4 chefs d’entreprise sur 10 affirment qu’ils auront moins recours à l’apprentissage en 2012

Comme chaque année, les Apprentis d’Auteuil publient une enquête menée à leur demande par IPSOS auprès d »un échantillon de chefs d’entreprises

L’un des enseignants les plus importants de ce travail se résume dans le fait que 40 % des chefs d’entreprise interrogés affirment qu’ils ont l’intention de moins recourir à l’apprentissage en 2012, alors que seulement 14 % affirment au contraire leur volonté d’y recourir davantage

Les chiffres sont encore plus inquiétants quand on constate que seulement 3% ont l’intention d’y recourir beaucoup plus, alors qu’ils sont 25 % à faire part de leur intention d’y recourir beaucoup moins. Ce sondage mériterait une réflexion approfondie sur la façon dont il faudrait agir pour infléchir ces intentions manifestées par les chefs d’entreprise et permettre que le développement de l’apprentissage ne soit pas seulement un discours mais une réalité

Nul doute que notre Ministre va s’y mobiliser quand elle aure la temps quand ses polémiques par Twitter lui en laisseront le temps

Cela serait peut être l’occasion d’avancer sur ce qui est cité par ces chefs d’entreprise comme la mesure qu’ils jugent la plus propice à développer l’apprentissage : « Garantie aux entreprises pendant la durée du contrat la présence d’ un interlocuteur relais, impliqué dans le suivi éducatif du jeune »

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

4 Responses to “4 chefs d’entreprise sur 10 affirment qu’ils auront moins recours à l’apprentissage en 2012”

  1. Michel ABHERVE Says:

    Une autre approche du même sondage par Marc Landré dans le Figaro
    « Taxe d’apprentissage: les patrons ignorent la réforme »

    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/01/04/04016-20120104ARTFIG00572-taxe-d-apprentissage-les-patrons-ignorent-la-reforme.php

  2. Michel ABHERVE Says:

    La même enquête donne lieu à un article intitulé
    L’apprentissage loué par les dirigeants de PME

    sur http://patrickgues.wordpress.com/2012/01/08/lapprentissage-loue-par-les-dirigeants-de-pme/

    Comme quoi on peut louer un dispositif et envisager d’y avoir moins recours !

  3. Michel ABHERVE Says:

    Sur Localtis

    Apprentissage : les chefs d’entreprise traînent des pieds pour 2012

    http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262993720&cid=1250262987189

  4. ravassard Says:

    Un axe d’analyse qui est souvent oublié s’agissant de l’apprentissage, c’est son contexte territorial très fort qui influe sur les pratiques de recrutement des entreprises. Ainsi les territoires ruraux et/ou moyennement éloignés de grandes villes voient-ils surtout le recours à l’apprentissage sur les niveaux 5 et 4, et dans des métiers où l’apprentissage est une voie d’entrée traditionnelle. Mais même là le discours des employeurs est ambigü comme il l’est sur la demande d’interlocuteur pendant la durée du contrat d’apprentissage : nous acteurs de CFA avons souvent beaucoup de difficultés à faire accepter nos propositions d’accompagnement.

Leave a Reply