Les entreprises ont l’intention d’embaucher moins d’apprentis

Les Orphelins Apprentis d’Auteuil ont fait réaliser par IPSOS une enquête sur l’apprentissage auprès de 301 chefs d’entreprises comptant entre 10 et 499 salariés qu’ils ont rendu publique, ce qui doit être salué. Certains résultats de cette enquête sont fort  intéressants.

Tout d’abord s’affirme le décalage entre la bonne image de l’apprentissage en général, et les intentions d’embaucher des apprentis dans l’année à venir, lesquelles sont en baisse significative, puisque les deux tiers des chefs d’entreprises interrogés déclarent avoir l’intention d’avoir moins recours à des apprentis, preuve s’il en fallait que la décision de l’Etat d’arrêter les primes au motif qu’elles étaient liées à un contexte économique maintenant dépassé est totalement inopportune. Nous ne sommes pas sortis du contexte de crise !

Nous notons également que plus de la moitié des chefs d’entreprise fait part d’une incompréhension de la différence entre contrat d’apprentissage et contrat de professionnalisation

Enfin nous notons que la moitié des chefs d’entreprise déclare verser la taxe d’apprentissage dont il est redevable à un OCTA sans en préciser l’affectation, et qu’en plus 13 % des chefs d’entreprise déclarent ignorer où est versée leur taxe. Quant on voit la débauche d’énergie, et de coûts, déployés par certains pour collecter cette taxe, on mesure qu’il y a là matière à rationalisation.

Espérons que ce travail sera lu par les décideurs.

Les résultats complets de la consultation sur http://www.fondation-auteuil.org/images/stories/pdf/aider/2011/apprentis_auteuil_ipsos_dec_2010.pdf

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

2 Responses to “Les entreprises ont l’intention d’embaucher moins d’apprentis”

  1. pdubois Says:

    Moins d’embauches en CDI, moins d’embauches en CDD, moins d’embauches d’apprentis, davantage d’embauches en interim, recours plus fréquent aux stages et même aux stages illégaux (ta chronique précédente). Quelle est la suite ? Le recours aux bénévoles, en lieu et place de salariés, d’apprentis ou de stagiaires.

  2. mabherve Says:

    On peut faire encore mieux (ou pire) Voir
    Payer pour travailler.

    http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2009/08/30/payer-pour-travailler/

Leave a Reply