Une curieuse conception de l’autonomie des Universités

Les Présidents d’Universités touchent une prime, liée à l’exercice de cette lourde responsabilité. Normal

Cette prime est de 50 % supérieure pour les Universités étant passées aux responsabilités élargies. Compréhensible

Cette prime peut, en plus être majorée de 20 %, à titre exceptionnel. Pourquoi pas ?

Mais ce qui ne peut que surprendre, c’est de savoir qui attribue cette majoration exceptionnelle : le Ministre

« En outre, les montants individuels de prime peuvent, dans ce cas et pour ces mêmes personnels, être augmentés, par décision du ministre chargé de l’enseignement supérieur, dans la limite de 20 % du montant de la prime majoré en application de l’alinéa ci-dessus, en fonction de la réalisation d’objectifs et des résultats d’indicateurs fixés et notifiés en début d’année par ce même ministre. « 

Curieuse conception de l’autonomie des Universités qui voit le Ministre se donner le pouvoir de récompenser financièrement,  directement, ceux des Présidents qui auront mis en oeuvre, non les objectifs fixés par le Conseil d’Administration de l’Université autonome, mais les objectifs fixés par le Ministre : cela ressemble plus à de la tutelle qu’à de l’autonomie !

Décret n° 2010-664 du 16 juin 2010 modifiant le décret n° 90-50 du 12 janvier 1990 instituant une prime d’administration et une prime de charges administratives attribuées à certains personnels de l’enseignement supérieur  sur http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000022360508&dateTexte=&oldAction=rechJO&categorieLien=id

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

Leave a Reply