D’une carte d’apprenti à une carte d’étudiant des métiers

Au moment où la discussion de la propostion de loi Cherpion se termine à l’Assemblée Nationale avant d’être inscrite à l’ordre du jour du sénat, il est intéressant de s’intéresser à la carte d’etudiant des métiers que l’article 1 de la proposition de loi propose de créer. 

Rappellons qu’il existe depuis 2005 une carte d’apprenti en application de l’article 4 du décret n° 2005-1117 du 6 septembre 2005 relatif à l’apprentissage, et de l’arrêté du 12 septembre 2005 publié au journal officiel du 5 octobre 2005 qui précise l’ensemble des caractéristiques de la carte nationale d’apprenti.

On sait que « sa taille maximale est de 17 x 14,225 mm » et que « la photo de l’apprenti (tête découverte) est située en haut à droite du recto et ne doit pas dépasser la taille de 24 x 32 mm », et beaucoup d’autres exigences de forme, mais on ne sait absolument pas à quels avantages elle donne droit.  Il est aussi précisé que la mention « Etudiant des métiers » figure sur la carte

Une enquête de « l’Apprenti » menée auprès de 1555 apprentis, nous montre que cette carte est loin d’avoir atteint ses objectifs. D’abord parce que pratiquement la moitié des apprentis, 47 % exactement, déclarent ne pas la posséder, alors qu’elle devrait leur être délivrée automatiquement par le CFA.

Et parmi ceux qui la possédent, c’est un peu plus de la moitié, 52 %, qui déclare ne jamais l’utiliser

Il existe donc une carte, créée par la loi , que seulement 1/4 des apprentis utilisent, ce qui justifie que lors du débat à l’Assemblée Nationale, Jean-Patrick Gille, Député PS d’Indre et Loire, l’ait qualifiée de « simple morceau de plastique »

Est ce que l’urgent était d’en créer une nouvelle ou de permettre à celle qui existe d’être effectivement utilisée par tous les apprentis ? Mais, l’effet de communication entraîne le fait qu’il apparaît plus porteur d’annoncer une création que de veiller à son utilisation effective.

Nous reprendrons cette thématique à propos du portail national de l’alternance.

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

2 Responses to “D’une carte d’apprenti à une carte d’étudiant des métiers”

  1. Pierre-yves Says:

    Je vaide sans probleme

  2. Jérémy Says:

    Tout à fait d’accord, l’avantage qui doit en découler n’est pas encore arrivé jusqu’à l’apprenti

Leave a Reply