Apprentissage : une nouvelle invention sur les chiffres des apprentis devenant chefs d’entreprises

Il serait très souhaitable que les défenseurs, par principe, de l’apprentissage comprennent que la cause qu’ils pensent défendre est en réalité desservie par l’utilisation de certains arguments

Nous l’avions relevé lorsque dans son zèle, Nadine Morano avait assimilé l’apprentissage aux métiers manuels (voir« Il faut revaloriser l’intelligence de la main »), ou lorsque l’UMP défend, par principe, un apprentissage à 14 ans ( voir L’apprentissage à 14 ans dessert le développement de l’apprentissage)

Nous avons aussi déploré la tentation d’améliorer des résultats, comme le taux d’insertion, parfaitement honarables, y compris au plus haut niveau (voir Pourquoi ce besoin d’exagérer les chiffres pour promouvoir l’alternance ?)

Les récentes déclarations de Morgan Marietti, pré­sident de l’Association natio­nale des appren­tis de France (ANAF), à Vousnousils, le-mag de l’éducation, s’inscrivent dans cette tendance. Quand celui-ci déclare  » une grande majo­rité des jeunes qui sortent de CAP et de BAC Pro finissent chefs d’entreprise ! », il se contente d’affirmer sans qu’aucune source, aucune enquête ne fonde ses chiffres

Oui, vraiment, l’apprentissage mérite mieux que des défenseurs qui se permettent de prendre une grande distance avec la réalité, et pensent que la conviction tient lieu de source.

Partagez ce billet !

Tags: , , ,

3 Responses to “Apprentissage : une nouvelle invention sur les chiffres des apprentis devenant chefs d’entreprises”

  1. Pierre Dubois Says:

    Tu as raison : il ne faut rien lâcher sur les données. Les stats ne disent pas tout, mais au moins elles évitent de dire des bêtises !

  2. Morgan Marietti Says:

    Je voudrais juste signaler que je fais que reprendre des faits annoncés régulièrement par les CMA et les MFR !ça fait deux ans que l’anaf fait un gros travail d’accompagnement et de valorisation auprès des apprentis. Ça serait aussi gratifiant que de temps en temps de relever ce travail, et pas toujours nous épingler sur une phrase sortie d’un interview! Le pire… venir m’afficher avec Morano, alors que l’anaf a toujours combattu le qquantitatif, valorisé la qualité et s’attaque aux causes des ruptures de contrat. On a construit la première organisation d’apprentis…

  3. Michel Abhervé Says:

    A Morgan Moretti

    Mon attention sur les chiffres ne vous vise pas particulièrement, et je m’efforce de relever toutes les exagérations, et elles sont nombreuses

    Je prends note que vous ne souhaitez pas être affiché avec Nadine Morano

Leave a Reply