Consensus sur le service civique et l’éducation populaire

Le débat que le Sénat a conduit sur la création du Service civique a abouti à un vote unanime, fait suffisament rare pour pouvoir être salué.

Il a aussi permis que s’exprime un consensus sur l’Education populaire, comme en témoigne le compte rendu des débats, à propos de la transformation de l’INJEP en « Agence du service civique et de l’éducation populaire »

M. Martin Hirsch, Haut-commisaire :  « Cet amendement me donne l’occasion de rappeler mon attachement aux termes « éducation populaire », qui sont importants et qui apparaissent aujourd’hui dans le titre de l’INJEP. Je tenais à le souligner parce que l’éducation populaire prépare à l’engagement civique et je ne voudrais pas que nos interrogations sur la transformation de l’établissement public laissent penser que nous voulons passer à la trappe celle-ci. »

M. Yannick Bodin. Sénateur PS de Seine et Marne : «  Je rejoins les propos de M. le haut-commissaire dans la mesure où l’expression « éducation populaire » a, aujourd’hui, une définition quasiment historique, qui est consubstantielle à toutes les politiques qui ont été conduites depuis au moins 1936, si vous me permettez cette référence. On n’a jamais changé de formule parce que, depuis cette date, on sait ce que cela veut dire.« 

Et comme toujours, dans un consensus, il y a un intervenant qui montre qu’il se situe hors du sens commun. C’est à Serge Dassault qu’est, une nouvelle fois, revenu ce rôle.

Le Sénateur UMP de l’Essonne, déclaré inéligible aux élections municipales de Corbeil-Essonnes par le Conseil d’Etat a en effet affimé

« La délinquance et l’insécurité s’expliquent par l’inactivité des jeunes, laquelle est due à un manque total de formation professionnelle, conséquence de l’inaptitude de l’éducation nationale à proposer à nos enfants un enseignement professionnel dès l’âge de quatorze ans. …L’instauration d’un enseignement professionnel à partir de l’âge de quatorze ans dans un collège spécialisé pour tous les enfants qui ne sont pas doués pour les études – et il y en a, mais ils pourraient faire autre chose – permettrait de résoudre ces problèmes. Il faudra bien y arriver. »

Toujours aussi simpliste, et en réel décalage avec un débat de bonne tenue.

 

Le compte rendu intégral du débat sur le Service civique au Sénat http://www.senat.fr/seances/s200910/s20091027/s20091027012.html

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

Leave a Reply