L’apprentissage dans le secteur public : une faible progression

Le 29 Septembre 2009, dans son discours d’Avignon “Agir pour la jeunesse”, le Président de la République annonçait

“La Fonction publique s’ouvrira à l’apprentissage. Rendez-vous compte qu’alors que l’État depuis des années plaide pour le développement de l’apprentissage, il y a moins de 6 000 apprentis dans la Fonction publique. C’est un scandale parce que cela consiste pour l’État à dire aux entreprises : « Faites ce que je dis et surtout pas ce que je fais. » Et quelle est la crédibilité de l’État de pousser les entreprises à proposer des places d’apprentissage et lui-même, dans ses propres services de ne pas en donner. L’apprenti ou l’apprentissage, ce n’est pas simplement les travaux manuels. Il y a des tas de domaines dans la fonction publique où nous devons prendre des jeunes apprentis pour les aider à se préparer à la situation qui sera la leur dans la société.”

La déclaration est forte, l’objectif affirmé, la détermination semble sans faille. Au moment où les chiffres définitifs de l’année 210 viennent de paraitre, ils méritent d’être examinés au regard de cette déclaration présidentielle : 7826 apprentis en 2009, 8388 en 2010, soit 7% d’augmentation d’une année sur l’autre

Sans polémiquer, il faut bien constater que le discours présidentiel n’a pas eu un impact significatif au niveau de sa force. Nous saurons plus tard comment se répartissent ces contrats entre les trois fonctions publiques (Etat, territoriale, hospitalière) et verrons si pour ce qui est de l’Etat proprement dit quels sont les résultats, et quelle est, en la matière, la crédibilité de l’Etat.

En attendant, peut-être Nadine Morano trouvera-t-elle dans un tiroir, sous la poussière, le très intéressant rapport de Laurent Hénart sur le sujet, rapport que Laurent Wauquiez avait enterré très soigneusement, alors que nombre de ses propositions  permettant le développement de l’apprentissage dans le secteur public, n’avaient aucun coût pour les budgets publics.

Et pendant ce temps, un système parallèle , le PACTE, continue son inexorable destin vers une extinction, puisqu’en deux ans nous sommes passés de 556 contrats à 295, sans que personne ne semble s’en émouvoir (voir PACTE, un programme qui n’en finit pas de mourir)

 Les chiffres dans http://www.travail-emploi-sante.gouv.fr/IMG/pdf/PEFE1210.pdf

Le rapport de Laurent Hénart « Développer les formations en alternance dans le secteur public «   http://lesrapports.ladocumentationfrancaise.fr/cgi-bin/brp/telestats.cgi?brp_ref=094000504&brp_file=0000.pdf

Partagez ce billet !

Tags: , , , ,

Leave a Reply