Orientation : en Pays de la Loire le CESER affirme la volonté régionale

Pendant que la parution du décret annoncé pour la labellisation du « lieu unique éclaté » prévu en matière d’orientation, la réflexion se poursuit dans les Régions.

Le Conseil Economique Social et Environnemental Régional des Pays de la Loire vient d’approuver un rapport intitulé « Déclinaison en région du service public d’orientation »

Ce rapport met bien en évidence que la volonté de l’Etat d’assurer, seul, la responsabilité de la labellisation, ne heurte pas seulement les élus régionaux, mais aussi les acteurs économiques et sociaux en Région, qui manifestent leur attachement à ce que procédure s’appuie sur les constructions régionales et leur crainte qu’elle les ignorent, voire les bousculent

Les propositions issues de de rapport, adoptées à la quasi unanimité de l’assemblée consultative, traduisent bien cette crainte. Nous reprenons les plus stratégiques

Préconisation n° 1 :

dans l’attente d’une réflexion collaborative aboutie sur l’architecture d’un portail national unique, il faut maintenir le portail régional meformer.org qui offre une connaissance précise des réseaux d’information et de formation, de l’évolution du tissu économique régional et qui permet des réponses au plus près des attentes. Il convient de maintenir sa réactivité et d’améliorer sa convivialité – en particulier pour les jeunes.

Préconisation n° 2 :

la plate-forme téléphonique de la Région doit aussi être articulée avec celle de l’ONISEP qui est déjà déployée au niveau national

Préconisation n° 6 :

la mise en place d’un service public de l’orientation ne doit pas aboutir à une unification prématurée des organismes actuellement spécialisés qui diminuerait la qualité du conseil alors que celui-ci demande un niveau d’expertise confirmé.

Préconisation n° 9 :

l’animation de ce réseau devra être pilotée par la Région dans un large esprit de collaboration avec toutes les parties prenantes pour harmoniser et dynamiser les pratiques professionnelles. Un indispensable plan de professionnalisation, concerté, ouvert à l’ensemble des acteurs de l’information et de l’orientation devra garantir le développement des compétences.

Un autre point de ce rapport mérite attention, car il met en évidence le fait que l’Etat a affirmé une forte ambition, sans pour autant  mettre les moyens financiers en cohérence avec celle-ci, en particulier pour que la demande d’écoute, de conseil, d’accompagnement  ait en face d’elle une réponse humaine, et pas seulement un portail !

« La demande d’information et de conseil s’accroît. Les personnes doivent pouvoir bénéficier d’une aide solide tant le champ de la formation est aujourd’hui complexe. Aussi le nombre de professionnels doit-il permettre de répondre à ces attentes. Constatons aujourd’hui que pour les prestataires les plus sollicités, qu’il s’agisse des Centres d’information et d’orientation ou de Pôle Emploi, les ressources humaines sont insuffisantes pour répondre aux besoins d’orientation des personnes accueillies ».

Il n’est surement pas neutre que ce soit ce paragraphe dont le MEDEF ait, vainement, tenté d’obtenir la suppression

Il est probable que ce rapport est révélateur de ce qui s’exprimera dans l’ensemble des Régions, selon des formes différentes

Le rapport

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , ,

Leave a Reply