L’accompagnement des jeunes apprentis, pour limiter les ruptures de contrats

Le modèle bourguignon fait école. Initié à Beaune, en Côte d’or, sous l’impulsion du Directeur de la Mission locale, Régis Barbier, le suivi externe et renforcé des jeunes apprentis a montré qu’il contribuait à réduire significativement le taux relativement élevé de rupture des contrats qui caractérise l’apprentissage.

Aujourd’hui, c’est dans l’aude qu’il se met en place, par une collaboration entre le CFA du Bâtiment de Lézignan-Corbières et la Mission locale de Carcassonne, comme nous en informe L’indépendant.

Ensemble, les deux structures s’engagent à trouver des solutions pour que les 16-25 ans suivent leur parcours jusqu’au bout. L’enjeu est de taille, car la première condition pour que le contrat d’apprentissage débouche sur un emploi, c’est bien qu’il aille jusqu’à son terme.

Pour ce suivi, différents outils sont mis en place : un « bilan de motivation », qui permet d’évaluer avec le jeune ses chances de réussite dans la branche qu’il convoite, la « période en milieu professionnel », qui donne à l’élève une idée de sa future formation en alternance, mais aussi une mutuelle, des crédits à taux zéro, le financement du permis de conduire (grâce à la Région), la gratuité des transports (avec le Département), une aide au logement

Bref, un accompgnement global du jeune, au sens où le souhaitait Bertrand Schwartz quand il inventa le concept de Mission locale, il ya 30 ans. Celui-ci se voit soutenu dans ses efforts par des partenaires qui travaillent ensemble. Trop simple pour être autre chose qu’une expérimentation !

Be Sociable, Share!

Tags: , , , , ,

6 Responses to “L’accompagnement des jeunes apprentis, pour limiter les ruptures de contrats”

  1. unik Says:

    Très belles photos design, encore bravo et bon long vie à L’accompagnement des jeunes apprentis, pour limiter les ruptures de contrats | Le Blog de Michel ABHERVE,

  2. Andrew Stemmerman Says:

    Je salue cette initiative. Elle est bonne et prépare déjà le jeune à prendre sa place en tant que future professionnel. Mais dites-moi est-ce qu’il y a beaucoup de ruptures de contrats ?

  3. Isaias Siglow Says:

    Bravo ! Belle initiative car les jeunes en ont grand besoin de cette aide.

  4. 48SI Says:

    Superbe initiative que d’accompagner ces jeunes. Un grand merci !

  5. Paris Serrurier Says:

    Dans mon entreprise de serrurier à Paris, j’ai en ce moment 2 apprentis et tous se passe très bien. C’est vrai qu’il faut beaucoup plus les accompagner mais il faut du temps aussi et le temps c’est de l’argent.

  6. Michel Abhervé » Blog Archive » Réactions au discours présidentiel sur l'apprentissage Says:

    […] par les Missions locales permet de réduire les taux de rupture des contrats d’apprentissage et L’accompagnement des jeunes apprentis, pour limiter les ruptures de contrats) , mais nul ne semble prendre d’initiatives pour généraliser une expérimenation évalueé […]

Leave a Reply