L’abus de stages peut être organisé par l’Université

Parmi les points qu’il est possible de mettre au crédit du quinquennat précédent, et de Laurent Wauquiez en particulier, figure un certain progrès dans la moralisation des stages. Poussé en particulier par Génération Précaire, expert en médiatisations spectaculaires, et par les partenaires sociaux (voir Un léger progrès pour limiter les dérives des stages) le gouvernement a en effet pris un certain nombre de mesures utiles

Mais il ne sert à rien que le loi encadre mieux si ce dont des acteurs publics, comme les Universités, qui s’employent à la détourner en créant des cursus qui ne sont que des prétextes à des stages

 

Nous en prendrons deux exemples ; le DU Insertion Professionnelle de l’Université de Nice Sophia Antipolis, pour lequel il est proposé de se « réinscrire à l’Université [pour] vous aider à trouver un emploi en commençant par un stage conventionné » et le D.U. Stage post-formation de l’Université Lumière Lyon 2, dont l’objectif est de « permettre à des étudiants ayant achevé un diplôme de 1ère ou 2ème année de Master (professionnel ou recherche), d’acquérir une expérience professionnelle à valoriser dans leur recherche de premier emploi ».

 

Comment permettre de tels stages, non liés à un quelconque cursus de formation ? Et comment ceux qui les organisent ne se rendent-ils pas compte qu’en agissant de la sorte ils rendent plus difficile l’accès à l’emploi de l’ensemble de leurs étudiants ?

Comme quoi la loi ne suffit pas !

Be Sociable, Share!

Tags: , ,

5 Responses to “L’abus de stages peut être organisé par l’Université”

  1. Pierre Dubois Says:

    Tu as raison de dénoncer les dérives observées dans les universités, et en particulier la création de diplômes d’universités qui n’ont pas lieu d’être et qui obligent à une inscription nouvelle et donc payante pour les nouveaux diplômés !

    La préparation à l’insertion professionnelle est indispensable ; elle l’est de plus en plus. Mais elle doit se faire pendant la préparation du diplôme en licence professionnelle, en 2ème année de master !

  2. Camille S Says:

    Bonjour,
    Un article sur le sujet qui date de la rentrée dernière (2011) : « Stages hors-cursus interdits : ce qui a changé dans les universités » http://bit.ly/tjhegL /// Et l’année d’avant « Stages hors cursus interdits : un casse-tête pour les universités » http://bit.ly/bM3if3

  3. michelb Says:

    Bonjour, Fort belle intervention et commentaires sérieux. D’un autre côté, il faut avoir bien en tête que l’université est à présent privatisée, que les profs issus du public ne connaissant rien à l’organisation d’une entreprise, ni à la productivité. Mais ils doivent faire du fric pour leur autonomie. La lutte est âpre.
    Et connaissant la perte d’identité morale, éthique, pédagogique, républicaine ou tout simplement solidaire de l’université, ces comportements ne me surprennent pas et font partie d’un processus logique. Je constate même que des collègues veulent s’aligner sur les méthodes des lycées pour être sûrs d’un bon alignement. Allez comprendre. Chacun fait, fait, fait, c’qui lui plaît, plaît, plaît.
    Un autre non-sens est que l’université professionnalise (tiens dont???!!!) alors que les enseignants n’ont jamais mis un seul pied, un seul jour dans les entreprises, dans un métier d’entreprise. Le savoir dans la tête est autre chose.
    Quand à l’habitude, au lieu de parler de métier, on va parler à l’étudiant de filière ESA, EST, ST2ID, tous des trucs comme cela qui ne veulent rien dire. Quand on est chaudronnier, on est chaudronnier.
    Oui, l’université ne s’arrange pas, c’est clair. Mais l’université est une personne morale? Non? Ne devrais-je dire pas parler plutôt des gens intelligents qui sont derrière ses déformes?
    Il me semblait que le scientifique se devait de ne pas foncer dans le tas.
    Bien à tous

  4. jeux mahjong Says:

    C’est vraiment génial !

  5. Le Blog de Michel ABHERVE» Blog Archive » L’abus de stages est aussi du aux étudiants : illustration par l’étudiant qui a remis son cv au président de la République Says:

    […] Mettre en cause des Universités qui faciltent l’abus de stages, en créant des formations qui ne sont que des prétextes aux stages est tout aussi necéssaire (voir L’abus de stages peut être organisé par l’Université) […]

Leave a Reply