Adieu Gugli. Raymond Guglielmo nous a quittés

C’est seulement par la rubrique nécrologique du Monde du 30 Octobre que nous l’apprenons. Raymond Guglielmo, que tous, collègues et étudants, appelaient Gugli est mort le 18 Octobre 2011.

Agé de 88 ans, il avait prolongé, autant que possible, son enseignement de Géographie à l’Université de Paris VIII, à Vincennes, dont l’effervescence brouillonne lui convenait parfaitement,  puis à Saint-Denis.

Spécialiste de géographie industrielle (et en particulier de l’industrie chimique) , sous l’impulsion de Pierre George, et de géographie urbaine, Gugli était avant tout un pédagogue, heureux de transmettre connaissances et méthodes à des générations d’étudiants, doublé d’un infatigable militant, en révolte constante contre l’injustice, pensant qu’il était toujours important de militer, pour de multiples causes, au point de ne jamais soutenir sa thèse et, en conséquence de ne jamais être nommé Professeur.

Mais au fond, Gugli était surement bien plus heureux lorqu’il emmenait un groupe d’étudiants découvrir la réalité de l’industrie sur le terrain cévenol, à Bessèges ou Alès, comme j’ai eu la chance d’en bénéficier, ou lorsqu’il participait aux luttes contre les fermetures d’aciéries  en Lorraine ou se mobilisait sur le plateau du Larzac, que dans les cénacles universitaires.

C’est d’ailleurs cet aspect de Gugli qui sera mis en exergue, en 1991, par l’Université de Paris VIII dans un colloque/hommage, suivi d’un ouvrage intitulé  » Géographie et contestations, autour de Raymond Guglielmo« 

Son décès est l’occasion de relire l’article de Claude Bataillon « Six géographes en quête d’engagement : du communisme à l’aménagement du territoire. Essai sur une génération« , paru en 2006 dans CyberGéo.

Ces six géographes Raymond Guglielmo, Bernard Kayser, Yves Lacoste, André Prenant, Michel Rochefort et Raymond Dugrand, ont tous, selon des axes divers, marqué la géographie française. Ils furent tous dans leur jeunesse membres du PCF et constituaient au sein de l’Institut de Géo de Paris, marqués par Pierre George et Jean Dresch,  l’ « équipe du PC » qui obtenait des résultats remarquables à l’agrégation, Gugli étant pour sa part reçu premier du concours en 1952.

Marqués par la Résistance pour les plus âgés comme Gugli, et par le combat contre la colonisation, en particulier en Algérie, pour les plus jeunes, ils ont toujours concilé, parfois avec difficulté, leur engagement à gauche et leur investissement universitaire dans l’enseignement et la recherche

Nous avons salué dans ce blog il y a un an André Prenant, celui qui est resté le plus souvent fidèle au PCF, au moment de son décès (voir André Prenant vient de mourir)

Raymond Dugrand, enraciné dans le Languedoc, fut le premier adjoint de George Frèche et le pêre d’Antigone. L’hommage qui lui a été rendu en Juin 2009  lors d’une journée « 30 ans d’urbanisme à Montpellier » illustre son oeuvre d’élu et d’aménageur

Michel Rochefort a marqué la Géographie Urbaine, et, entre, autres inventé le concept de « réseau urbain » , comme Bernard Kayser a marqué la Géographie de la ruralité. Quant au benjamin du goupe, Yves Lacoste il a, en particulier par la Revue Hérodote qu’il a fondé et dirigé durant des décennies, donné des lettres de noblesse à une Géopolitique française qui en avait bien besoin.

Avec la mort de Gugli, c’est une époque, celle de la Résistance qui s’en va. Cela vaut bien un hommage respectueux, au moment où les valeurs de cette époque sont fortement attaquées.

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , , , , , ,

7 Responses to “Adieu Gugli. Raymond Guglielmo nous a quittés”

  1. Irnerius Says:

    Merci Michel pour cet hommage à un de tes professeurs et pour cette belle leçon de géographie. Des enseignants qui entraînent leurs étudiants sur le terrain.
    Les géographes restent parmi les derniers à le faire. Lie aussi histoire de l’Institut de Géographie de Lille
    http://blog.educpros.fr/pierredubois/2011/09/21/histoire-dun-institut-de-geographie/

  2. Michel ABHERVE Says:

    Il y aussi un forte tradition géographique à Strasbourg, avec en particulier un proche de ceux que j’évoque dans cet article, mais un peu plus âgé, Jean Tricart, spécialiste de géomorphologie
    Il y fonda en 1956 le Centre de géographie appliquée

  3. Plet Françoise Says:

    Cher Michel
    Merci d’avoir parlé de Gug, et de Coquery..
    J’ai appris le décès de Gug par Alain Bué, et celui de Coquery par ton blog, que je ne connaissais pas, mais que lit mon mari.
    Alain et moi avons fait une notice (courte malheureusement – c’était la demande) Guglielmo pour le Maitron, parue il y a un an.
    Comme je ne sais pas très bien le statut de ce que l’on écrit à un blog, j’en reste là.
    Avec mes amitiés et mon bon souvenir.
    Françoise

  4. mabherve Says:

    L’hommage d’Alain Lipietz

    Un extrait
    « Mandarin, tu ne l’as jamais été, et pourtant je t’ai connu d’abord comme un grand chercheur, un grand géographe »

    sur http://lipietz.net/spip.php?breve442

  5. Michel Abhervé Says:

    Un article sur Raymond Gugielmo dans Wikipedia

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Raymond_Guglielmo

  6. Lekhal Says:

    salut Gug,
    c’est Malika.

    Alors : « tu te marres la haut. » Et oui, tu vois, la carto ne me lâche pas depuis 1992.Je réfléchie encore et encore dessus pour réaliser non au Rotring des cartes et des commentaires mais avec un outil qui ne n me plait pas : les ordinateurs…pourquoi ? parce que je suis plus rapide à la main et plus concentré.
    Bref, tu te souviens, tu m’avais conseillé -à ma demande- de lire un auteur Français dont je ne me souviens plus du nom, pour améliorer mes capacités rédactionnelles, je l’ai emprunté à la biblios, j’ai lu 4 à 5 pages et je l’ai rendu. J’étais dans la lecture de Paul AUSTER et de Georges ORWELL 1984.
    Revenons à la CARTO. C’est mon DADA. Je n’en est pas fait mon métier? Peut être un jour, QUI SAIT ?
    Bon évidemment tu es souvent dans un coin de mon esprit lorsque j’observe l’aménagement de notre environnement.
    Tu m’a appris l’essentiel pour vivre intelligemment et dignement.
    MERCI MONSIEUR GUGLIELMO.

  7. Michel Abhervé » Blog Archive » Michel Rochefort, un grand géographe nous a quitté Says:

    […] Bernard Kayser, André Prenant (voir André Prenant vient de mourir) et Raymond Guglielmo (voir Adieu Gugli. Raymond Guglielmo nous a quittés), c’est au tour de Michel Rochefort de nous quitter. Longue vie à Raymond Dugrand qui é […]

Leave a Reply