Laurent Wauquiez fonde son action contre les dérives des stages sur une étude qu’il est le seul à connaitre

Nous avons sur ce blog suivi le cadrage progressif des stages, et nous nous sommes félicités quand Laurent Wauquiez a annoncé le mois dernier sa vigilance sur ce sujet (voir Laurent Wauquiez veut s’attaquer aux abus concernant les stages. Chiche !)

Nous nous félicitons à nouveau de sa volonté de traquer les «marchands de stage». affirmée dans un entretien à Libération, même si nous demeurons interrogatifs sur la capacité à déceler les dérives, quand on connait les moyens en baisse de l’Inspection du Travail, et dubitatifs sur les « sanctions extrêmement importantes » qu’il annonce, la loi ne les ayant pas prévues.Mais nous ne pouvons qu’être étonnés qu’il fonde son argumentation sur une étude qu’il semble être le seul à connaitre, puisqu’une note en fin d’article précise que «  Ces chiffres sont issus d’une enquête interne que nous n’avons pas pu consulter, menée en 2009-2010 par le ministère de l’Enseignement supérieur et la direction générale de l’enseignement supérieur et de l’insertion professionnelle. »

On peut tout à fait admettre que des études touchant à la sécurité du pays ou mettant en cause des personnes ne soient pas publiques. Mais quand une étude porte sur la qualité des stages, qu’est ce qui justifie le fait qu’elle ne soit pas consultable ?

Est ce que le Ministre se rend compte en agissant ainsi qu’il introduit lui-même un doute sur l’action, à priori positive qu’il annonce ?

Be Sociable, Share!

Tags: ,

One Response to “Laurent Wauquiez fonde son action contre les dérives des stages sur une étude qu’il est le seul à connaitre”

  1. Dan Kingsford Says:

    Bonjour juste un petit commentaire pour vous écrire que c’est un très bon sujet que vous avez expliqué . Je vous remercie

Leave a Reply