Hôtellerie restauration : objectif contractualise : + 20 000 nouveaux apprentis. Résultat zéro

La baisse du taux de TVA dans la restauration s’était accompagnée d’engagements formels de la profession. Le rapport parlementaire que vient de publier Clément Thevenoud, député PS de Saône et Loire, montre que ceux-ci ont été très peu tenus (voir Rapport Thévénoud : les restaurateurs menacent de rétorsion sur l’apprentissage)

Le député a eu du mal à obtenir les chiffres concernant l’évolution des effectifs d’apprentis que la profession s’tait engagée à augmenter de 20 000. Ils sont maintenant publiés par la DARES dans le Numéro 80 d’Analyses, daté de novembre 2012, consacré à l’Apprentissge en 2011, sous la signature de Ruby Sanchez

Et ils sont édifiants : alors que le nombre de nouveaux contrats dans le secteur hébergement restauration avait baissé entre 2009 et 2010 de 2,4 % il revient en 2011 au  niveau de 2009. Nous en sommes donc exactement au même point qu’au moment de la signature du contrat, et aucun des 20 000 nouveaux contrats promis ne s’est concrétisé en deux ans. Un peu de fort de café d’encaisser des avantages très importants comme la baisse de TVA, en contrepartie d’engagements qu’on ne tient pas.

Et en plus, comme ces patrons n’ont vraiment aucune pudeur, que se permettent-ils de faire à la parution de ce rapport qui met en évidence, noir sur blanc, à partir de données chiffrées, le fait qu’ils n’ont pas tenu leurs engagments. Ils mobilisent les restaurateurs pour qu’ils écrivent à leurs députés pour leur expliquer l’apocalypse qui s’annonce si on touche à leur taux de TVA. Et parmi les mesures de rétortion annoncées figure l »Arrêt net des recours aux contrats d’apprentissage

Même si on sait la menace bien peu crédible, car les apprentis sont bien souvent nécessaires au fonctionnement de nombre d’établissements, le simple fait d’oser la formuler montre bien le très faible attachament de ce type de patrons à la transmission des savoirs, à l’insertion des jeunes et donc à l’apprentissage. Triste !

Comment penser que c’est avec des patrons de ce type qu’on a la moindre chance de développer l’apprentissage !

Be Sociable, Share!

Tags: , , ,

One Response to “Hôtellerie restauration : objectif contractualise : + 20 000 nouveaux apprentis. Résultat zéro”

  1. Michel Abhervé Says:

    Un autre rapport publié par la gouvernement donne des chiffres qui n’avaient pas été fournis au député et se concluat ainsi  » Les résultats sont en dessous des attentes en matière de formation, avec 3 800 nouveaux apprentis contre les 20 000 promis »

    sur http://fr.scribd.com/doc/114227637/Bilan-Du-Contrat-d-Avenir-Dans-La-Restauration, pages 19 et 20

Leave a Reply