2011 at 15:10 dans la rubrique Débats. Pour suivre les flux RSS de cet article : RSS 2.0 feed. Vous pouvez laisser un commentaire , ou un trackback sur votre propre site.

Un commentaire “Professionnalisation : (très) brève.”

  1. Irnerius dit:

    Bonsoir Michel. Je suis fort heureux que vous appuyiez l’idée d’une communauté de blogueurs d’EducPros, dépassant un groupe de blogueurs individuels, publiant des chroniques, sans aucune interaction avec les autres. Nous pouvons faire mieux tous ensemble : mettre sur la table les questions que doit résoudre l’enseignement supérieur français, les analyser le plus rigoureusement possible et esquisser des solutions à débattre au sein de la communauté. Un blogueur isolé s’enferme dans ses solutions « miracle » ; une communauté de blogueurs complexifie les solutions et est dobc plus efficace. La question de la professionnalisation de et dans l’enseignement supérieur doit être débattue et vous y contribuez.

    Vivement qu’EducPros nous donne un moyen (au moins technique) de débattre collectivement. Ce pourrait être par exemple un débat hebdomadaire sur une question précise : « Les IDEX » par exemple. les Idex : voici ce qu’en disent les blogueurs d’EducPros. A suivre donc.

Laisser un commentaire