Une sévère mise en cause de l’organisation actuelle de la Sécurité sociale étudiante

Le Sénat vient de rendre public le rapport du groupe de travail de la commission des affaires sociales concernant la santé et la sécurité sociale des étudiants. Signé par Catherine Procaccia, sénatrice UMP du Val de Marne, et Ronan Kerdraon, sénateur PS des Côtes d’Armor, ce rapport mérite attention

Tout d’abord parce qu’il nous donne des éléments d’information sur ce qui dans les Universités n’est le plus souvent perçu que comme une concurence, parfois tendue, entre la LMDE et l’une des dix mutuelles régionales.

Nous comprenons comment l’histoire aboutit à ce que se complètent une délégation de gestion du régime obligatoire général de Sécurité sociale, consentie par la CNAM, moyennant une « remise de gestion », et la souscription d’une couverture santé complémentaire facultative, qui a seul un caractère mutualiste.

Mais ce rapport met aussi en évidence de déplorables dysfonctionnements, confirmant ce qu’avait analysé en septembre 2012 l’UFC Que choisir ?,  avec des délais de remboursement trop longs, des attentes, des absences de réponses, l’impossibilité de joindre un correspondant…, toutes difficultés semblant plus fortes à la LMDE que dans les mutuelles régionales, avec un élément d’explication assez simple.

Alors que la LMDE revendique assurer 920 000 étudiants et les mutuelles régionales 850 000, au 30 juin 2012, 615 personnes sont salariées par la LMDE, dont 575 en contrat à durée indéterminée, pendant que le réseau des mutuelles régionales affirme emploier environ 1 200 salariés

Les difficultés les plus importantes décrites concernent des modalités qualifiées d' »abracadabrantesques », d’une « lourdeur administrative extrême », liées aux changements de régimes, avec une informatisation insufisante, des délais indéfendables, et des coûts élevés

Le rapport esquisse des hypothèses d’évolution, dont aucune ne prône le maintien du système actuel. A suivre

Be Sociable, Share!

Tags: , , , ,

3 Responses to “Une sévère mise en cause de l’organisation actuelle de la Sécurité sociale étudiante”

  1. Michel Abhervé Says:

    Dans la RECMA, Revue des Etudes Coopératives, Mutualistes et Associatives

    « Mutualité étudiante: un système à abroger ou réformer radicalement pour le Sénat »

    sur http://recma.org/node/3089

  2. Michel Abhervé Says:

    Dans Le Monde

    « Les dérives en série des mutuelles étudiantes »

    sur http://www.lemonde.fr/politique/article/2012/12/28/les-derives-en-serie-des-mutuelles-etudiantes_1810867_823448.html

  3. Michel Abhervé Says:

    Communiqué de Jean-François Martins
    ancien président de la FAGE

    « Mutuelles étudiantes, une grande réforme est urgente »

    http://jfmartins.lesdemocrates.fr/?p=524

Leave a Reply