68 % des jeunes pensent que les apprentis ne sont pas entendus par la société

On parle beaucoup d’apprentissage, et relativement peu des apprentis. Mais il est encore plus rare que ceux-ci aient l’occasion de s’exprimer sur ce qu’ils vivent.

C’est pourquoi l’intiative de la Jeunesse Ouvrière Chrétienne, JOC, de réunir plusieurs centaines d’apprentis à Paris le 1 Mai doit être saluée.

A l’occasion, la JOC a fait réaliser un sondage (encore un !) sur l’image de l’apprentissage auprès de 1080 jeunes de 15 à 30 ans. Et les résultats doivent contribuer à la réflexion sur l’apprentissage

Dans les résultats que publie La Croix, on note que d’un côté 61 % des jeunes sondés estiment que les apprentis sont une formation passionante, ils sont 54 % à penser qu’ils n’ont pas de bonnes conditions de vie et de travail. Et globalement, ils sont 68 % à penser que les apprentis ne sont pas entendus par la société

Ces chiffres mettent en évidence le fait que les politiques publiques ont, pour une large part, négligé les apprentis en voulant promouvoir l’apprentiissage

Un encadré nous relate la situation d’Ephraïm qui pour faire un BEP d’électrotechnique industrielle a du contacter 200 entreprises, illustrant ce que nous dénoncions dans ce blog lors du lancement par Nadine Morano d’une campagne de communication visant les jeunes et leurs familles quand il aurait fallu viser d’abord les entreprises (voir Alternance : une campagne de communication à contre temps). Il lui est d’ailleurs reproché par le Président de la JOC, Stéphane Haar, de n’avoir jamais consulté les apprentis eux-même

Loin d’être unique cette situation est révélatrice des 54 % de jeunes qui avaient envisage un apprentissage et y ont renonce, soit en raison de la pression de l’environnement, soit faute d’avoir trouvé une entreprise acceptant de les accueillir

Souhaitons que cette intiative contribue à rappeler aux décideurs qu’on ne développera pas l’apprentissage sans les apprentis aux-même

Partagez ce billet !

Tags: , , , ,

Leave a Reply