La semaine école entreprises, ou une conception réductrice de l’entreprise

Fin novembre est prévue la Semaine Ecole Entreprise. Celle-ci est destinée à faire connaitre le monde professionnel aux élèves. Les formes de la Semaine sont variées

  • visites d’entreprises qui font découvrir aux élèves le fontionnement d’une entreprise et de l’environnement dans lequel elle évolue
  • mini-entreprises pour faire appréhender de manière ludique et pratique le monde de l’entreprise à leurs élèves
  • concours qui incitent les élèves à développer leur curiosité pour des thèmes nouveaux, rarement abordés dans les enseignements traditionnels
  • interventions dans les classes de professionnels pour mieux comprendre les mutations à venir du marché du travail
  • rencontres entre enseignants et chefs d’entreprise qui favorisent le dialogue et aident les enseignants à mieux comprendre les enjeux économiques

On pourrait penser qu’une telle semaine a le souci de permettre la découverte de toutes les formes d’entreprises, de la diversité des statuts permettant d’entreprendre. Mais on doit se rendre compte que cette Semaine résulte d’un accord-cadre signé entre le Ministre de l’Education, Luc Chatel, la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche Valérie Pécresse et le MEDEF, représenté par sa présidente, Laurence Parisot, reconnu ainsi, de fait, comme ayant à lui seul vocation à représenter l’ensemble des entreprises

Signé le 22 juin 2010, cet accord est signé pour une durée de cinq ans sans qu’aucune possibilité de résilation, ni même de modification, ne soit prévue. Curieuse conception de la démocratie que de s’engager sur des durées très largement supérieures à son mandat, sans prévoir que ses successeurs pourraient avoir l’idée, il est vrai iconoclaste, et à la limite de l’imaginable,  de penser qu’il pourrait y avoir pluralité des modes d’entreprendre, et donc pluralité du monde patronal

Be Sociable, Share!

Tags: , , , ,

2 Responses to “La semaine école entreprises, ou une conception réductrice de l’entreprise”

  1. RV Says:

    Cette initiative est probablement « perfectible » en effet.
    Néanmoins, ne reste-t-elle pas une bonne initiative dans la mesure où les passerelles école-entreprise sont malheureusement encore peu nombreuses ?

  2. Jamika Salle Says:

    Cette loi Duflot est une énorme manne financière pour moi qui vient sous peu d’en profiter. Même si elle est bien inévidente à appliquer je vous suggère de vous procurer le Guide Essentiel Loi Duflot 2013 afin de vous familiariser avec cette loi à votre profit, ce livret m’a beaucoup informé. Vous pourrez le l’enregistrer sur votre ordinateur en cliquant sur mon nom. Merci aussi pour votre blog car cela m’a procuré de nombreux conseils.

Leave a Reply