Intérêt général et intérêt électoral : suspendre les suppressions de classes dans les départements renouvelables aux sénatoriales

Avoir des responsabités politiques c’est d’abord être porteur de l’intérêt général. C’est parfois aussi défendre des intérêts plus particuliers, et en particulier ceux de son territoire. Et c’est enfin défendre ceux de son bord politique, de son parti. On décèle les « Hommes d’Etat » à leur capacité à privilégier l’intérêt général sur les intérêts particuliers.

Nous venons d’avoir un exemple de l' »Anti-Homme d’Etat«  avec cette déclaration de Bruno Sido, Sénateur UMP de la Haute-Marne, déclarant sur Public Sénat qu’il est favorable à la RGPP, dont l’une des conséquences est la suppression à la prochaine rentrée d’un certain nombre de classes, en déclarant «  Je ne doute pas qu’en France il faille appliquer cette RGPP ».

Pour éviter que ces feremetures de classes aient des conséquences négatives pour la majorité lors de prochaines élections sénatoriales qui s’annoncent incertaines, il propose une solution « C’est quand même plus facile de le faire déjà dans ces départements qui sont non-renouvelables et de le faire ensuite dans les départements une fois qu’ils sont renouvelés ».

 Appliquer imméditement les suppressions de classes dans les départements non renouvelables  et reporter ces fermetures de classes après les élections sénatoriales dans les départements renouvelables, il fallait oser le proposer, dans un pays attaché au principe d’égalité

Le plus étonnant est que ce Sénateur fasse précéder ses propos de cette affirmation « Il faut quand même être intelligent». Il n’est pas sur que formuler cette proposition publiquement, pour satisfaire les intérêts élactoraux de la majorité sera considéré comme une preuve d’intelligence. Surtout si l’on se rappelle que Bruno Sido est élu du même Département que Luc Chatel, et que dans la Haute-Marne les deux Sénateirs UMP sont renouvelables !

Cette déclaration devrait figurer en bonne place dans un prochain concours des perles de l’année

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

2 Responses to “Intérêt général et intérêt électoral : suspendre les suppressions de classes dans les départements renouvelables aux sénatoriales”

  1. Dubois Says:

    Edifiant ! Pour boucler la preuve d’une belle « intelligence » de terrain, il reste à vérifier que la Haute-Marne est préservée de fermetures de classes à la rentrée 2011 !

  2. Source d'économie Says:

    c’est que l’homme aime ouvrir la bouche, même quand il ne le faudrait pas. Encore un indice en ce sens :

    http://www.laffranchi.fr/Haute-Marne-au-Senat-42000-euros-de-frais-de-bouche_a125.html

    La RGPP ne s’applique pas partout !

Leave a Reply