Orientation pour tous : confusion autour du « lieu unique » et retour du centralisme

Après avoir accueilli sur ce blog  avec sympathie les premières déclarations du Délégué à l’Information et à l’Orientation, Jean-Robert Pitte, nous sommes au regret de constater que le projet de décret soumis à l’avis du Conseil National de la Formation Professionnelle Tout au Long de la Vie,  le CNFPTLV, sur la création du label national «Information et oriention pour tous » confirme les défauts que nous avions relevés dans le texte issu de la présentation par le Délégué  au Sénat.

Le premier tient à une étonnante confusion sémantique, dont il est impossible de croire qu’elle ne soit pas volontaire. Le projet de décret mentionne un « lieu unique« , mais précise que celui-ci  » prend la forme d’un site ou d’un réseau territorial constitué de plusieurs organismes ».  Curieux lieu unique, qui n’a d’unique que le nom ! Sur que cela va aider à rendre le concept aisément perceptible et contribuer à l’objectif affiché de lisibiilté par le public. D’ailleurs dans le projet de décret, pourtant court, apparait déjà la contradiction puisqu’il est mentionné la localisation. Comment localiser un réseau ?

Il est par ailleurs confirmé que c’est le Préfet de Région, et lui seul, qui décernera le label aux lieux, dits uniques, après avis de la commission compétente du  Comité de coordination régional de l’emploi et de la formation professionnelle, CCREFP, (et non du Conseil lui même). Mais si l’avis est oblligatoire, il n’y a pas d’obligation d’un avis conforme et le Préfet de Région a tout pouvoir pour labelliser un organisme dont la demande aurait reçu un avis défavorable.

Décidément, le Gouvernement a du mal à reconnaitre que les lois de décentralisation ont donné en la matère aux Conseils Régionaux une indéniable compétence.

Un dossier malheureusement mal parti, face à un enjeu qui aurait mérité autre chose.

 

Le projet de décret http://acop-asso.org/images/stories/acopf/label.pdf

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

Leave a Reply