L’emploi des jeunes : une question complexe, une réponse simpliste

Dans les voeux qu’il a adressé aux partenaires sociaux (en l’absence de la CGT qui avait choisi de ne pas se rendre à l’invitation traditionelle), le Président de la République a traité la question de l’emploi des jeunes en déclarant

« L’accès des jeunes à l’emploi est un problème structurel, aggravé par la crise. Il convient de s’appuyer sur les outils qui ont fait leurs preuves, tels que l’alternance, nouvelle voie d’excellence, et qui doit être développée davantage. « 

Il se confirme que nous allons avoir de la part de l’Etat un traitement de la question, complexe, de la situation des jeunes résumée en une seule mesure, des propositions pour le développement de l’alternance. Encore faut-il être très attentif à ce que signifie réellement cette appelation de « nouvelle voie d’excellence »

On se demande vraiment pourquoi, autour de Martin Hirsch, beaucoup ont travaillé pour élaborer un « livre vert pour la jeunesse »

On se demande si quelqu’un va s’intéresser aux enseignemenrs des expérimentations qui ont été lancées et qui commencent à produire des enseignements

Il faut espérer que les partenaires sociaux qui ont mis l’emploi des jeunes au premier rang de leur Agenda social auront une vision plus ouverte de l’éventail des solutions qu’il faut mettre en oeuvre simultanément pour améliorer durablement la situation des jeunes dans notre pays, et qu’ils résisteront à la tentation qu’on sent poindre du côté de l’Etat de se contenter de bricoler , à la marge, l’alternance pour pouvoir dire que l’on n’est pas resté les bras ballants devant l’annonce d’une « génération sacrifiée« .

 

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

One Response to “L’emploi des jeunes : une question complexe, une réponse simpliste”

  1. pdubois Says:

    Il faudra sans doute attendre (et même !) une vague de suicides de diplômés du supérieur qui ne trouvent pas de travail. L’exemple donné en Tunisie peut traverser très vite la Méditerranée.

Leave a Reply