Adieu à Michel Coquery

Sale temps pour les géographes. Quelques semaines après Gugli (voir Adieu Gugli. Raymond Guglielmo nous a quittés), c’est Michel Coquery dont le décès est annoncé.

Spécialiste de la ville, Michel Coquery s’était investi totalement dans l’aventure du dépertement Urbanisme de l’Université de Paris VIII dès la période tumulteuse du Centre Universitaire Expérimental de Vincennes

Ces études sur Oran (« L’extension récente des quartiers musulmans d’Oran », Bulletin de l’Association des Géographes Français, n° 307-308, 1962) ,et Naples («Aspects démographiques et problèmes de croissance d’une ville « millionnaire » : le cas de Naples », Annales de Géographie, 1963, pp. 573-604) montrent son approche de la ville méditerranéenne dans toute sa complexité

Des années durant il a transmis à des générations d’étudients cette approche de la ville. Comment ne pas être triste

Et une dernière occasion de saluer sa passion de collagiste autodidacte, que relate le bulletin municipal de Malakoff, pages 14-1(

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , , , ,

Leave a Reply